Jormungand

Jormungand

Voyageant aux 4 coins du monde, Koko Hekmatyar et son équipe répandent l'argent et le malheur dans la vie des gens sans aucune morale et avec une totale hypocrisie. Leur travail: vendeurs d'armes.
Aux côtés de Jonah, enfant soldat et nouveau venu dans l'équipe, vous découvrirez avec Jormungand un monde sans foi ni loi fait de gangsters internationaux, d'agences de renseignements, de gunfights endiablés et de bras de fer psychologiques et politiques.
Là ou la loi n'a aucune prise, un seul chemin est à prendre: le vôtre.

Synopsis soumis par Zankaze

  • Licencié : oui
  • Titre français : Jormungand
  • Editeur: Meian

Critiques des membres

#Par Duna le 24-10-2012

8
Troubles are their business

Une personne sur dix possède une arme à feu dans le monde. La question est : comment armer les neuf autres ? Bon, certain(e)s parmi vous auront peut-être remarqué un léger désaccord avec les stats données par Yuri Orlov alias the Lord of war, mais on ne va pas en faire un casus belli. Le trafic d'armes, l'enfant-soldat, la guerre asymétrique, l'usage de drones. Ce sont des thèmes très chauds qui sont traités dans ce manga. Certains noms à peine modifiés de compagnies sont même utilisés. Certes, on retrouve le même fatalisme que dans Black Lagoon, Gunslinger girl ou Phantom ~ Requiem for the Phantom ~ (oui je sais, je lis un manga et sers des anime en comparaison) : il ne suffit que [...] Lire la critique

#Par Zankaze le 25-03-2012

8
Lord of War, le manga

Peu de mangas sont semblables à Jormungand. Vous faisant traverser la planète en long, en large et en travers, celui-ci vous entraîne sur les traces de Koko Hekmatyar, vendeuse d'armes, et de ses 9 subordonnés, risquant un jour leurs vies pour un deal avec une milice rebelle, et celui d'après attaqués par tueurs ou terroristes voulant une part de leur juteux gâteau. La prise de contact est difficile: le début nous jette tout de suite dans l'histoire sans explications, et le trait de l'auteur, s'il met en valeur les très nombreux gunfights avec réussite, dessine pourtant les personnages dans un style assez particulier qu'il faut un moment pour apprécier à sa juste valeur. Justement à [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.029 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.205841 ★