Auteur Sujet: Mang'Azur 2011  (Lu 1143 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

escafleiko

Mang'Azur 2011
« le: 13 juin 2011, 01:59:11 »
NDR :Cela fait quelques temps que je ne suis pas passé sur ce forum. J'aimerai vous présenter la convention qui est, pour moi, la meilleure du Sud-Est de la France et surtout bien meilleure que la Japan Expo Sud (Marseille); il y a d'autres conventions mais je ne les connais pas. Cela fait déjà 5 ans que j'y vais et je ne suis pour le moment pas encore lassé. Voici un petit récapitulatif de cette sixième édition. Il y a la Japn Expo qui a lieu dans quelques semaines, je verrai si cette convention vaut le Mang'Azur ou pas.

MANG’AZUR 2011

 

 

            L'édition 2011 du Mang’Azur à eu lieu le 16 et 17 avril dernier à Toulon. Pour cette année, l’accent a été mis sur les concerts. Il y avait aussi des conférences et différentes activités récurrentes du festival.


 

 

 

            Les habitués de ce type de convention connaissent bien les activités que l’on peut pratiquer et assister. Le public pouvait participer à de nombreux quizz sur l’univers de l’animation japonaise, manga et jeux vidéos dont certains thématisés comme celui sur la saga Final Fantasy et Pokémon. L’ambiance était bon enfant et le présentateur faisait tout ce qu’il pouvait pour attiser le public ; à des ateliers de dessin afin d’apprendre à dessiner dans le style « manga » ; voir des représentations d’art martiaux. Les petits et les grands pouvaient découvrir différents contes japonais, du shamisen (un luth à long manche), du sumi-e (dessin monochrome japonais à l’encre) et une initiation à la langue japonaise. Et enfin une partie jeux vidéos avec des consoles actuelles dont la possibilité de pouvoir découvrir la nintendo 3DS, la console portable de Nintendo capable d’afficher de la 3D relief sans lunette, et une zone rétro pour découvrir et redécouvrir les consoles d’antan.

A côté des animations officielles, des passionnés ont préparé des costumes à l’effigie de leur personnage préféré afin de les incarner durant un week-end. Un carnaval dont le thème serait la culture japonaise et plus précisément l’animation japonaise, les mangas et les jeux vidéo. Pour ceux et celles qui n’auraient pas pu s’inscrire au concours de cosplay ou même simplement pour défiler, un défilé libre avait lieu.



Différentes conférences ont eu lieu. Un défilé de yukata qui n’avait de défilé que son nom. Il s’agissait en fait d’une conférence sur le port du yukata, kimono pour les femmes, en fonction de la saison et des circonstances. Les jeunes femmes défilant donnaient l’impression de s’être prêtée au jeu sans avoir l’habitude de porter ce genre de vêtement. Ces dernières ont informé le public que le yukata les gênait pour certains mouvements ou dans le dos ; une a même ajouté qu’elle n’en porterait pas.

            Connaissez-vous le Tool-Assisted speedrun ? sur la toile de nombreuses vidéos de joueurs montrent leur talent sur des jeux rétro comme la vidéo de Super Mario Bross où on voyait le joueur terminer le jeu en une dizaine de minutes sans faire une seule erreur ou bien la vidéo de The Legend of Zelda : Ocarina of Time complètement bugée et qui permettait de terminer le jeu en un peu plus de deux heures. En fait ces vidéos sont truquées et la conférence nous expliquait comment ces joueurs parvenaient à donner l’impression d’être des joueurs exceptionnels. Sur la toile circule des émulateurs (des logiciels permettant d’émuler des jeux de console que vous pouvez posséder à condition d’avoir le jeu original chez vous). Certains émulateurs permettent de faire du speedrun en préenregistrant sa partie et en voyant les lignes de code du jeu permettant ainsi de connaître la meilleure action à effectuer et à quel moment. Par la suite, ces joueurs ont découvert que le hasard n’existait pas dans le jeu et que l’on pouvait par exemple faire des coups critiques à chaque tour dans un RPG japonais ou bien récupérer à chaque fois la plume permettant de sauter dans Super Mario Kart. Petit à petit les joueurs se sont lancés des défis comme ne tuer que les ennemis obligatoires (le boss) ou bien éliminer tous les ennemis à l’écran dans un shoot’m up.  D’autres ont choisit de terminer quatre jeux en même temps (cet exploit peut se faire lorsque les jeux ont le même schéma d’action comme un Megaman). Faire ce genre de vidéos prend du temps. Certains y passent plus d’une année pour seulement quelques minutes de jeu.







Les évènements à ne pas rater cette année là fût les concerts avec celui de Cécile CORBEL, une chanteuse dont son groupe a des sonorités celtiques et a participé à la bande originale de Arietty des studios Gibli, Emiko et KuriSute Gomen un groupe « miyo psycho rock band », Yu-uki, une idole japonaise et le concert des Noobs suivit de la conférence (NOOB est une websérie diffusée sur la chaine No Life parodiant les MMORPG).

Le concert de Cécile CORBEL s’ouvrait sur le générique d’introduction de Arietty en japonais suivit de quelques thèmes du film dont celui de la scène culte où Arietty grimpe un lierre pour se rendre dans la chambre de Shô puis nous avons pu découvrir des chansons des quatre albums du groupe et enfin la concert s’est terminé par le générique d’introduction de Arietty en français. A chaque nouvelle chanson, Cecile CORBEL donnait son ressentit concernant le film Arietty et sur la création de ses chansons.
     Mais comment un groupe français a été choisit pour écrire un générique d'animé pour un studio aussi prestigieux que Gibli ?  Cécil CORBEL, la chanteuse et joueuse de harpe, est une fan du studio. Pour les remercier de leur travail, elle décide d'envoyer un CD audio d'un de leur album. Elle n'attend rien en retour. Ce CD est la seule trace qu'elle souhaite laisser. Aucune adresse, ni nom ou numéro de téléphone pour la joindre. Après l'écoute de l'album au sonorité celtique, le producteur de Arietty décide de retrouver le groupe car il trouve que leur musique correspond à l'univers mis en place. Par la suite, elle eût droit à une visite des studios et la proposition d'écrire des musiques pour le film. Comme quoi, même si Cécile CORBEL n'attendait rien, le fait d'avoir envoyé l'album lui a permit de décrocher un contrat.








           Chaque année le festival accueille de plus en plus de monde et font appel à des noms prestigieux pour animer leur conférence ou les concerts. Le Mang’Azur est devenu, le festival incontournable à ne pas rater dans le sud-ouest de la France.-
« Modifié: 13 juin 2011, 02:02:34 par escafleiko »