Auteur Sujet: Asu no yoichi!  (Lu 2659 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10526
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Asu no yoichi!
« le: 10 mai 2009, 23:14:15 »
FICHE TECHNIQUE

Titre original : Asu no Yoichi!
Année de production : 2009
Studio : AIC
Genres : COMÉDIE, AMOUR & AMITIÉ, ECCHI
Auteur : MINAMOTO YOU
Volumes & Durée : 12 eps 25 mins




Synopsis soumis par zelda2416


Élevé pendant 17 ans dans les montagnes pour apprendre l'art du sabre, Yoichi Karasuma est envoyé par son père en pleine ville pour acquérir l'expérience qui lui manque. Il atterrit donc au dojo Ikaruma, tenu par 4 sœurs charmantes et aux personnalités opposées : Ibuki, l'ainée qui pratique le sabre Ukiha Kamikaze comme lui ; Ayame, qui adore la mode et est complexée par son côté "planche à pain" ; Chihaya, qui peaufine sa carrière de mangaka ; et Kagome, la timide petite dernière.
Une nouvelle vie commence ainsi pour Yoichi, qui ignore tout de la vie d'un citadin et apprendra bien des choses... À ses dépens !


Le sentiment que nous propose le premier épisode de cette série nous pousse à croire qu ' qu' on aura une bonne poussée d' adrénaline dans tous les genres évoqués ci-dessus.
Et ben non ! Le héros est d' une politesse énervante et sa stupidité laisse trainer quand même un sérieux doute sur son lieu d' être dans cette œuvre. Les gags et autres situations confuses dans lesquelles ils se retrouvent mêler commencent à être d'une lourdeur et d' une prévisibilité épuisante au fil des épisodes. Toutefois son habilité durant les scènes de combat et les quelques leçons de morale qu' il dictait toujours sur ses airs de Samouraï sont les seules qualités que je lui reconnais.
A côté de cela il faut dire que Mr MINAMOTO YOU dans cet animé ne sait pas vraiment ou il veut aboutir à mes yeux car en gros les méchants deviennent les gentils et les ex-méchants aident les gentils contre les nouveaux méchants. Bref voilà comment tournait cette machine niveau "action". Sur le plan sentimental, là encore c' est le comble on se retrouve dans une situation school rumbolisée ou : moi je t'aime, lui il t'aime mais l' autre aussi t'aime ... et on finit par tomber dans un cycle interminable ou finalement personne n' ose avouer les sentiments qu' il porte à l'égard de l'autre. Et seulement sur cet aspect j'en veux à l'auteur car on aurait pu au moins développer ce côté émotionnel de la série en donnant de l' essor aux conflits fraternels opposant  les deux sœurs au dépend de  leur cher samouraï. Toutefois l' humour est présent au moins c' est déjà ça et on ne peut pas s' en priver croyez moi.

Concernant les figurants, le personnage de Chihaya a plutôt reçu mes faveurs, mieux futée que ses sœurs et surtout parce que c' est elle qui essaye de rajouter du poivre sur le volet sentimental de cet animé afin qu' il puisse progresser. Après nous avons aussi l'espèce de yandere, la grande sœur dans le style Laura de City Hunter qui ne possèdent que deux qualités : la gentillesse et l' agressivité, je rajouterais aussi Wasa-san et son compère qui tout de même malgré leur soi-disant côté bad-boy voulant jouer les gros dur réussirent tout de même à me faire rire.

Pour l' animation je l'ai trouvé de bonne qualité, l' environnement et la mise en scène des éléments du décors retransmettent toutefois un côté rafraichissant à cette série. Le chara-design, ouep ! je dirais peut mieux faire, toutefois j'ai fortement apprécié ceux d' Ayame la tsundere, Wasa, Angela ainsi que le binôme fraternel qui avaient tous un aspect mieux rendu comparativement aux autres.
Enfin sur le plan musical, pour ne pas traiter leur travail de nul ou encore médiocre, je dirais que les génériques et les OST s' écoutent mais ne demeurent pas dans l' esprit.

Comme l'a signalé Shiroî dans sa critique, il y'a comme une grosse masse d' air de travail bâclé sur cette œuvre nous laissant un gout de déception pourtant cet anime possède un bon potentiel qui est cependant mal exploité et la note de 6/10 qui lui est attribué est celle qui lui correspond le mieux je pense. Vu que je n' ai point lu le manga, je ne pourrais pas donner mon avis comparatif dessus.


« Modifié: 27 juillet 2009, 20:07:38 par allbrice »
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."