Auteur Sujet: Kurosagi -The black swindler-  (Lu 1769 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Rydiss

  • Staff Webzine
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 2479
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Prononcez mon pseudo comme il vous plaira...
Kurosagi -The black swindler-
« le: 29 novembre 2009, 16:13:21 »
J'avais dit que je créerai un topic sur ce manga une fois que les fiches seraient en ligne... C'est maintenant chose faite avec un retard certain de ma part =D. Allez, présentation:



Synopsis :

Manga dont le thème principal est l'escroquerie, Kurosagi se passe dans notre monde contemporain, au Japon, où règne les escrocs. Il en existe 3 types :

- les shirosagi, ou white swindler, arnaquent le plus souvent dans un cadre professionel, en rencontrant directement la personne a escroquer. Il utilise des méthodes basées sur les failles du capitalisme, s'emparant ainsi des biens d'une personne ou même du capital d'une entreprise. Une fois l'escroquerie accomplit, il disparaît avant que la supercherie ne soit découverte. Ce sont les plus répandus.

- les akasagi, ou red swindler, arnaquent sur le plan personnel, en tissant un lien de confiance avec la victime. Cela passe par le charme, la compassion... Bref, ils jouent sur les sentiments. Une fois que ce lien est suffisament fort, au point que la victime accepte de lui acheter ce qu'il veut ou lui confit ses biens, il rompt toutes relations, et disparaît avec son gain. Il s'agit le plus souvent de femmes, et nous en rencontrons peu dans le manga.

- les kurosagi, ou black swindler, arnaquent avec tous les moyens à leur disposition les akasagi et surtout les shirosagi. Il n'en existe semblerait-il qu'un seul: le protagoniste principal de notre histoire, Kurosaki. Les raisons qui l'ont poussé à devenir ainsi sont révélées très tôt dans le manga, mais je vous laisse les découvrir personnellement.

Personnage:

Nous suivons donc Kurosaki, kurosagi de son état, dans sa lutte contre les shirosagi. Il use des mêmes méthodes qu'eux, et leur voue une haine sans borne. Son but est bien évidemment de les escroquer, mais aussi de récupérer l'argent pour les rendre aux victimes (et en profiter pour gonfler son compte en banque).
Personnage charismatique, déterminé, dotée d'une intelligence certaine et de connaissances en économie et en droit à toute épreuve, il n'en oublie pas pour autant d'être sympathique, en étant souvent représenté avec une sucette à la bouche, et même parfois drôle. Il possède aussi un talent sûr pour jouer la comédie et ainsi tromper son interlocuteur. Il s'agit néanmoins d'un personnage complexe, et surtout seul, n'accordant sa confiance à personne. Heureusement, cela s'arrangera un peu avec l'apparition d'un nouveau personnage...

Notre escroc passe le plus souvent par un personnage ô combien important pour obtenir une cible, le nommé Katsuragi. Ce vieil homme, tenant un bar, ne paye pas de mine comme ça, mais il est le centre du réseau des shirosagi, et donc une source d'informations, certes chères, mais infaillibles. Personnage mystérieux, impertubable, son lien avec Kurosaki est loin d'être simple...

La police jouera aussi un rôle important, malgré son impuissance (trouver des preuves d'escroquerie est pratiquemment impossible), par la présence de l'Inspecteur Masaru, tête brûlée ne reculant devant rien, et surtout pas les conventions, bien décidé à coincer notre "héros" escroc...

Dernier personnage et pas des moindres, Tsurara est étudiante en droit souhaitant devenir procureur. Elle rencontre Kurosaki lors d'une affaire à laquelle était mêlée une amie, et établira une relation houleuse avec lui, désaprouvant complètement ses méthodes. Dotée d'un fort sentiment de justice, pleine de compassion et de générosité, elle tombera des nues en apprenant le passé de notre héros, et s'interrogera alors sur ses idéaux. Par ce fait (plus un petit tour du hasard...), elle deviendra la personne la plus proche de lui, dans les deux sens du terme. Elle sera pour Kurosaki l'origine d'une certaine remise en question...

Mini-critique :

Manga vraiment prenant, ce titre m'a séduit pour son thème original, l'escroquerie, et pour son personnage principal, Kurosaki, qui est une vrai réussite. Je l'ai découvert à partir du drama (franchement mauvais par rapport au manga... Le perso principal, neurasthénique, n'est absolument pas fidèle, tout comme Tsurara, un peu niaise, chose qu'elle n'est pas dans le manga), qui est assez fidèle niveau scénario (mais on s'en fout).
Chaque tome est divisé en plusieurs affaire, basées sur le même schéma: rencontre avec Katsuragi ou plainte d'une victime, méthode d'escrocerie, et victoire de notre kurosagi. Il n'y en qu'une minorité qui fait vraiment avancer l'histoire, beaucoup plus longue et vraiment haletante (une affaire mineure = 3 chapitres). Car même si l'issue du "duel" entre Kurosaki et l'escroc paraît gagnée d'avance, la mise en scène est telle que l'on doute toujours sur qui va l'emporter, et notre héros essuiera quelques rares échecs. En fait, ce qui intéresse le plus est la méthode mise en œuvre par ce dernier pour arnaquer, car il en existe une multitude.
Mais c'est aussi un des points faible du manga, car nous ne comprenons pas toujours de quoi parle notre kurosagi lorsqu'il fait la démonstration de sa technique, la faute à un vocabulaire trop technique, que seul ceux possédant une licence en économie ou bien banquier comprendront parfaitement...
Autre attrait pour ce manga : la relation entre Katsuragi et Kurosaki, teintée de méfiance et de confiance, et surtout celle que Kurosaki va développer avec Tsurara, son exact opposé, d'abord conflictuelle, puis qui va évoluer progressivement en sympathie (en amour, j'en sais rien, je suis pas assez loin dans le manga...mais ça me dérangerait pas)
Niveau dessin, j'adhère totalement au chara design, varié (je pense notamment à celui de Katsuragi et de Kurosaki, vraiment différent), mais ça reste dans le sobre, avec peu de détails au niveau des décors et un usage des trames simple. Bref, rien de transcendant, mais c'est agréable.

Donc, en résumé :

Les plus :
- le thème principal, original. On pourrait carrément renommer le manga "Le guide du petit escroc"...
- les persos, charismatiques et attachants au possible (Kurosagi en tête) et leur relation
- la trame principale, prenante

Les moins :
- le vocabulaire technique, contraignant au niveau de la compréhension... Après, ça peut faire une bonne intro au métier de banquier...
- le côté un peu répétitif
- les dessins, qu'on aurait aimé un peu plus fouillés (hormis le chara-design)

Bref manga vraiment sympathique, que je suis avec assiduité. N'hésitez pas à vous rendre sur le site www.kurosagi-tbs.com , réalisé par un passioné allant même jusqu'à distribuer des flyers lors de la Japan Expo et a rencontré les éditeurs lors de cette convention pour que la licence arrive en France! :o
« Modifié: 12 décembre 2009, 11:24:08 par Rydiss »
La passion m'habite, mais la raison domine.

Chevalier de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe.

- Idiots can be found everywhere.
- You think everyone is an idiot except you.
- I don't often meet people who are smarter than me.
Ghost Hunt - Akumu no sumu ie.

frippon95

Re : Kurosagi -The black swindler-
« Réponse #1 le: 29 novembre 2009, 17:06:47 »
Ha oui, ça me dit quelque chose, je crois que ça avait été adapté en drama, ça m'a l'air intéressant, à voir   :)
Y croire c'est presque réussir

Rydiss

  • Staff Webzine
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 2479
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Prononcez mon pseudo comme il vous plaira...
Re : Kurosagi -The black swindler-
« Réponse #2 le: 12 décembre 2009, 11:33:31 »
Le drama est franchement nul par rapport au mangas, surtout au niveau des acteurs (hormis les persos secondaires, Katsuragi étant fidèlement retranscris).

Pour ma part, je préfère le manga. Maintenant que j'y pense, quelles sont les différences entre notre système économique et celui du Japon? :huh: Ils sont tous les deux un système capitaliste, mais y a t-il des nuances? Car ça voudrait dire que les techniques d'escroqueries employées là bas marcheraient ici, non? (et rassurez-vous, je compte pas les réutiliser...)
La passion m'habite, mais la raison domine.

Chevalier de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe.

- Idiots can be found everywhere.
- You think everyone is an idiot except you.
- I don't often meet people who are smarter than me.
Ghost Hunt - Akumu no sumu ie.