Auteur Sujet: Mawaru Penguindrum  (Lu 21139 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Jevanni

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #30 le: 15 novembre 2011, 17:02:06 »
Un article de la part de Raito-kun sur Ikuhara : http://aninomiyako.wordpress.com/2011/11/13/ikuhara-school-directors-utenas-legacy/

Rapidement on peut en retenir que :
- Il apprécie utiliser l'animation en tant qu'outils pour appuyer la narration : Dans Mawaru c'est fortement présent aussi.
- Il a une forte influence de Osamu Dezaki : Ce qui est plutôt proche du premier point en fait, vu que Tezaki utilise fortement d'Harmony Cels qui ont exactement ce but.
- Junichi Sato aurait été le mentor de Dezaki
- Il parle ensuite des différents membres de l'industrie de l'animation qui ont été influencé et poussé en avant par Ikuhara.

Deluxe Fan

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #31 le: 16 novembre 2011, 01:18:37 »
Un article de la part de Raito-kun sur Ikuhara : http://aninomiyako.wordpress.com/2011/11/13/ikuhara-school-directors-utenas-legacy/
Ça c'est de l'article de fond ! J'ignorais que tant de noms de la japanime tournaient autour de Ikuhara, dont des mecs comme Mamoru Hosoda qui a priori n'ont aucun rapport. Merci énormément Jevanni.

Et justement, l'épisode 18 de cette semaine a été réalisé par Shigeyasu YAMAUCHI, mentionné dans l'article, réalisateur de Casshern Sins ou encore de... Dragon Ball Z ! Et oui !

Un épisode une nouvelle fois palpitant qui développe cette fois le personnage de Tabuki (c'était je crois le seul qui restait). Cet épisode m'a paru vraiment spécial car il avait toutes les caractéristiques d'un "épisode final" : la quasi-totalité des personnages réunis, des révélations chiquantes, un grand méchant, une situation intenable sur un chantier désert... Et pourtant, il reste tant à dire et à faire !

Mention spéciale pour l'OST qui joue un rôle fantastique. Je sais pas si vous avez remarqué, mais au cours de l'épisode en entend trois fois le même thème (le thème principal) sous trois variatons différentes qui vont cresendo en rapidité (moderato, allegro, presto). Un pur régal.

RadicalEd

Re : Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #32 le: 16 novembre 2011, 02:42:31 »
Ça c'est de l'article de fond ! J'ignorais que tant de noms de la japanime tournaient autour de Ikuhara, dont des mecs comme Mamoru Hosoda qui a priori n'ont aucun rapport. Merci énormément Jevanni.
En fait, ils ont tous travaillé avec lui sur la série Utena, y compris Mamoru Hosada qui utilisait alors le pseudonyme Hashimoto Katsuyo. Donc effectivement, le lien entre eux est plutôt méconnu.

Jevanni

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #33 le: 16 novembre 2011, 13:13:06 »
Citer
Et justement, l'épisode 18 de cette semaine a été réalisé par Shigeyasu YAMAUCHI, mentionné dans l'article, réalisateur de Casshern Sins ou encore de... Dragon Ball Z ! Et oui !
Ca se ressent d'ailleurs beaucoup sur l'aspect graphique de l'épisode, très proche de Casshern.

Jevanni

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #34 le: 26 novembre 2011, 15:39:39 »
Mawaru #19-20 : Encore deux bons épisodes, la série arrive à se tenir très convenablement, on découvre le passée de Himari pour une seconde fois, le flashback de l'épisode 20 est parfaitement bien ressenti et on arrive tout doucement vers un dénouement assez intéressant. En terme d'intrigue et de réalisation, c'est toujours l'animé du moment pour ma part.

Zankaze

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #35 le: 26 novembre 2011, 16:18:48 »
Pour ma part, je suis assez triste, car même si je sais qu'il est excellent, je n'accroche plus. J'ignore complètement, mais depuis le 12-13, la magie n'opère plus. :'(


I shall fullfill my duties. I won't let anybody here die!

Kyoshi

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #36 le: 26 novembre 2011, 16:21:22 »
Moi, c'est depuis le 7. J'accumule les épisodes pour tout voir d'un coup et essayer de redresser la barre. Pour moi, ça pêche au niveau des persos pour le moment. Ils sont intéressants mais peu appréciables.

Jevanni

Re : Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #37 le: 26 novembre 2011, 16:25:16 »
Moi, c'est depuis le 7. J'accumule les épisodes pour tout voir d'un coup et essayer de redresser la barre. Pour moi, ça pêche au niveau des persos pour le moment. Ils sont intéressants mais peu appréciables.
Ils sont vraiment approfondis au fur et à mesure des épisodes, c'est un peu ce qui est à la fois différent et exceptionnel dans la série, car toute la dimension de chaque personne ne nous est par révélée dans les premiers épisodes, mais bel et bien durant toute la série. Là où une série de base prend un personnage, pose les bases et garde une part de mystère pour la suite, Mawaru a réussi à faire en sorte qu'il est en fait impossible de complètement les cerner durant toute la série.

Mais je me demande si vous n'accrochez plus depuis l'épisode 9, ce ne serait pas en rapport avec l'évolution de Ringo ?

Kyoshi

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #38 le: 26 novembre 2011, 16:44:37 »
Citer
Mais je me demande si vous n'accrochez plus depuis l'épisode 9, ce ne serait pas en rapport avec l'évolution de Ringo ?

Pas seulement son évolution, même sa base. J'ai peiné à avancer dans la série pendant tout l'arc qui la concerne, et j'ai lâché vers 10-11.

A vrai dire, le cas Ringo devient plus sympathique vers 12-13, mais il y a l'autre qui débarque avec son "Iya da wa, hayaku suritsubusanai to" qui me donne envie de m'arracher les cheveux à chaque fois.

Citer
Ils sont vraiment approfondis au fur et à mesure des épisodes
C'est bien ce que je dis, ils sont intéressants, mais au point où j'en suis, pas assez fascinants. Disons que c'est trop éloigné de mes goûts (pour le moment) pour que j'accroche sans être mitigé. Pas pour autant que je ne regarderai pas la série quand la diffusion sera terminée.
« Modifié: 26 novembre 2011, 16:46:26 par Kyoshi »

Rydiss

  • Staff Webzine
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 2479
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Prononcez mon pseudo comme il vous plaira...
Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #39 le: 27 novembre 2011, 00:18:49 »
Après une longue pause, je m'y suis remis (épisode 18). S'il y a toujours quelque chose qui me pousse à avancer, je rejoins l'avis précédent à propos des personnages : il y a bien un truc qui coince. Mais par contre, j'ai énormément apprécié l'évolution de Ringo, qui est devenue mon personnage "préféré". Et récemment; c'est celle du prof qui m'intéresse, un bon truc que je n'avais pas vu venir.

Mais pour les autres... Que c'est statique... Alors certes, Jevanni, je suis d'accord, il y a un approfondissement. Tous ces flash-back et ces questionnements le prouvent, mais il est vraiment frustrant de n'en voir aucun évolué. Ils sont tous figés dans le passé. Exemple le plus flagrant : le frère aîné. Entre la découverte
Cliquez pour afficher/cacher
et la
Cliquez pour afficher/cacher
, tu as à chaque fois une réaction de rejet de la réalité. Ce type vit dans le déni constant, il refuse sans cesse de faire face. Et c'est pareil pour tous les autres : le cadet est l'observateur qui subit (pareil fait une comparaison entre ces deux moments précédemment cités, que je considère comme des éléments clés), et Himari (que je n'apprécie pas, opinion personnelle) ne sert jamais à rien : elle joue le rôle de la princesse endormie à chaque fois (et je parle littéralement). Ce qui me fait dire que le titre de "Belle au bois dormant" est parfaitement employé. Mais je m'éloigne. Bref, je reproche ce fait :aucune évolution. Pour tous les personnages (-2). Du coup, il n'y plus grand chose à suivre à part le sénario, très bien maîtriser, je le reconnais. Mais toujours aussi vague. Au bout de 18 épisodes, on n'a pas beaucoup plus avancé qu'au début, finalement. On a appris des choses, mais on en est toujours au même point. C'est bien joli la symbolique, les dialogues en béton armé, mais malheureusement, je fais un bilan total est là je me dis : "Mais... J'en suis toujours au même point. C'est quoi ce délire avec les pingouins, le Tambour Pingouin, pourquoi cette fratrie et pas une autre?".

Alors, bien évidemment, il reste un certain nombre d'épisodes pour répondre à ces questions, et le fait est que je ne m'ennuie jamais à regarder un épisode. Mais voilà, il manque un truc pour capter mon intérêt à fond. C'est une excellente série, mais je me dis qu'au bout d'un mois, je l'aurais oublié. Il manque ce quelque chose qui avait déchainé une véritable passion pour des séries aux ambitions pourtant bien plus modestes. Bref, j'ai l'impression d'avoir écrit pour faire une thérapie plus qu'autre chose...
« Modifié: 27 novembre 2011, 18:33:57 par Rydiss »
La passion m'habite, mais la raison domine.

Chevalier de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe.

- Idiots can be found everywhere.
- You think everyone is an idiot except you.
- I don't often meet people who are smarter than me.
Ghost Hunt - Akumu no sumu ie.

Faustt

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #40 le: 12 décembre 2011, 04:15:53 »
Juste une question pour ceux qui sont allés plus loin que l'épisode 1 : comment vous faites pour aller au-delà des réactions totalement grotesques des personnages ?
Cliquez pour afficher/cacher
sont l'exemple parfait que les scénaristes devraient sortir un peu plus souvent de chez eux, parce que bordel PERSONNE ne réagit comme ça !
Ou alors vous avez fini par vous y habituer à force de regarder des anime et vous n'y prêter plus attention..

En tout cas, je n'ai pas cette force donc ce premier épisode sera également le dernier pour moi. Parce que si on y ajoute une histoire totalement conne, des répliques débiles (le monologue du début d'épisode sur Dieu, le destin toussa est juste affligeant), de l'esbroufe visuelle et un sous-entendu incestueux à la fin, c'est vraiment tout ce que je déteste dans l'animation japonaise.
« Modifié: 12 décembre 2011, 09:07:51 par allbrice »

Deluxe Fan

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #41 le: 12 décembre 2011, 04:23:34 »
En tout cas, je n'ai pas cette force donc ce premier épisode sera également le dernier pour moi. Parce que si on y ajoute une histoire totalement conne, des répliques débiles (le monologue du début d'épisode sur Dieu, le destin toussa est juste affligeant) et un sous-entendu incestueux à la fin, c'est vraiment tout ce que je déteste dans l'animation japonaise.
Question : qu'est-ce que tu adores dans l'animation japonaise ?

Parce que si tu veux des personnages développés, une histoire haletante et qui mène le spectateur par le bout du nez, une direction artistique stylisée, tout un tas de détails qui poussent le spectateur à réfléchir sur la série, une réalisation superbe, un casting prestigieux, alors c'est Mawaru Penguindrum qui fournit tout cela, plus que n'importe quel anime cet année.

Après, si tu ne veux regarder que des séries où les personnages réagissent comme dans la réalité, alors je crains qu'il faille que tu laisses tomber les dessins animés...

Faustt

Re : Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #42 le: 12 décembre 2011, 04:25:56 »
alors c'est Mawaru Penguindrum qui fournit tout cela, plus que n'importe quel anime cet année
Cette année ? C'est pas bien dur... :D

alors je crains qu'il faille que tu laisses tomber les dessins animés...
Vu le peu de séries que j'ai trouvé bien qui sont sorties ces 5 dernières années, c'est plus ou moins ce que je fais...
« Modifié: 12 décembre 2011, 09:09:31 par allbrice »

Deluxe Fan

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #43 le: 12 décembre 2011, 04:33:45 »
T'as pas répondu à ma première question  =D

Vu le peu de séries que j'ai trouvé bien qui sont sorties ces 5 dernières années, c'est plus ou moins ce que je fait...
Est-ce parce que la japanime a changé, ou parce que le spectateur a vieilli ?

Faustt

Re : Mawaru Penguindrum
« Réponse #44 le: 12 décembre 2011, 04:42:44 »
T'as pas répondu à ma première question  =D
Parce qu'il y a rien à répondre, il y a tout un tas de trucs que j'aime. Faut regarder mon animethèque.
Mais pour parler du comportement des personnages, oui j'aime quand c'est réaliste (avec une exception pour les animes comiques où ce sont justement les réactions débiles des persos qui apportent l'humour).
Pour revenir à Mawaru Pinguin, y a rien de pire de voir une scène dramatique avec des réactions grotesques des personnages, ça bousille tout l'intérêt, non seulement de la scène en question mais aussi de l'anime.

Est-ce parce que la japanime a changé, ou parce que le spectateur a vieilli ?
Un peu des 2 sans doute.