Auteur Sujet: Les Enfants De La Baleine (Kujira No Kora Wa Sajô Ni Utau)  (Lu 2820 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Dregastar


Fiche AK
Auteur : Umeda Abi
Année : 2013
Titre original : Kujira No Kora Wa Sajô Ni Utau
Nombre de volumes : 5+

Citer
Dans un monde recouvert de sable à perte de vue, vogue à travers les dunes « La Baleine de Glaise » un vaisseau étrange mi-navire mi-île.

A son bord un peuple de 513 âmes composé d'hommes, de femmes et d'enfants. Une petite communauté avec ses règles où en harmonieuse symbiose vivent deux catégories de personnes. D'une part ceux qu'on appelle les "marqués" : des humains capables de maîtriser le Saimia, un pouvoir qu'ils tirent de leurs propres emotions mais qui en contrepartie raccourcit leur espérance de vie ; ils vivent 30 ans tout au plus. Et de l'autre ceux qu'on appelle les "non-marqués", c'est-à-dire des humains normaux sans aucun pouvoir particulier mais qui du fait d'une espérance de vie beaucoup plus longue sont à la fois les dirigeants et responsables de la Baleine De Glaise ; ils prennent les décisions pour le bien de la communauté.

Le jeune Chakuro, un "marqué" qui est aussi le scribe officiel du navire rêve de découvertes, de rencontres et de percer le secret des origines de La Baleine De Glaise et celui du mystère du monde sablonneux qui les entoure. Un beau jour il fait une étrange découverte qui changera de manière irréversible son existence ainsi que celle de tout son peuple qui jusqu'ici vivait alors paisiblement.

Synopsis AK

Mon avis: pour l'instant, c'est très bien. Et je ne dis pas ça pour sur-vendre le produit. Ni pour en dire du bien coûte que coûte, juste parce que ça m'a plu. Et puisque j'apprécie partager mes trouvailles, voici un topic pour faire découvrir cette œuvre à ceux qui ne la connaissent pas encore.

Je suis ressorti charmé, apaisé et bousculé de ma lecture. Charmé, parce que tout d'abord le coup de crayon de l'auteur change de l'ordinaire. C'est doux, avec plein de détails, et il offre quelques perspectives qui valent le coup d'œil. Umeda Abi se débrouille bien en général, et sa patte fait que même lorsque son trait se fait moins précis ou que des planches sont moins réussies, son travail reste très agréable à regarder.

L'embarcation La Baleine de Glaise

L'histoire aussi m'a charmé : d'entrée de jeu l'auteur nous plonge dans le quotidien d'un peuple empli de traditions et imprégné de croyances anciennes. En somme, nous suivons une petite tribu avec ses traditions, ses rites, ses règles, son mode de vie, mais aussi ses nombreux mystères. Et l'un des mystères concerne directement cette tribu : elle ne sait rien de ses propres origines, ni des raisons qui la condamne à naviguer sans but sur une mer de sable dont elle ne connait pas grand chose. Et pourquoi est-elle ainsi dans l'ignorance ? Eh bien, là est la question ! Et il y en a bien d'autres qui attendent des réponses...

D'entrée l'univers pousse à l'interrogation. Nous sommes absorbés dans la même quête que les personnages principaux, ce qui fait que nous avons envie d'en apprendre d'avantage sur cette civilisation et de parcourir leur monde incroyable pour avoir des réponses. Et surtout nous espérons trouver un signe de vie ailleurs que sur cette Baleine de Glaise. Oui, car en plus de naviguer sans but notre petit peuple est comme seul au monde et n'a jamais croisé quiconque, ce qui intrigue énormément.

En cela la situation dépeinte dans le premier tome avait un quelque chose d'onirique, d'irréel et de touchant à la fois. Tellement que lorsque cette petite communauté, à laquelle on s'est attachée, voit son existence ébranlée, pour ne pas dire violentée, le lecteur en ressort un peu perturbé... C'est comme assister impuissant au piétinement d'un champs de fleurs ou à l'incendie d'une belle forêt. L'auteur a bien pris soin de démarrer son récit en installant une certaine candeur à laquelle on souscrit rapidement, au risque de la prendre pour argent comptant. Ce qui est bien joué, car du coup ces perturbations nous montrent que non, attention, rien n'est acquis et des choses peuvent arriver. La vie à bord n'est pas un fleuve si tranquille. Et comme je vous en parlais un peu plus haut, le style du dessin contribue également à cette impression.

Tout cela créé donc un décalage saisissant. Un autre très bon point, c'est que même en voyant venir le truc on ne s'attend pas à ce que ce soit de la sorte. J'ai ainsi bien senti que le vent était en train de tourner, mais j'étais loin d'en anticiper l'ampleur et la force.

Les personnages

Que dire de plus ? Premièrement, sachez que les impressions que je vous livre sont principalement centrées sur le premier tome. Mais j'ai pu lire le deuxième volume, et apprenez donc qu'il est tout aussi bon que le premier. L'action prend le pas sur l'aspect contemplatif, tandis que l'intrigue prend une tournure un peu plus politique. Pour le reste, je n'en ai pas parlé mais tout ce qui tourne autour des pouvoirs que possèdent certains habitants, le Saima, est tout aussi intéressant. C'est bien exploité et les pouvoirs profitent d'une mise en scène si soignée que ça en devient quasi artistique. Pour le moment on attend encore de voir la place qu'ils prendront dans l'histoire et la manière dont ils évolueront, surtout qu'ils sont associés à une thématique autour des émotions assez intéressante.

Finalement, ces deux volumes distillent un peu partout des informations concernant la Baleine de Glaise, le monde, ses habitants et ses origines tout en conservant un voile de mystère et nous plongent ainsi dans son univers avec brio. Bref, de ce côté-là l'auteur assure.

Concernant les personnages, je préfère vous laisser le soin de les découvrir par vous-mêmes, mais bon, cela ne m'empêchera pas de vous présenter au moins les trois principaux protagonistes. Nous avons ainsi Chakuro, un garçon sensible et avide de découvertes qui a du mal a maitriser ses émotions. Il progresse rapidement et son évolution est subtilement traitée, du moins suffisamment pour qu'elle ne sonne pas factice ni facile. Nous avons ensuite Lycos, une jeune fille (qui a les honneurs de la couverture du tome 2) tenant un rôle primordial dans cette aventure. Et enfin il y a Ohny, mon personnage préféré, un garçon un peu plus âgé et légèrement en retrait par rapport aux autres, mais qui n'en demeure pas moins tout aussi important. Grossomodo, c'est le maître en Saima du groupe et bien qu'ayant les mêmes rêves et la même soif de découvertes que Chakuro, il aborde les choses différemment.

Il est enfin temps de conclure. Il était délicat de vous présenter ce manga tout en veillant à ne rien vous spoiler, afin de garder intact le plaisir de la découverte. Bref, le train est lancé et c'est à vous de voir si vous y prendrez place.

Concernant ce titre, je suis optimiste. L'auteur a réussi à enchainer coup sur coup deux tomes de bonne qualité. Et bien évidemment je croise les doigts pour que la suite soit au moins d'une qualité égale.
★★★★★

Hykikitha

Re : Les Enfants De La Baleine (Kujira No Kora Wa Sajô Ni Utau)
« Réponse #1 le: 24 mars 2017, 08:38:58 »
J'ai également beaucoup aimé ce que j'ai lu jusqu'au tome 5.

Le peuple de la baleine est très attachant. L'attention de l'auteure aux détails aide pas mal à l'immersion dans cet univers, comme ces pages avec des précisions sur des uses-et-coutumes ou alors juste des choses sur le quotidien des habitants. Ainsi que le graphisme bien sûr.

Ça donne vraiment envie que leurs quêtes d'identité et de paix aboutissent. Mais leur naïveté qui semble à toute épreuve (pour les trois quarts des habitants) risque de les entraver quelque peu.

Cliquez pour afficher/cacher

Mais j'ai hâte de découvrir comment ils vont s'en sortir face à l'adversité :).

Dregastar

Re : Les Enfants De La Baleine (Kujira No Kora Wa Sajô Ni Utau)
« Réponse #2 le: 27 mars 2017, 00:34:05 »
Ah un compagnon ça fait plaisir :)

Comme toi je suis la série avec intérêt et suis curieux de voir comment les choses vont évoluer. En plus l'auteur(e) me donne comme l'impression d'avancer à l'aveuglette, ou presque. C'est amusant et elle s'en tire bien. Pour le reste la donne a changée depuis les dernières révélations qu'on a eu et le nouveau voyage entrepris.

M'étonnerait que notre petit peuple puisse retourner à leur vie d'avant comme si de rien n'était ~

Sinon, ouais, leur naïveté est pure et assez touchante. Mais elle a aussi quelque chose de dépitant (et même d'inquiétant). D'ailleurs c'était un peu le sujet du dernier tome (le 6).
« Modifié: 27 mars 2017, 00:52:12 par Dregastar »
★★★★★

Hykikitha

Re : Les Enfants De La Baleine (Kujira No Kora Wa Sajô Ni Utau)
« Réponse #3 le: 16 mai 2017, 08:41:48 »
Oui, j'ai enfin lu le tome 6 (j'ai craqué, j'en ai eu marre d'attendre que la bibliothèque l'achète ^^').

Je suis tout à fait d'accord. Ils en sont à se voiler la face pour ne pas voir les choses déplaisantes

Cliquez pour afficher/cacher

Ça va forcément se retourner contre eux. Je me demande s'ils arriveront sur le continent.

En tout cas, la poursuite de la découverte du monde est sympathique et un peu triste aussi, dans ce qu'ils découvrent j'entends. Ça laisse comme un arrière goût mélancolique, d'amertume. 

Dregastar

Re : Les Enfants De La Baleine (Kujira No Kora Wa Sajô Ni Utau)
« Réponse #4 le: 17 mai 2017, 09:57:00 »
Comme tu dis, c'est cet arrière goût mélancolique qui peut être teinté d'amertume et d'autres choses  qu'on aime ici et qui fait le charme de l'oeuvre. 
Pour le reste on est sur la même longueur d'ondes. L'impression qu'ils courent après des chimères et/ou qu'ils vont tous tomber de haut ~

Sinon j'en bave, j'ai pas encore pu intercepter le tome 7 qui est disponible depuis peu.
★★★★★

Hykikitha

Re : Les Enfants De La Baleine (Kujira No Kora Wa Sajô Ni Utau)
« Réponse #5 le: 04 octobre 2017, 11:29:02 »
Je suis de nouveau à jour \o/.

Ça suit son petit bonhomme de chemin. J'ai été assez surprise par la découverte sur le Capitaine mais ça faisait sens.

Cliquez pour afficher/cacher