Auteur Sujet: Tsuki ga Michibiku Isekai Douchû  (Lu 202 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Kero

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchû
« le: 14 juillet 2020, 17:11:38 »
Tsuki ga Michibiku Isekai Douchû


Vignette extraite de Tsuki ga Michibiku Isekai Douchû (vol. 1)
Dessinateur: Kino Kotora


Fiche AK

Synopsis:

La flemme, je m'auto-cite: voir fiche AK ou Spoiler ci-dessous:
Cliquez pour afficher/cacher


Mon avis:

Divertissement correct, mais ne casse pas des briques non plus.

Le pitch: J'aime bien l'idée: la déesse partiale et fauteuse de troubles qui benne le perso qu'elle a arraché à son monde de naissance, et le sur-homme laid comme un poux bien décidé à envoyer paître tout ce qui peut être associé de près ou de loin à la dite déesse. L'idée est bien exploitée pour le moment.
Cliquez pour afficher/cacher

Niveau graphique: quelconque. On est sur dessin assez banal.

Le monde: Faut voir. Comme dans tous les Isekai orienté fantasy, y'a plein de créatures plus ou moins bizarres. Et ça j'aime ('fin bon, l'araignée géante adepte du SM, c'est quand même too much, même pour moi).
Là où j'en suis (chapitre 54), on commence tout juste à se faire une idée des intrigues liées au monde. Pour le moment, je réserve mon jugement quant à la cohérence et à la complexité de la chose.

Les persos: C'est assez inégal d'un personnage à l'autre. Certains sont bien développés et intéressants (j'ai un faible pour la reine, perso); à contrario, d'autres (et pas forcément le "villageois A") n'ont le droit qu'à un traitement psychologique très sommaire. Certains persos sont très stéréotypés. De bonnes idées, pas toujours bien exploitées.
Cliquez pour afficher/cacher

L'humour: L'un des points forts de la série. C'est pas ce qu'on fait de plus spirituel, mais c'est bourré de gags et de clins d’œil au lecteur.

Le Harem: Le même genre qu'on trouvera dans 99% des Isekai. Me fait suer: du fan-service mais rien qui ne se passe, des interactions clichées entre personnages, de l'humour pas drôle...
Seul point positif: Contrairement à beaucoup de mangas du même genre, l'histoire de Tsuki ga Michibiku Isekai Douchû ne repose pas à 50% sur son harem.
« Modifié: 15 juillet 2020, 19:26:03 par Kero »

Nakei1024

Re : Tsuki ga Michibiku Isekai Douchû
« Réponse #1 le: 15 juillet 2020, 18:19:17 »
J'ai commencé à lire, et effectivement c'est très basique. Pas vraiment de surprises si on a déjà lu/vu Moi quand je me réincarne en Slime.

Mais on passe quand même un bon moment. :)

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Kero

Re : Tsuki ga Michibiku Isekai Douchû
« Réponse #2 le: 15 juillet 2020, 19:22:16 »
Oui, la parenté avec Moi quand je me réincarne en Slime est évidente, surtout au début.
Par la suite (très léger spoil),
Cliquez pour afficher/cacher
« Modifié: 15 juillet 2020, 19:28:53 par Kero »

Nakei1024

Re : Tsuki ga Michibiku Isekai Douchû
« Réponse #3 le: 17 juillet 2020, 17:49:50 »
Arrivé au chapitre 54. J'espère qu'on n'aura pas à attendre trop longtemps entre chaque chapitre à partir de maintenant.
Surtout que bon, pour un manga datant de 2015, avec un graphisme pas si ouf et une histoire finalement assez basique... Ben 54 chapitre ça me semble assez léger quand même.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Kero

Re : Tsuki ga Michibiku Isekai Douchû
« Réponse #4 le: 18 juillet 2020, 01:22:08 »
Parution mensuelle. Là encore, tu n'as pas tort, on pourrai attendre mieux en terme de rapport qualité/fréquence de parution.