Auteur Sujet: Sumomomo Momomo  (Lu 2519 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10520
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Sumomomo Momomo
« le: 20 décembre 2009, 20:00:32 »
FICHE TECHNIQUE

TITRE ORIGINAL : Sumomomo Momomo
ANNÉES DE PRODUCTION : 2006
STUDIOS : STUDIO HIBARI
GENRES : COMBAT, ARTS MARTIAUX, COMÉDIE, AMOUR & AMITIÉ
AUTEUR : OHTAKA SHINOBU
VOLUMES & DURÉE : 22 eps 24 mins


.::Synopsis::. soumis par Nakei1024

Quand l'homme le plus fort de l'Ouest du Japon et l'homme le plus fort de l'Est du Japon se rencontrèrent, ils décidèrent d'arranger le mariage de leurs enfants respectifs, afin que ceux-ci puissent donner naissance à l'une des personnes les plus puissantes au monde. Momoko Kuzuryu (du clan du Dragon) s'est ainsi vue ordonner par son père d'épouser Kouji Inuzuka, et d'aller loger chez ce dernier afin qu'elle puisse le plus rapidement mettre au monde le combattant ultime. En temps que spécialiste en arts martiaux à la force titanesque et respectueuse des traditions familiales, elle a accepté sans hésiter, et tente par tous les moyens de séduire le jeune homme, le tout avec une maladresse des plus visibles. Le problème est que Kouji est assez peu attiré par la jeune fille qui ne cesse de le harceler et a déjà commencé à transformer sa vie en enfer. Au grand malheur de son père, il est de plus peu attiré par les arts martiaux et la violence en général, et étudie afin de devenir procureur, délaissant ainsi totalement l'entraînement qui lui est normalement imposé par les traditions de sa famille.
La situation empire encore quand d'autres combattants de clans rivaux apparaissent, avec des objectifs loin d'être pacifiques. Pour Kouji dont le rêve est finalement de vivre une vie normale loin de la violence, le cauchemar ne fait que commencer.


Sumomomo Momomo est une comédie sentimentale ecchi sans prétention ou toutes les actions, paroles, dialogues qu'on y rencontre, pointent essentiellement vers un humour quasi omniprésent. Malheureusement ce n'est pas toujours aussi drôle qu'on le croit car la répétition de certaines situations comiques tend parfois à alourdir son histoire. D'autre part, le volet sentimental est semble t-il volontairement négligé au profit de l'humour durant certains épisodes le rendant ainsi très superficiel. Par ailleurs, l'animé dénote aussi une certaine soumission féminine auprès du genre masculin à travers la relation partagée entre les protagonistes féminins et notre héros.
En additionnant tous ces éléments, le scénario de cette production est assez simple et quelquefois bancal en raison de son côté moqueur qui est quelque fois gavant.

Visuellement, il n'y a pas grand chose à retenir étant donné que j'ai été très peu marqué par cet aspect. Les décors à travers leurs graphismes restent acceptables et le chara-design est simplement banal. Sinon, leur concept de vouloir intégrer les images 3D lors des séquences d'affrontement fut très médiocre pour ma part.

La caricature est la marque de fabrique des figurants de cet animé quand on découvre leurs réactions face aux situations auxquelles ils seront exposés. Leur background est pour la plupart déjà vu et très cliché tout en restant assez marrant quelque fois. Ne vous attendez donc pas à quelque chose sortant de l'ordinaire en ce qui concerne leur comportement; quoique...

Les thèmes musicaux sont plus ou moins attrayants même si j'ai un légère appréciation positive envers les deux openings.

Avec un énoncé profilant une intrigue qui fut intéressante au départ, l'animé Sumomomo Momomo se retrouva en train de patauger en plein milieu de son récit pour redondance et peu de variétés dans son déchiffrement. Néanmoins, elle parvient à offrir un divertissement plus ou moinspotable. Le final s'avère donc être un sous Seto no Hanayome.

Note: 6,25/10
Koushi-dono...  :o

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=AX6m8_Kk_lE[/youtube]
« Modifié: 11 mars 2010, 16:53:35 par allbrice »
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Rydiss

  • Staff Webzine
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 2479
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Prononcez mon pseudo comme il vous plaira...
Re : Sumomomo Momomo
« Réponse #1 le: 20 décembre 2009, 20:09:08 »
Il y a pas mal de temps (compter en années), j'avais tenté de regarder. Je crois bien que j'avais regardé les deux premiers épisodes puis j'avais arrêté en disant que j'y reviendrai plus tard... Au final ce fut pas le cas...

Par contre, le manga dont est issue la série est à l'origine de gros fou rire... D'ailleurs faut que je pense à aller rendre le dernier volume à mon amie... :P
La passion m'habite, mais la raison domine.

Chevalier de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe.

- Idiots can be found everywhere.
- You think everyone is an idiot except you.
- I don't often meet people who are smarter than me.
Ghost Hunt - Akumu no sumu ie.

ShiroiRyu

  • Staff Webzine
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 11908
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Mon roman fantasy écrit de mes propres mains
  • A-theque M-theque
  • Les petits, les gros, faut tous les aimer !
Re : Sumomomo Momomo
« Réponse #2 le: 20 décembre 2009, 22:25:41 »
Un sous Seto no Hayanome ?
Car y a deux harems ?
Car bon, à part ça, l'un parle de ninjas, l'autre de sirènes ... C'est devenu une habitude chez les gens de comparer des animés car y a un harem ? C'est comme comparer Sora no Otoshimono et Seto no Hayanome.
Seto no Hayanome est une comédie harem sentimentale, Sora no Otoshimono comme Sumomomo Momomo est ecchi ...
Contrairement à Seto no Hayanome, Sumomomo Momomo m'a laissé une plus grande impression surtout pour ses scènes de fin. (et aussi ses charasongs)
A partir de 2 minute 14.
Puis vers les 4 minutes 30 ...


Il faudrait que je lise le manga après le tome 6 puisque l'animé se finit à celui-ci.
Mais je me rappelais des larmes de sang moi ... o_O
Enfin bref, je me rappelle plus de Sumomomo Momomo que de Seto no Hayanome que j'ai trouvé à force assez basique. (Faut dire que le seul bon souvenir que j'ai des sirènes, c'est Mermaid Melody et Seto no Hayanome est complètement nul à ch... en chara song)

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10520
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Re : Sumomomo Momomo
« Réponse #3 le: 20 décembre 2009, 23:27:28 »
Un sous Seto no Hayanome ?
Car y a deux harems ?
Car bon, à part ça, l'un parle de ninjas, l'autre de sirènes ... C'est devenu une habitude chez les gens de comparer des animés car y a un harem ?
Seto no Hayanome est une comédie harem sentimentale, Sora no Otoshimono comme Sumomomo Momomo est ecchi ...
Premièrement, il s'agit d'arts martiaux dans Sumomomo Momomo et non d'histoires de ninjas
Secundo, rien à voir en ce qui concerne la forme (ecchi ou pas) et son contexte (Yakuza pour Seto no Hanayome et Arts martiaux pour Sumomomo).
Et même, le ecchi de Sumomomo Momomo est tout ce qu'il y'a de plus soft, basique et très loin d'être voyant et racoleur.
La ressemblance dans le fond de Seto no Hanayome et Sumomomo Momomo est une évidence claire comme l'eau de roche. Ils ont un fil directeur quasi similaire: Une jeune fille débarque chez un jeune garçon (menant sensiblement une vie tranquille) en raison de certains motifs familiaux/culturels/promesse (La fille, elle tombe pas du ciel) afin d'être sa compagne. On assiste par la suite à un succession de gags auquel viendront se mêler amis, ennemis... etc le tout dans un cadre scolaire pour le meilleur et le pire jusqu'à la fin de l'animé.

Enfin bref, je me rappelle plus de Sumomomo Momomo que de Seto no Hayanome que j'ai trouvé à force assez basique.
Le contraire m'aurait surpris venant de toi  :D 8)
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Moonchild

Re : Sumomomo Momomo
« Réponse #4 le: 20 décembre 2009, 23:56:54 »
Tu ne veux pas chercher la comparaison, et tu finis quand même par dire que tu préfères l'un plutôt que l'autre! Et pour cause, je pense au contraire que ces deux séries partagent quelques points communs : un mariage/liaison "forcé" sous fond d'histoire de clans ; une héroïne un peu cruche sur laquelle est centré le récit, ayant toutes deux un entourage pour le moins atypique (enfin je me rappelle plus trop bien de Sumomomo mais de mémoire les pères sont sympas, tout comme ceux de SnH) ; cette même héroïne qui vole souvent au secours de son boyfriend ; l'humour un peu barré...

Bref, on pourrait multiplier les ressemblances, ou alors les considérer comme simples coïncidences ; toujours est-il que je sens une sorte de même odeur se dégager de ces œuvres et la comparaison me vient naturellement aussi.

Par contre, pour ma part, c'est Seto no Hayanome que je place bien au dessus. Parce que franchement plus délirant -bien qu'ayant sa dose de conventionnel également- que Sumomo²..., que j'ai trouvé horrible d'ailleurs!

J'en ai gardé un mauvais souvenir passé les tous premiers épisodes assez divertissants, mais qui ont ensuite fait place aux cris et braillements en chaîne... et à des situations comiques répétitives à outrance. Bref, le feeling est pas passé quoi! Contrairement à SnH :].

Et en prévisualisant, je me rends compte qu'Allbrice est déjà passé par là... il faut dire que ça fait 15 min que j'aurais du appuyer sur 'soumettre', hem  :P. Mais je plussoie son commentaire, qui appuie mutuellement nos arguments.

ShiroiRyu

  • Staff Webzine
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 11908
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Mon roman fantasy écrit de mes propres mains
  • A-theque M-theque
  • Les petits, les gros, faut tous les aimer !
Re : Sumomomo Momomo
« Réponse #5 le: 21 décembre 2009, 00:31:51 »
Citer
Et même, le ecchi de Sumomomo Momomo est tout ce qu'il y'a de plus soft, basique et très loin d'être voyant et racoleur.

HANNNNNNNNNN !
Dois-je rappeler les pouvoirs de notre demoiselle à lunettes du clan de cheval ?!
Ah oui ... Plus elle retire d'habits, plus elle devient balèze ...
Non, sincèrement ... Pas voyant et racoleur ? :P

Pour les ressemblances, vous pouvez avoir raison.
De toute façon, rien n'est original.
Moi, des animés où des filles vont chez des jeunes garçons et perturbent leurs vies quotdiennes, j'en ai énormément même.
Je peux citer Dears, Sora no Otoshimono, Chobits.
Y a aussi l'inverse si on y pense bien hein ? Du genre Love & Collage, High School Samurai.

Oui au final, tout se ressemble et s'assemble.
En fait, c'est même la base d'un scénario : Histoire banale, arrivée d'un élément perturbateur, résolution de l'élément perturbateur, fin. ;)

Bref, oui, y a des ressemblances, mais si on veut jouer au jeu des 7 ressemblances, on peut aller très loin.

Tiens y a aussi une ressemblance Nyan Koi du côté de l'harem. ^^