Auteur Sujet: Orange (Takano Ichigo)  (Lu 11657 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Dregastar

Orange (Takano Ichigo)
« le: 23 octobre 2014, 11:35:17 »



Auteur : Takano Ichigo
Année : 2012
Titre original : Orenji
Nombre de volumes : 3+
Origine : Japon
Tags : shôjo - drame - romance - comédie - triangle amoureux - école - tranches de vie - surnaturel - mystère - voyage temporel


Citer
C'est la rentrée pour la jeune Naho, l'heure de retrouver ses amis, reprendre les cours, bref suivre le train-train habituel. Pourtant, cette année-là risque bien de changer le cours de sa vie, mais aussi celle de ses camarades. Alors qu'elle s'apprête à partir, voilà qu'elle met la main sur une lettre qui lui est adressée, lettre écrite par une certaine Naho 10 ans plus vieille qui relate très exactement chacun des faits importants de la journée et celles à venir. Un récit empreint d'une certaine tristesse, marquée par les regrets à propos d'un nouvel arrivant dans sa classe, Kakeru.
Essayant tant bien que mal de suivre les conseils qui lui sont proposés, Naho arrivera-t-elle à modifier le cours des événements ?


Synopsis par Kanapeach


Mon avis : tout d'abord je dois Big up les éditions Akata pour la couverture aux teintes automnales de leur nouveau titre (voyez là en vrai et vous comprendrez). Sinon que dire ? Un pitch plus que prometteur et un premier tome plus que réussit, en effet celui-ci se permettant à la fois de présenter les personnages, de mettre en place le fil principal + d'autres fils tout autour sans jamais embrouiller le lecteur. Eviter d'embrouiller le lecteur c'est bien l'écueil le plus difficile a surmonter, surtout quand l'histoire oscille entre présent et futur. Oui, et c'est là que je tire mon chapeau à l'auteure qui réussit le tour de force de ne jamais nous perdre en cours de route. La narration est limpide et en plus les planches offrent un découpage des plus agréables à suivre et assez propice à la nostalgie (ça fait album photo). Et que dire du trait si ce n'est qu'il est bon et que les cases ne sont jamais trop vides ni jamais trop surchargées. Enfin Naho, le personnage principal de cette histoire possède une des plus bonnes bouilles qu'il m'ait été donné de voir dernièrement. ~

Au niveau des points forts que je peux encore relever, je trouve que l'auteur introduit le surnaturel (spatio-temporel) de manière efficace et réaliste. L'histoire en demeure simple et c'est ce qui va la rendre d'autant plus prenante. D'ailleurs ça me rappelle un peu l'impression que m'avait le film La traversée du temps. Et puis le pitch quoi !! À la lecture du synopsis je me suis dit que j'aimerai bien qu'une telle chose m'arrive. Puis je me suis demandé comment réagirai-je moi-même. xD


Enfin si vous aimez les histoires dans lesquelles se mêlent surnaturel et bon sentiments, avec des thématiques traitées intelligemment (les regrets, le temps qui passe ou les questions liées aux répercussions de nos agissements sur le futur), des personnages qui sonnent juste et un trait des plus agréables, alors c'est que ce manga est fait pour vous. Bref, c'est à vous de voir.

En tout cas bonne lecture !
« Modifié: 18 février 2018, 19:12:22 par Dregastar »
★★★★★

Maya*

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #1 le: 23 octobre 2014, 19:24:46 »
Tiens, il n'y avait toujours pas de topic ? Merci d'avoir réparé ce préjudice, Dregas'.

Orange fait partie des titres qui me touchent tellement que j'en perds mes mots. A l'heure actuelle, l'auteur n'a fait aucun faux pas et on tient là l'un des plus beaux shojos écrits à ce jour. Ça ne manque jamais de justesse que ce soit au niveau de la narration, des mises en scènes ou des émotions, aucune case n'est de trop et l'intrigue est prenante à chaque instant.

Au delà de l'intrigue bien originale (du fantastique, mais juste ce qu'il faut pour ne pas vampiriser le récit), nous avons des personnages fort attachants, avec des objectifs, des regrets et une quête de rédemption rétrospective, vouloir corriger les erreurs d'un présent passé pour offrir un avenir à un être cher. C'est à la fois adorable et crève-cœur, ce n'est pas seulement la romance qui prend aux tripes mais les amitiés, de très belles amitiés. Ce n'est pas seulement l'amour le maître sentiment de l'histoire, mais la compassion, la tendresse, l'entre-aide et le sacrifice (Suwa est un personnage méritant le respect).

C'est à la fois déprimant et en même temps chaleureux, on sourit tout en pleurant. Jamais un chapitre d'Orange n'a failli à m'émouvoir, je suis amoureuse du casting et de l'histoire et attends impatiemment la suite.

Dregastar

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #2 le: 25 octobre 2014, 16:43:01 »
Je t'en prie, surtout que ton retour me fait vraiment plaisir Ô prêtresse du shojo en terres d'anime-kun. Mon avis se résume aux quelques lignes en post d'ouverture. Bien évidemment je partage tes impressions, c'est une lecture que j'ai trouvé touchante. D'ailleurs le premier tome est si bon que je me demande comment le second pourrait être meilleur... So kool. :3

Pour le reste j'ai trouvé la réaction de Naho assez crédible autant au moment de la réception de la lettre que les jours qui ont suivi (tour à tour confuse, suspecte, perdue et enfin convaincue). On voit qu'elle est tiraillée entre l'envie d'aider les autres et celui de ne pas connaitre son avenir (ni d'interférer dessus ou quoi.) C'est en cela que son évolution m'intéresse.
Ah, et + 1 concernant le personnage de Suwa dont j'aime beaucoup la mentalité. Quelle classe ce mec ! Et quel don de soi. Du coup je me demande d'ailleurs comment les choses évolueront le concernant.
Cliquez pour afficher/cacher

A suivre... ;)
« Modifié: 25 octobre 2014, 16:49:42 par Dregastar »
★★★★★

Maya*

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #3 le: 08 janvier 2015, 15:32:04 »
Bon, le 4ème volume vient juste d'exploser l'enveloppe kawai-sphérique. Je ne trouve tout simplement pas les mots pour décrire toutes les émotions par lesquelles je suis passée au cours des 34 pages du dernier chapitre. La sensibilité de l'auteure est tout simplement affolante tant elle transparaît à travers les planches, nous livrant des personnages d'une rare authenticité. Cette ambiance douce-amère, tous ces regrets mêlés de bons sentiments...

Cliquez pour afficher/cacher

C'est très beau. Très très beau. Je pense ne plus avoir ressenti ça depuis C'était nous. Merci Takano Ichigo, j'aurai pensé qu'elle perdrait un peu de la maîtrise de son histoire après le hiatus, mais pas du tout... cette pause lui a finalement permis de mieux préparer la tuerie émotionnelle qu'elle nous sert actuellement.

Vivement le prochain ! J'en veux encore. Même si je chiale systématiquement à chaque chapitre, que ce soit de tristesse ou de bonheur. Too much feelings.


Sinon, pour motiver les retardataires à dévorer la suite, je partage cette superbe MMV (qui contient des planches et des citations allant jusqu'à la fin du 4ème volume !!!). Elle a tout simplement réussi à me faire chialer, que ce soit par le morceau choisi (l'une de mes préférées de Daughter : Medicine <3), les images ou encore les citations. Je préviens que la fin de la vidéo n'est pas du spoil étant donné qu'on ne sait toujours pas si Naho a réussi
Cliquez pour afficher/cacher

Sans plus tarder, ladite MMV. *essuie la morve qui coule*

http://www.youtube.com/watch?v=rcbB774VfyI

Dregastar

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #4 le: 25 janvier 2015, 01:06:03 »
@Maya : sankyū pour cette amv qui m'a beaucoup plu.

Tome 2 : l'auteure réussi à faire aussi bien, voire encore mieux que dans le premier tome. Tout d'abord grâce à une narration limpide qui nous permet, d'un côté, de suivre le fil principal de l'histoire dont les événements se déroulent au présent. Et de l'autre, en parallèle à cela on a quelques interactions avec le futur et la Naho qui est à l'origine de la lettre. Pour rappel "cette fameuse lettre" est le point de départ de toute cette aventure. Bref, juste pour dire que l'aspect "spatio-temporel" est rudement bien mis en scène.

Pour le reste ça se poursuit, notre héroïne qui a fini par prendre cette lettre au sérieux se rend compte maintenant de l'importance et de l'impact des informations qu'elle contient. Du coup elle va essayer d'en suivre les directives en espérant ainsi réussir à influer sur les événements futurs. Résultat : elle cogite et c'est loin d'être aussi simple que ça en a l'air. ~

En dehors de l'intrigue principale, on passe de bons moments avec ce groupe d'amis, cela à travers des événements de la vie d'adolescent en milieu lycéen. A ce sujet il est clair que ce sont Naho, Kakeru et Sawu les premiers rôles, mais cela n'empêche pas ni les autres personnages ni leur belle amitié d'exister. Au final l'histoire avance bien (doucement / sûrement), on a quelques révélations importantes et même quelques surprises. D'ailleurs la toute dernière m'a carrément laissé sur le cul **je ne l'ai pas vu venir** :
Cliquez pour afficher/cacher
« Modifié: 25 janvier 2015, 14:13:35 par Dregastar »
★★★★★

Nuits

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #5 le: 25 janvier 2015, 15:21:49 »
Wahou Maya*, ton MMV :'(, la musique, les images et le montage ... c'est super réussi et ça réveille tellement d'émotions !

Choub

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #6 le: 19 avril 2015, 18:10:32 »
J'ai fini de savourer les trois premiers tomes, qu'est ce que c'est bon !! Il y a un signe qui ne trompe pas... j'ai envi de les relire !!!
Je ne lis pas beaucoup de mangas et celui-là m'a vraiment enchanté... Le premier à me faire cet effet !

Qui n'a pas un jour fantasmer sur l'idée de connaître son avenir ou de pouvoir revenir dans le passé pour corriger ses choix et effacer ses regrets ? D'emblée l'idée de départ m'a séduite.
L'idée est traitée de manière positive sans tomber dans l'amertume, la déprime (c'est ce que je craignais) même s'il y a une bonne dose de drame, l'espoir demeure. Dans les deux dimensions (présent et futur), les protagonistes s'amusent et mènent une vie plutôt équilibrée. J'espère que ça continuera comme ça en tout cas.

Au fil de la lecture, on ne peut s'empêcher de se poser tout un tas de questions sur les conséquences des nouveaux choix, seront-ils positifs ? Le seront-ils de suite ou dans le futur ? Pour quoi le faire ? Et pour qui ?

Maya et Dregas en parlent très bien et de manière détaillée plus haut dans ce topic et je suis complètement en phase avec leur ressenti.
J'aimerai juste insister sur les deux aspects qui m'ont le plus plu : le premier est le fait que l'amitié soit mise en avant (Suwa est absolument irrésistible), et le deuxième ce sont les révélations à la fin des tomes 2 et 3 qui n'ont fait qu'accentuer mon envie de dévorer la suite.

@Maya : j'ai deux questions :
- Tu parles plus haut du tome 4, est-il disponible ?
- Quel sera ton prochain kit avatar-signature ? J'espère un aussi beau calibre :rolleyes:.

@Dregas : Sur la fiche AK, le renvoi vers le topic n'apparaît pas, c'est normal ?

Maya*

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #7 le: 19 avril 2015, 19:35:25 »
Une nouvelle adepte de Orange, joie est mienne ! \o/ Ton commentaire motivera peut-être allbrice qui continue de suivre nos retours de loin.

Alors pour te répondre, non, le 4ème volume n'est pas encore disponible en France, mais vu que je suis une mauvaise fille je continue de suivre les scans US sans nulle culpabilité vu que je suis le manga depuis avant sa licence. Cela dit, je me ferai une joie de me procurer le volume une fois disponible chez Akata.

Y a tellement de belles illustrations Orange qu'il y a moyen de faire un nouveau kit pour continuer à le promouvoir, promis ! ^_^

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10537
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Orange [Orenji]
« Réponse #8 le: 27 avril 2015, 21:09:32 »
Une adaptation cinématographique de Orange vient d'être validée.
Et je ne suis pas un stalker :P
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Dregastar

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #9 le: 30 avril 2015, 04:02:02 »
Une adaptation cinématographique de Orange vient d'être validée.
Et je ne suis pas un stalker :P
Faut voir ça pourrait peut être accoucher d'un bon truc. En tout cas si il y a moyen je regarderai, c'est sûr.

Citer
@Dregas : Sur la fiche AK, le renvoi vers le topic n'apparaît pas, c'est normal ?
Non, mais ayez c'est réglé.

@Maya : je t'envies de connaitre la suite... Et je plussoie ça fait plaisir de voir une nouvelle adepte. o/


Tome 3 : déjà, d'une, la couverture était très jolie (ma préf pour l'instant). ~

Sinon en plus d'être prenant ce tome était mignon tout plein. Et je suis ravi car ce coup-ci tous les autres membres de la bande ont pleinement participé. Un special big up pour les deux miss, Azu et Taka (:3).

Quel final ! Encore une fois je m'y attendais pas. Bref, c'était un très bon tome.
« Modifié: 30 avril 2015, 09:14:13 par Dregastar »
★★★★★

The-Ice-Angel

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #10 le: 01 mai 2015, 17:37:09 »
Je ne pensais pas poster à nouveau sur ce forum, mais j'imagine que ce n'est pas si mal de sortir un peu de l'ombre de temps en temps. D'autant plus que j'ai une bonne raison pour le faire. Je tenais à remercier Maya* pour ce qu'elle m'a apporté sans le savoir. Sur le site et le forum d'Anime-Kun, je me comportais un peu comme le lecteur fantôme, je lisais les critiques et les dossiers sans jamais réagir dessus. Mais je me suis dit qu'il serait plutôt juste de te le dire bien que je ne te connaisse pas du tout ^^'

Je te remercie tout d'abord pour m'avoir fait découvrir, indirectement bien sûr, l'anime et le manga Ao Haru Ride. Ce n'est pas spécialement un coup de coeur ou quelque chose d'autre dans le genre, mais j'avais beaucoup apprécié le regarder durant l'été dernier. D'une certaine façon, ça m'avait fait du bien.

Mais c'est surtout pour m'avoir appris l'existence du manga Orange que je te remercie. Je crois que ça peut facilement paraître dérisoire, mais je te suis vraiment reconnaissant pour avoir créé cette liste de mangas shojo. Depuis que j'ai lu le premier tome d'Orange, j'ai comme qui dirait renoué avec les mangas en général, mais aussi avec les animes que j'avais délaissés depuis un certain temps. A vrai dire, je m'étais lassé des mangas à cause de tous ces éléments qui les codifient et qui peuvent être assez lassants au bout d'un moment. Il faut dire aussi que ma vision de ce genre était plutôt limitée vu que je connaissais principalement les shonen les plus connus (que je n'apprécie pas tellement d'ailleurs). Bref, je raconte clairement ma vie mais c'est pour mieux insister sur l'importance qu'a Orange pour moi.

A ce jour, je n'ai lu que les trois premiers tomes sortis en France et je compte bien attendre sagement la sortie des deux derniers. Avant cela, je crois que j'aurais lu les scans sans trop de tergiversation, mais l'effet produit par le fait d'avoir le manga entre les mains n'a pas son équivalent.

Je vais donc parler des trois premiers tomes et il y aura des spoilers, je préviens.

Je crois que la surprise créée par le premier tome ne sera pas égalée de si tôt, sauf peut-être par la conclusion du dernier tome, qui sait ? Avant de commencer ce manga, j'avais lu les deux premiers tomes de A Silent Voice qui m'avaient beaucoup plu et agréablement surpris. Je ne m'attendais donc pas à une surprise de ce genre pour Orange qui restait alors pour moi un shojo somme toute assez classique. Je pensais savoir à quoi m'attendre mais je faisais clairement erreur. Ce premier tome d'Orange m'a bouleversé. Je crois honnêtement que la meilleure idée de la mangaka est d'avoir également présenté la situation de la bande dans le futur. Je ne sais pas vraiment, mais il se dégageait quelque chose d'extrêmement fort dans les dessins des passages du futur, notamment pour le personnage de Naho. J'apprécie également le fait que l'auteure ne s'y étende pas trop longtemps, on en a assez sans trop en avoir je trouve.
Si Naho et Suwa (du futur) ont bien conscience que changer le passé ne changera pas leur présent, pourquoi font-ils ça ? Enfin, je comprends bien la raison principale qui est d'offrir un avenir au Kakeru du passé et qui est largement suffisante, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'ils sont malheureux tous les deux bien qu'ils soient ensemble. Ce serait comme s'ils reniaient, d'une certaine façon, leur condition actuelle. C'est une vision extrêmement pessimiste, je fais d'ailleurs peut-être fausse route, et j'attends donc de voir ce que nous réserve la suite du manga. Mais pour dire vrai, la situation du groupe du futur me préoccupe autant, si ce n'est plus, que celle du présent. C'est assez dérangeant quand j'y pense mais j'ai l'espoir que mes nombreuses questions trouveront leurs réponses quand la série sera terminée.

Pour me centrer surtout sur le personnage principal qu'est Naho, je dirai qu'elle m'a agréablement surpris également. On a beau dire ce que l'on veut, mais on retrouve tout de même quelques clichés des héroïnes habituelles des shojo, mais Naho s'en sort admirablement bien je trouve. Premier point important, elle n'est pas naïve. Elle a de plus parfaitement conscience qu'elle ne peut parfois pas faire grand chose pour aider Kakeru. Il faut également avoir en tête que c'est loin d'être facile d'agir en dépit de sa vraie nature et de sa vraie personnalité. Naho fait beaucoup d'efforts pour aider son ami mais il est nettement compréhensible qu'elle échoue parfois dans les consignes données par la lettre.
A ce sujet, la différenciation entre présent et futur est plutôt habile. C'est peut-être une impression, mais j'ai en tout cas ressenti que le présent prenait de plus en plus d'importance dans le manga. C'est surtout visible dans le 3e tome et c'est bien pour cette raison que je me demande comment la situation va évoluer. Est-ce que les consignes des lettres vont encore se révéler utiles ? A voir..

Cependant, je m'interroge sur les erreurs de cohérence que peut entraîner la révélation finale du tome 3. Celle du 2e me paraît parfaitement cohérente, d'autant plus qu'une explication est fournie quant au premier événement qu'il aurait fallu changer. Mais ce n'est pas le même cas pour Azu, Taka et Hagita. Même si leur lettre est nettement moins précise et développée que ne l'est celle de Naho, elle aurait normalement dû indiquer qu'il ne fallait pas proposer au nouveau dans la classe de rentrer avec eux le premier jour, non ? Ou encore le fait que Kakeru n'aurait non plus pas dû sortir avec Ueda, encore que ce dernier point pourrait être expliqué par le fait que ça aurait pu le rendre heureux (si la lettre ne disait rien sur ce sujet, ce qui serait quand même surprenant). Je me pose peut-être trop de questions qui seront sûrement résolues dans le 4e tome comme ça a été le cas avec les explications concernant Suwa qui sont venues au 3e tome.

J'ai l'impression d'avoir survolé le sujet mais j'aurai bien d'autres choses à dire lorsque j'aurai fini de lire Orange. Je sens d'ailleurs que le dernier tome va me mettre dans un état assez pitoyable, enfin..
Quoiqu'il en soit, Orange est vraiment un manga à part qui est d'une richesse et d'une justesse incroyables. Tout le monde a des regrets, plus ou moins grands, et ce n'est pas toujours facile de vivre avec.

Je ne suis pas spécialement ravi de la nouvelle de l'adaptation cinématographique de Orange car le dessin en sera justement totalement absent. Mais je vais quand même éviter de trop me prononcer pour le moment, attendons de voir ce que cela va donner ^^'
J'ai en tout cas hâte de lire le 4e tome ~
« Modifié: 01 mai 2015, 21:39:53 par The-Ice-Angel »

Maya*

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #11 le: 01 mai 2015, 20:40:59 »
Ton post est adorable, The-Ice-Angel !



Avoir des retours comme le tien motive à continuer de partager sa passion et faire découvrir de nouveaux titres ! Tes remerciements me touchent, surtout que ça te motive à revenir sur le forum, en espérant que tu repasseras régulièrement, ou à la rigueur après le 4ème volume, t'as pas mal de choses intéressantes à dire, ce pavé plein d'amour pour Orange fait chaud au cœur ~ Et si t'as lu d'autres titres de la liste shojo, je veux avoir tes avis les concernant aussi, par MP si tu veux vu que les topics n'existent pas, meh !

Ce titre fait effectivement partie de ceux qui peuvent rallumer la flamme et nous redonner envie de lire des mangas tant ça raconte réellement une histoire à laquelle on accroche sans nous abreuver avec du fanservice facile ou du trop niais. C'est mignon, c'est touchant et c'est toujours sympa de voir quelqu'un citer tout ce que j'ai aimé dans le titre, j'adhère à tout ce que tu as écrit. Je te rassure également quant à la cohérence, la révélation de fin du volume 3 ne compromet pas l'intégrité de l'histoire et Takano-sensei reste une excellente narratrice qui sait très bien où elle va, on sent bien qu'elle n'improvise pas et que tout a déjà été pensé dès le début du récit.

Et je te rejoins quand tu dis que la fin risque de nous mettre dans un état pitoyable... surtout que la prépublication en est actuellement à la moitié du 5ème et dernier volume et c'est toujours aussi crève-cœur. Mais je continue de croire en un hypothétique happy ending...

A propos du film (allbrice, t'es pas du tout un stalkeur, non mais pas du tout... *sifflote*), même si les graphismes de Takano-sensei apportent beaucoup à l'oeuvre, y a moyen que l'histoire se suffise à elle-même pour nous offrir un agréable film, tout en sensibilité et en émotion, même si le sur-jeu des acteurs japonais n'augure pas toujours du bon... Affaire à suivre, donc !

Dregastar

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #12 le: 01 mai 2015, 21:27:48 »
Vite fait par rapport à l'auteure :
Citer
Je te rassure également quant à la cohérence, la révélation de fin du volume 3 ne compromet pas l'intégrité de l'histoire et Takano-sensei reste une excellente narratrice qui sait très bien où elle va, on sent bien qu'elle n'improvise pas et que tout a déjà été pensé dès le début du récit.
Sur le revers de la couverture du tome il y a une note où elle dit ceci : "voici enfin le T3 de Orange. Contrairement à ce que j'avais annoncé, ça n'est pas le dernier volume. L'histoire va continuer encore un peu. Je compte sur vous pour la suite."

Cela juste pour dire qu'il semblerait que, bien qu'elle sache quelle direction prendre, ce n'est pas toujours su à l'avance. Sur cette partie du récit cette note laisse entendre qu'elle a cogitée en cours de route. Voilà.
Ce n'est pas pour chipoter mais juste pour partager et parce que j'aime bien ce genre de notes qui parfois peuvent nous donner des indications sur le processus de création de l'oeuvre ou l'état d'esprit de l'auteur à un moment x.

 

Citer
A propos du film (allbrice, t'es pas du tout un stalkeur, non mais pas du tout... *sifflote*), même si les graphismes de Takano-sensei apportent beaucoup à l'oeuvre, y a moyen que l'histoire se suffise à elle-même pour nous offrir un agréable film, tout en sensibilité et en émotion, même si le sur-jeu des acteurs japonais n'augure pas toujours du bon... Affaire à suivre, donc !
Ptdr, le sur-jeu des acteurs !
J'avais zappé ce détail. C'est bien vrai en plus.
Bref, l'histoire est top, espérons qu'ils en fassent un bon film. Amen.

Citer
... surtout que la prépublication en est actuellement à la moitié du 5ème et dernier volume et c'est toujours aussi crève-cœur. Mais je continue de croire en un hypothétique happy ending...
Haannn.... Comment tu me fais bisquer là.... Vivement la suite.
★★★★★

Maya*

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #13 le: 01 mai 2015, 21:40:41 »
Cela juste pour dire qu'il semblerait que, bien qu'elle sache quelle direction prendre, ce n'est pas toujours su à l'avance. Sur cette partie du récit cette note laisse entendre qu'elle a cogitée en cours de route. Voilà.
Ce n'est pas pour chipoter mais juste pour partager et parce que j'aime bien ce genre de notes qui parfois peuvent nous donner des indications sur le processus de création de l'oeuvre ou l'état d'esprit de l'auteur à un moment x.

Effectivement, ces petites notes sont pour la plupart très intéressantes, merci d'attirer mon attention sur celle-là. Sinon, même si je dis que tout a dû être pensé dès le début, je pense surtout aux révélations qui n'ont pas l'air improvisées, on doit se diriger vers la même conclusion qu'elle avait imaginé pour le 3ème, sauf qu'elle la reporte pour le 5ème en se donnant le temps d'ajouter des choses qu'elle a dû cogiter pendant sa très longue pause. Du moins, c'est l'impression que j'ai !

The-Ice-Angel

Re : Orange [Orenji]
« Réponse #14 le: 01 mai 2015, 22:08:39 »
Merci pour ta réponse Maya* ça me fait vraiment plaisir. De toute façon, ça me semblait tout de même naturel que je te remercie pour tout ce que tu as fait. Puis j'imagine effectivement que ça doit être plutôt motivant de voir que les efforts que l'on a fournis portent leur fruit et qu'ils peuvent vraiment apporter quelque chose d'important chez certaines personnes, et j'en fais partie !
Le temps me manque malheureusement pour m'investir sur ce forum, mais je crois que je vais écrire quelques messages pour les animes et mangas qui me tiennent vraiment à coeur. Et si cela permet d'engendrer une nouvelle conversation sur le sujet, c'est encore mieux. Mais quoiqu'il en soit, il est désormais certain que je repasserai lorsque j'aurai lu le tome 4. J'ai d'ailleurs hâte de lire ton ressenti dessus, ainsi que celui des autres qui posteront.
Entendu, je t'enverrai un MP lorsque j'aurai avancé dans ma lecture, soit pas pour tout de suite ^^' (En ce moment je lis Hibi Chouchou et j'ai aussi bien avancé dans Ao Haru Ride).

Dans un sens, je suis content que tu sois d'accord avec ce que j'ai dit. Pas tant dans le fait que cela confirme mes ressentis et mes impressions quant au manga, mais plus dans le fait que Orange semble apparemment créer des émotions similaires chez les lecteurs. Ce n'est pas nécessairement un gage de réussite, mais je pense tout de même que ça l'est pour ce manga.
En lisant Orange, j'avais réellement l'impression d'être devant une oeuvre qui présente le meilleur de l'univers des mangas. De plus, l'auteure y ajoute une grande sensibilité qui m'a indéniablement beaucoup touché.
A dire vrai, je ne me faisais pas tellement de soucis sur la cohérence de l'oeuvre, mais il est vrai que je m'étais posé ces quelques questions lorsque j'ai terminé le 3e tome. Je lui fais de toute façon totalement confiance, Ichigo Takano ne m'a déçu un seul instant pour le moment, et je ne pense pas que cela va se produire d'ailleurs.
Dregastar, c'est un point intéressant que tu mets en avant. L'histoire a donc bien évolué au cours de son écriture, mais peut-être pour la rendre d'autant plus forte et solide. Je me demande d'ailleurs comment se serait fini le 3e tome si elle n'avait pas changé ses plans.. Il y a tellement de choses qui n'ont pas été abordées. L'auteure a quand même dû bien changer l'histoire d'origine, ou alors peut-être que la fin aurait été en queue de poisson, je ne sais pas.

Cela veut dire que tu connaîtras bientôt la fin du manga ? Je ne sais pas toi, mais je sens que je vais avoir beaucoup de mal pour lire le dernier chapitre du dernier tome. Je me sens le coeur alourdi rien qu'en y pensant, c'est dire ^^'
Même s'il y a bien un happy-end, ce dont je doute assez fortement bien que l'auteure joue là-dessus pour que le lecteur ne puisse pas vraiment prédire ce qu'il va se passer, ce sera tout de même amer et triste dans le sens que les regrets des personnages du futur n'auront pas disparu. Même s'ils auront permis au leur du passé de ne pas vivre dans le regret.. Bref, quel que soit le cas, ça va être vraiment dur.

Oui tu as raison, l'histoire est bien évidemment l'essence principale de Orange, mais je pense que lorsque je regarderai ce film, j'aurai quand même l'impression qu'il manque quelque chose d'essentiel. J'ai rarement vu des films japonais, mais je me rappelle avoir été déçu par ceux que j'ai regardés. Mais autant éviter de partir avec un sentiment négatif, ce ne serait pas juste. Enfin, je suis tout de même curieux de ce que cela va donner, je ne peux pas m'en cacher !