Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Afloplouf

Pages: 1 ... 342 343 344 345 346 347 [348] 349 350
5206
En français, ça donne Les héros de la galaxie. Ca me permet de me rendre compte que c'est licencié  :mellow:

5207
Général Blabla / Re : Présentez-vous!
« le: 29 août 2008, 12:40:49 »
D'ailleurs, je suis obligé de mettre des lunettes de soleil pour me regarder dans un miroir. Encore un coup de Tchernobyl.

J'en profite pour souhaiter la bienvenue à tous les nouveaux.

5208
Général Blabla / Re : Coups de coeur, coups de gueule
« le: 29 août 2008, 11:28:47 »
Coup de coeur : j'ai enfin mon permis (de tuer bien sûr) mais il faut encore que j'attende le bout de papier

Coup de geule : Je rattaque les cours dans moins de 10 jours. C'étaient les dernières vacances d'été de ma vie... u_u'

5209
Général Blabla / Re : Bibliothèque
« le: 26 août 2008, 12:51:49 »
Il y a des gens qui ont aimé La nuit des temps:rolleyes:

Non, c'est bien, il en faut pour tous les goûts...

5210
C'est ici que l'on fait sa liste de courses pour l'automne ?  :wacko:

Comme toujours, ma première liste mais certaines séries s'arrêteront au premier épisode pour moi si le tout n'est pas à la hauteur. Par ordre alphabétique :

- Chaos;HEAd et Casshern Sins parce que c'est Madhouse derrière. Plus sérieusement, le style clairement orienté old school de Casshern me tente bien par contre le label Nitro+ (et un plot éculé) accolé à Chaos me fait sérieusement douter...

- Ga-Rei Zero : j'ai lu les premiers chapitres en manga. C'est un shonen somme toute sympathique, avec un décalage intéressant entre une violence inhabituelle et un humour franchement barré. Histoire de se détendre, entre 2 trucs plus sérieux.

- Gundam 00 saison 2 : La première saison m'a assez enthousiasmé, j'attends la 2 de pied ferme. Avec l'idée bien en tête que Sunrise foire souvent ses suites. Blague à part, si vous n'avez jamais regardé de Gundam, et que l'idée vous révulse, regardez cette série-là.

- Kurogane no Linebarrels me tente assez. Je suis un fan-boy inconsolable de Gonzo. Et j'ai été plus que surpris de voir le studio tenté la voie du Evangelion-like, ils sont vraiment en crise d'identité. Mais le trailer m'a agréablement tenté, la musique est sympa même si voir du Hirai me sort par les yeux à force.

- Michiko to Hatchin : Manglobe. :D Trop peu de séries sortent de ce studio. Ergo Proxy était chiant quelque peu ennuyeux mais le trailer donne l'impression d'une série dynamique plus dans la veine d'un Samourai Champloo. Et le style graphique a l'air toujours très recherché.

- Nodame Cantabile - Paris Chapter : J'ai vu et aimé la première saison, c'est une raison suffisante.

-Shikabane Hime : TTGL était-il un dernier sursaut ou un nouveau départ ?

- Tytania , parce que c'est la série du créateur de Legend Of Galactic Heroes. Et ce n'est pas Fanou qui contredira mon enthousiasme pour cette vieille série, on est en droit d'attendre du très lourd de Tytania.

- Absent  :rolleyes: : Hell's angels, des OAVs produits par Madhouse. Regardes cette image et vous comprendrez pourquoi ça me fait envie...

5211
Généralités animes et mangas / Re : ***Le jeu des images***
« le: 26 août 2008, 10:56:07 »
Je connais la réponse donc je ne peux pas jouer mais allez les gens ce n'est pas si dur, ça commence par la lettre 'A'.

5212
Général Blabla / Re : Bibliothèque
« le: 25 août 2008, 19:25:22 »
Quitte à lire une trilogie fantastique dans une civilisation asiatique, je ne peux que chaudement vous recommander La trilogie de l'Empire de Raymond E Feist et Janny Wurts. Problème, il vous faudra peut-être lire les plus classiques Chroniques de Krondor (tétralogie).

5213
Répercussions sur les éditeurs francophones

- Effectivement, les contrats de cessation de droit d'exploitation (on sort l'artillerie du vocabulaire juridique) peuvent inclure des clauses de limitation dans le temps. Pour être précis, elle en inclut toujours c'est obligatoire mais la durée est variable. Si des gens de chez Kana ou autres passent dans le coin, qu'ils nous tiennent au courant des clauses des contrats. Selon ces clauses, ça empêcherait aussi vraisemblablement une pré-publication puisqu'elle pourrait être considéré comme un manque à gagner.

- Pour le litigieux entre Albert-René et Dargaud, c'est l'affaire Astérix. Uderzo (après la mort de Gosciny) est en désaccord avec Dargaud et publie les nouveaux albums d'Astérix. Le dessinateur veut aussi récupérer les anciens albums mais Dargaud dit qu'il possède encore les droits d'exploitation. Après de multiples procédures judiciaires, la justice donne raison à Dargaud et Uderzo doit signer un gros chèque pour racheter les droits.

Pourquoi cette nouvelle politique ?

La situation au Japon ? Justement, les magazines de pré-publication sont en léger recul depuis quelques temps et il n'y a pas de nouveaux débouchés, la situation stagne depuis des années. S'ils veulent se développer, l'étranger est une option incontournable. Rappelons au passage que le prix des volumes reliés au Japon est de l'ordre de 3 euros au maximum, moitié moins qu'en France. Je vous laisse seuls juges.

5214
Et bien mi j'ai le temps d'en parler mais je ne savais pas trop par où commencer. Abordons les points que tu as évoqués :

Répercussion sur les éditeurs francophones

Ils ont toujours pour eux ce qu'ils ont déjà achetés. Dans le droit français, une fois les droits d'exploitation, ils ne peuvent être récupérés. Ou alors ils doivent être rachetés, le précédent Albert-RenéDargaud fait office de jurisprudence. Il faut voir aussi ce qu'il y a écrit dans les contrats puisque des droits sur une oeuvre non encore parue peuvent être vendus. Les tomes déjà parus pour Bleach, One Piece... ne peuvent plus l'être par Shueisha à moins d'une vente. Et peut-être même pour les prochains.

Par contre, à l'avenir, il est probable qu'ils aient de difficultés à acquérir des droits d'exploitation auprès de ces deux maisons d'édition. Peu importe comment on tourne l'affaire, c'est une mauvaise nouvelle pour eux. Blague à part, je doute que les maisons d'édition française aient "appris" la nouvelle en même temps que nous. De "belles" batailles sont en perspectives.

Pourquoi cette nouvelle politique ?

La réponse me semble assez évidente. J'ai rappelé le chiffre en tête de ce topic : 14 millions de mangas vendus par an en France. Le 2è marché mondial après le Japon. Tout cela aiguise les appétits. Certes, cela représente un investissements : imprimeurs (?), publicité, distribution. Il n'est pas dit qu'ils rentrent dans leurs frais au début mais ça sera très rentable à la longue.

Répercussions sur le consommateur français

Outre -s'ils osent - des séries qu'on n'auraient peut-être jamais vues autrement, on est en droit d'espérer des parutions plus rapides et, concurrence aidant, des prix à la baisse. Reste la question que tous les Kevins vont se poser : va-t-il y avoir un Weekly Shonen Jump francophone ? La réponse n'est pas évidente. Un magazine à parution hebdomadaire est d'un coût encore plus lourd que de publier un manga. Les deux maisons d'édition ont les assises pour et si la distribution est à la hauteur, les ventes devraient suivre. La question des licences est ici centrales.
Si je le trouve en kiosque j'achète et si il y a possibilité d'abonnement, je prépare le RIB. :D

5215
Oui, j'ai changé le titre de topic puisque voilà une info manga pour la France (entre autres) Et j'annonce la couleur, c'est une annonce qui va faire du bruit, news AK et tout le reste.

Shueisha (Weekly Shonen Jump...) et Shogakukan (avec un catalogue tout aussi impressionnant) qui sont en fait les filiales d'un même groupe vont s'unir sur un petit projet. Vous vous disiez que le stand Jump à la Japan Expo était une reconnaissance des fans français. C'était aussi une reconnaissance du consommateur français. :D

Ces deux grands groupes s'associent donc pour publier directement en Europe, à commencer... par la France. Suivront l'Espagne et l'Allemagne. On apprend au passage que la Kodansha, autre mastodonte va tenter la même opération aux US et on ne voit pas ce qui l'empêcherait de tenter le même coup en Europe.

Sachez aussi que Viz Media (Bleach c'est lui), le pendant vidéo de la maison mère de Shueisha et Shogakukan, va déménager son siège d'Amsterdam à Paris. Et les rumeurs comme quoi Viz Media voudrait fonder sa propre maison d'édition courent toujours....

C'est un tout petit coup de pied au cul des éditions françaises. D'ici à ce que l'on ait un Shonen Jump français dans les kiosques, le rêve est permis...

Edit : J'oubliais presque la source

5216
L'affaire Goldorak est assez complexe voire assez sordide mais malheureusement symptomatique de certaines pratiques de l'édition française.

Petit tout d'horizon. Les éditeurs (Kaze...) s'appuient sur des réseaux de distributeurs. Ces mêmes éditeurs sous-traitent d'ailleurs une partie de leurs activité. C'est le cas par exemple du doublage et, plus étonnant, de l'acquisition des droits d'exploitation auprès des nippons.

Je vais vous raconter l'histoire telle qu'elle a été validée par la justice. Mais il reste encore des zones d'ombre. En 2004, Declic Images fait appel auprès d'un partenaire de longue date, RCP, pour essayer de dénicher les droits de ce qu'ils estiment une mine : Goldorak. En effet, après des années d'opposition entre l'éditeur du manga et la Toei productrice de l'anime, les 2 parties se sont enfin mises d'accord et ont publié une édition collector.

Mais des rumeurs courrent comme quoi RCP voudrait voler de ses propres ailes. Rumeur confrmée quand RCP débauche des gens de chez DI pour leur futur label Kero Vidéo. En espionnant le courriel de ces transfuges (!), Declic arrive à la conclusion  que parmi le trésor de guerre de RCP, ils vont emmener les droits de Goldorak. Ni une ni deux ils décident de couper l'herbe sous le pied de RCP. Ils s'associent avec Manga Distribution, en difficulté, pour publier une édition collector pensant que l'accord formel entre RCP et les japonais tiendrait lieu de droit.

Bien évidemment, il n'en est rien et les japonais portent plainte pour contrefaçon. Dans un premier temps, les 3 acteurs français sont condamnés. RCP a beau clamer son innocence, DI et MD rejettent la faute sur lui. Puis, alors que DI et MD continuent de publier les DVDs en attente de l'appel, l'appel invalide le jugement et l'amende. En redressement judiciaire entre temps, RCP, qui a aussi du subir le manque de coopération des autres membres du marché, a déposé le bilan et ne profite pas de l'accalmie.

D'autres piratent allègrement d'autres vieilles séries s'engouffrant dans la brèche juridique. Mais la cour de cassation sonnent la fin de la récré et rétablit l'amende.

Résultat : une image française plus que ternie auprès des studios japonais et une jeune maison d'édition condamnée avant même d'être née.

5217
Je n'ai pas vu de topic semblable ici, n'hésitez pas à le déplacer si je me suis fourvoyé. Je sais qu'il existe un topic a priori similaire ici, mais ce dernier traite de la japanimation en général. J'estime préférable d'en discuter dans un topic à part pour éviter de parasiter les débats et que ça parte dans tous les sens.

Il y a beaucoup à dire alors j'essaierai d'exposer mes pensées de façon claire. N'hésitez surtout pas à me critiquer et proposer votre propre opinion.

1) Les cibles du marché

Je choisis des mots volontairement économiques parce que c'est de ça qu'on parle aujourd'hui : du commerce. Quel est le marché de la japanime en France ? Aucune idée. Ça peut paraître démentiel dans la mesure où aujourd'hui on fait des sondages pour tout mais il n'y aucune étude possible sur le potentiel du marché de la japanimation en France. Peut-être les éditeurs en des camemberts dans leurs manches mais pourquoi ne pas les communiquer. On aurait vite tendance à devenir paranoïaque et dire que l'absence de chiffres permet à tous ceux qui le souhaitent de ne voir dans les otak' que des ados boutonneux en crise identitaire et déconnectés de la réalité. Ça ferait tâche de déclarer que de futurs (ou actuels) ingénieurs, médecins... regardent des japoniaiseries. Mais je suis peut-être parano effectivement.

Le seul chiffre - ou plutôt nombre - somme toute impressionnant est celui-ci : 14 millions. 14 millions de mangas vendus en France chaque année. Cela fait de notre pays le deuxième marché mondial de ce genre de publications, derrière le Japon bien sûr mais devant les États-Unis ! Je pense aussi qu'estimer que la population du manga et des animes n'est pas une estimation grossière. Mais alors combien de lecteurs ? On n'achète pas qu'un manga par an. D'un autre côté, il y a le prêt (à la bibliothèque ou entre amis) et le scantrad. Les éditeurs disent qu'il faut doubler voire tripler les ventes d'un livre pour connaître le nombre réel de lecteurs. On doit parfois multiplier ce nombre par 5 dans le cas des BDs. Combien pour les mangas ? Je pense souvent au nombre de 10 millions mais je vois peut-être trop gros. Quoiqu'il en soit, peu importe comment on regarde les choses, ce n'est pas un marché de niches.

2) Histoire

Cette partie sera assez courte, tout le monde ici je pense la connais. Le club Do', malgré l'image exécrable qu'il a pu donner à la japanimation pour les raisons que l'on connait a fait énormément. Les chaînes - notamment les toutes nouvelles chaînes privées - doivent créer des programmes jeunesse à prix coûtant. Les animes japonais sont à l'époque un choix parfait. Problème : des séries destinées aux adolescents sont diffusées tôt le matin à des gamins de moins 10 ans. Les politiques se déchaînent pour critiquer leur violence (critique légitime, le public visé n'était pas le bon). Double problème, les éditions françaises s'auto-censurent et doublent un peu n'importe comment et coupent des pans de scénario entiers. Résultat : le tout ne veut plus rien dire et on peut critiquer allégrement la stupidité.

Il n'empêche que toute une génération a été nourrie au sein d'AB. Plus tard, ils se sont tournés vers le fansub, convertis les plus jeunes et lancés une dynamique qui n'a s'est arrêté qu'il y a peu. Mais c'est plus qu'un phénomène de mode aujourd'hui, c'est une part culturelle.

3) L'image de la japanime

Longtemps elle a été mauvaise. Encore aujourd'hui, nombre de politiques - et pas seulement Segolène Royal - et de journalistes regardent d'un mauvais œil les "japoniaiseries". La haine remonte au club Do' et relève aussi d'une incompréhension culturelle. Pour les occidentaux, les dessins animés sont pour les gosses, ce n'est pas forcément le cas des animes. Après il faut relativiser, les animes n'ont pas très bonne presse au Japon non plus. Il n'empêche que le fiel a un goût amer.

Les choses changent petit à petit. Même Télérama s'est découvert un peu avec Monster. Gankutsuou a été diffusé dans un musée à l'occasion d'une exposition.

4) Prix et politique éditoriale

La multiplication des chaînes avec la TNT offre un plus grand espace de diffusion possible encore largement sous exploité. C'est en bonne voie, mais trop lentement. Je ne pense pas faire une annonce fracassante en disant qu'une bonne part de l'avenir de la japanime en France passe par la diffusion sur les chaînes de télé et les revenus publicitaires qui vont avec.

Peu de gens peuvent investir autant dans des séries en DVD. 50 € pour une série de 26 épisodes me semblent une limite mais c'est malheureusement une limite basse dans la plupart des cas. Et pour nombre des séries que j'ai vues, je n'ai pas envie d'en posséder les DVDs.

Tant qu'il n'y aura pas une alternative raisonnable au fansub, pas de salut. Et l'affaire Goldorak n'a pas vraiment aidé.

Conclusion

Je suis pour le développement du marché de la japanime en France. Des VF de qualité, de bonnes éditions DVD à des prix raisonnables et une image de marque enfin restaurée. Ce ne sera pas facile mais je suis persuadé que le poids du public finira par l'emporter. Peut-on enfin espérer que les diffusions télévisées ait une visibilité ?

5218
Généralités animes et mangas / Re : Réflexion sur le fansub
« le: 23 août 2008, 11:58:51 »
Je ne pense pas avoir déjà posté ici. J'ai vu le commentaire dont vous parlez quelques posts plus hauts, il a fait le tour du web otak'. Il est certain que le document est biaisé. Peu de fansubs sont aussi exagéré que l'auteur ne le prétend. Et les teams travaillent d'abord pour elle, elles n'ont aucun compte à nous rendre. Après, cela ne nous empêche d'avoir un regard critique.

Je suis d'accord pour dire que nombre de termes japonais doivent être traduits. Je me suis habitué aux suffixes -chan, -kun, -sempai... mais je préfère les voir traduits. Quant aux notes explicatives, elles semblent parfois inéluctables, tant qu'on se demande comment on peut sans passer par exemple pour les éditeurs français. Un Sayonara Zetsubou Sensei est le cas même d'une gageure.

5219
Mangas / Re : One Piece
« le: 19 août 2008, 18:31:55 »
J'ai beau avoir 22 ans, il y a quelques passages dans l'anime qui me donne des frissons, les seiyuus japonais sont excellents sur cette série. Disons qu'en terme d'adaptation, on est en deça d'un Bleach mais largement au delà d'un Naruto (je ne sais pas si je suis clair là) dans le type shonen. L'adaptation est fidèle au manga, meilleure que le support papier sur pas mal de points (à part les HS mais c'est malheureusement inévitable) mais en même tant trop classique. La technique a pris au moins 5 ans.

5220
Généralités animes et mangas / Re : Gonzo
« le: 16 août 2008, 16:55:17 »
Ca sent le sapin décidemment, lisez cet article d'anime-days

RIP u_u'

Pages: 1 ... 342 343 344 345 346 347 [348] 349 350