Ginga Eiyû Densetsu

Ginga Eiyû Densetsu

L'un des nombreux tours de force de cette oeuvre est que le sujet de son histoire est l'Histoire, celle qui s'écrit avec un grand H. L'histoire du monde connu (notre galaxie dans sa totalité) à l'époque où elle se déroule, c'est-à-dire fin du 36ème siècle, début du 37ème. Mais elle raconte plus précisément l'histoire des deux grands hommes qui vont marquer cette époque : Yang Wen li et Reinhard von Lohengramm. Au fil des épisodes, on découvre comment ces héros vont changer l'histoire, le destin des deux forces qui s'opposent depuis près de 150 ans : l'Empire Galactique et l'Alliance des Planètes Libres.

Synopsis soumis par Musashi Daryl

Kei Tomiyama (Yang Wen-li), Masashi Hironaka (Siegfried Kircheis), Ryo Horikawa (Reinhard von Lohengramm), Hidekatsu Shibata (Gregor von Muckenberger), Katsuji Mori (Wolfgang Mittermeyer), Kazuhiko Inoue (Dusty Attemborough), Norio Wakamoto (Oskar von Reuenthal)

  • Ginga Eiyû Densetsu - Screenshot #1
  • Ginga Eiyû Densetsu - Screenshot #2
  • Ginga Eiyû Densetsu - Screenshot #3
  • Ginga Eiyû Densetsu - Screenshot #4
  • Ginga Eiyû Densetsu - Screenshot #5
  • Ginga Eiyû Densetsu - Screenshot #6
  • Ginga Eiyû Densetsu - Screenshot #7
  • Ginga Eiyû Densetsu - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Deluxe Fan le 04-02-2015

9
Legend of the Galactic Heroes – Space of Thrones

« La force d’une nation se fonde sur de grands hommes nés au bon moment » - Frédéric II de Prusse, dit Le Grand (1712-1786) Commencer une critique, ou toute autre forme de discours, sur une citation historique relève d’une certaine forme de grandiloquence, voire de cuistrerie. Et si Ginga Eiyu Densetsu (Legend Of The Galactic Heroes ou LOTGH) est probablement l’anime le plus grandiloquent qui soit, à aucun moment vous ne le verrez tomber dans la suffisance ou la vanité. C’est le privilège d’une série exigeante et authentiquement complexe, qui se réserve jalousement à ceux qui se sentent prêts à intégrer le stade final du véritable fan d’animation japonaise ; la tant convoitée [...] Lire la critique

#Par Cyann le 30-07-2014

10
Mythologie épique d'un futur révolu!

Si j'avais un Dieu, j'irais le voir dans une église et je le remercierais pour m'avoir mis sur le chemin de cette série aux proportions anthologiques! Rien que ça! Oui oui! Gingan Eyuu Densetsu (GeD pour les intimes) est une fresque surpuissante comme l'animation en a rarement produite. Je vais pas me la jouer historien des codes de la japanimation mais il me semble raisonnable d'affirmer qu'elle est en partie responsables du succès des space-opera aujourd'hui. Ici, point de critique, juste de l'admiration. Ce sera partial et sans doute un peu exagéré, mais quand on évolue dans un désert de créativité, le simple verre d'eau devient une oasis luxuriante. Quoique dans ce cas-ci, on est [...] Lire la critique

#Par Skidda le 17-07-2013

10

"Ô Legend of the Galactic Heroes, de toi ou de l'Histoire, lequel imite l'autre?" On dit parfois que l’Histoire est la meilleure des fictions. En ce sens, Legend of the Galactic Heroes(Logh) reste, malgré son grand âge, une sommité, un chef-d’oeuvre culturel. Cependant, l’Histoire a beau souvent se répéter, elle ne se ressemble jamais. L’auteur des livres d’origine, Tanaka Yoshiki, l’a parfaitement compris. Au delà du fait que Logh se déroule dans cadre futuriste(les années 3590), cette série ne se contente pas d’un simple copier-coller du passé de la Terre et nous offre au contraire un avenir influencé mais neuf, tout en demeurant irrémédiablement humain, terriblement humain. Logh [...] Lire la critique

#Par k le 19-11-2011

5

Deux hommes d'une grande intelligence se retrouvent ennemis dans une guerre galactique. De leur premiers affrontements naissent un certain respect mutuel et une rapide ascension sociale dans leur camps respectifs. A la manière de celui de Death Note, le scénario induit ici un suspense par des décisions stratégiques inattendues et des anticipations d'évènements parfois abracadabrantes. D'autres systèmes narratifs sont cependant bientôt mis en place, d'une vision étriquée d'un monde binaire on en vient à une fresque plus nuancée se voulant le reflet d'une réalité embrassée dans son entièreté, bref, une sorte de scénario absolu. Des 110 épisodes que compte cette série, on nous épargne de [...] Lire la critique

#Par Afloplouf le 09-11-2009

10

Legend of Galactif Heroes, ou encore LOGH ou GinEiDen pour les intimes, fait figure d'icône dans la sphère otaque : une série de pas moins de 110 épisodes uniquement distribuée en DVD et inédite en dehors du Japon. Une fresque fantastique, un saga SF gigantesque, un space opera aux proportions galactiques. Des batailles qui voient s'affronter plusieurs dizaines de millions d'hommes, des centaines de milliers de vaisseaux sur plusieurs millions de kilomètres carrés et qui changent radicalement les civilisations de plusieurs dizaines de milliards de personnes. "Démesureé" n'a jamais aussi bien qualifié une série pour le petit écran. Il a fallu près de 10 ans et une liste longue comme le [...] Lire la critique

#Par Sirius le 12-03-2009

10

GinEiDen est une vieille série qui souffre d'un certain manque d'animation et présente une esthétique qui lui est propre. Le chara-design vieillot et efféminé de certains personnages peut effrayer mais on finit par s’y habituer. L’aventure est longue mais chaque épisode a sa raison d’être et présente un contenu narratif complet. La série aurait quand même gagné en dynamisme, fluidité et en intérêt si elle était parvenue à concentrer l’essentiel de l’intrigue en une cinquantaine d’épisodes. Elle aurait ainsi pu nous épargner les longueurs parfois exagérées d’une discussion politique qui tend souvent à tourner en rond. Je regrette aussi une trop lourde présence du narrateur qui souvent [...] Lire la critique

#Par Musashi Daryl le 24-07-2006

10

Quand on voit cet anime, adaptation des romans de Tanaka Yoshiki, difficile de ne pas penser à la grande oeuvre de Frank Herbert, Dune. Heureusement pour Gineiden (l'appellation abrégée pour les intimes), Tanaka a eu beaucoup plus de chance que Herbert avec l'adaptation de son oeuvre. L'adaptation de l'oeuvre est complète, et respecte beaucoup la ligne conductrice des romans. La réalisation soignée de l'équipe technique fait de cette oeuvre non seulement la série d'OVA la plus longue qui soit, mais aussi l'une des plus belles, elle frôle parfois le niveau technique du film de Macross, c'est d'ailleurs Ishiguro Noburo qui est ici aussi a la réalisation. La musique elle-même transcende [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.138 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.115417 ★