Auteur Sujet: Cinéma  (Lu 810898 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #1170 le: 21 juin 2010, 17:29:33 »
Va dire ça à Ubi-Soft, après tout, ce sont eux qui ont créé le design du prince (je préférais nettement celui du SoT d'origine). La seule erreur d'Hollywood est d'avoir repris l'avatar beaucoup plus américanisé des suites.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Serleena

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3042
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • What doesn’t kill you gives you EXP.
Re : Cinéma
« Réponse #1171 le: 21 juin 2010, 21:55:32 »
Personnellement j'ai été assez bluffée de sa transformation et je trouve qu'il est assez ressemblant au final!



Chevalière de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe

emilie

Re : Cinéma
« Réponse #1172 le: 21 juin 2010, 22:07:33 »
*bave*

Désolée mais bon depuis que j'ai vu l'affiche l'année dernière, je savais que j'irais le voir au ciné même si ça volerait sûrement pas haut.

Elora

Re : Cinéma
« Réponse #1173 le: 23 juin 2010, 01:41:15 »
Je suis de retour ! Pour vous jouer un... :)

Nan, je ne vais pas relancer le débat sur PoP :p
Pour me changer, je suis allée voir un dessin animé. Deux heures après la fin de la séance je plane encore...

L'Illusioniste de Sylvain Chomet
Le très talentueux réalisateur des fameuses Triplettes de Belleville est (enfin) de retour et nous présente son nouveau film, une adaptation d'un scénario oublié du génialissime Jacques Tati.
Il en fallait de l'audace pour s'attaquer à l'œuvre du maitre. Mais en y réfléchissant, qui mieux que lui pouvait retrouver l'essence de son art, sa poésie burlesque et ses personnages décalés ?
Déjà, dans les Triplettes, on retrouvait un petit aspect semblable dans son ambiance légèrement rétro, dans ses personnages un peu bancal, qui ne s'adaptent pas au monde qui les entoure, et dans ses scénarios qui s'attachent aux petits riens de la vie et qui prend le temps s'amuser et de regarder autours de lui.
Et pour avoir bavé sur la moindre image sortie depuis ces mois, je peux vous assurer que le résultat est une véritable réussite.

Synopsis
Vers la fin des années 50, un illusionniste d'un certain âge se voit contraint de quitter les music-halls parisiens dans lesquels il rencontre de moins en moins de succès. Il part tenter sa chance à Londres mais sans plus de résultat, et de café en fête de village, il se retrouve dans un petit pub au fin fond de l'Ecosse. Fascinée par ses tours, Alice, une jeune fille du village va le prendre pour un véritable magicien et va s'embarquer avec lui loin de son univers de travail et de chaussures percées.

Presque sans dialogue tout comme son prédécesseur, le film présente un univers graphique semblable, au trait fin et aux couleurs somptueuses. Que ce soit les paysages de villes ou de campagnes, de jour comme de nuit, c'est un émerveillement continu dans le détail du dessin et les nuances de bleu et d'ocre, paysages à la fois constamment en mouvement et toujours contemplatifs.
L'animation est superbe, légèrement cartoonesque tout comme le chara design pour accentuer les démarches et les grimaces des personnages, et à la fois très vive par moment, pour les tours de passe notamment.
Et que dire de l'illusionniste, véritable incarnation de Tati animé par sa démarche un peu gauche et son visage fatigué et souriant. Quand le double animé rencontre le double de pellicule, la magie opère sur scène et le drame en coulisse préfère attendre son tour de piste.
Musicalement, c'est splendide. Monsieur Chomet, il sait tout faire décidément, a lui-même composé les musiques et écrit les paroles de la chanson du générique, une véritable plongée dans les tourne-disques des années 50.
Et que dire d'autre... Que dire d'autre à part que je voulais y rester dans cet univers dans lequel un vieil illusionniste se transforme en grand-père merveilleux pour une petite cendrillon écossaise et que à l'instar de la gamine d'autrefois, c'est un déchirement d'apprendre que les magiciens n'existent pas.
Que dire d'autre à part que j'avais les larmes aux yeux quand la lumière de la salle s'est rallumée, par tant de beauté et de poésie et par l'émotion de la fin du spectacle.

Un tour de piste
Adieu l'illusionniste
Et roulez jeunesse...

illidark58

Re : Cinéma
« Réponse #1174 le: 02 juillet 2010, 22:40:40 »
Question hors-sujet, mais comment s'appelle le film qui va sortir ? Et quand va-t-il sortir ?
Il y a une histoire de clonage, c'est une expérience ratée qui créé une humanoïde...
J'ai vu une pub sur WAT.TV il n'y a pas longtemps et je ne l'ai plus revu depuis...


Edit : déjà sorti... La pub est-elle pour la sortie DVD, ou une erreur ?
« Modifié: 03 juillet 2010, 10:13:16 par illidark58 »

Asians have to balance their supreme intelligence with unending weirdness

emilie

Re : Cinéma
« Réponse #1175 le: 02 juillet 2010, 23:11:17 »
Serait-ce Splice ?

El Nounourso

Re : Cinéma
« Réponse #1176 le: 03 juillet 2010, 03:38:29 »
Malgré un finish un peu too much, Splice est une belle réussite. Et comme toujours chez Natali : d'excellentes idées mais il manque un petit quelque chose pour toucher l'excellence du doigt.

Devilblues

Re : Cinéma
« Réponse #1177 le: 04 juillet 2010, 01:50:10 »
A partir du 7 le Melville (Rouen), rend hommage au légendaire Dennis Hopper en resortant en salle Easy Rider et Apocalyse Now, en espérant que d'autres suivront, comme par exemple Blue Velvet, L'Ami américain ou à l'immense Out of the blue.

Cette initiative sera mon coup de coeur ciné de ce mois malgré la sortie de Splice et de Tournée.

When you're strange : Excellent docu sur l'un des meilleurs groupes de l'histoire de la musique, les Doors. Malgré une histoire mainte fois répéter jusqu'à l'indigestation, ce film est une vraie surprise avec des images d'archives inédites ainsi que celle du film réalisé par Jim Morrison lui même qui porte le nom de Highway, ces dernières sont l'intêret principal du film.
A voir par tous les fans qui se respectent ainsi que par les autres pour enfin découvrir ce que c'est que la musique, la vraie, celle qui nous emméne dans une autre dimension.

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #1178 le: 11 juillet 2010, 10:02:20 »
Shrek 4: Malgré les critiques plutôt négatives lues dans la presse et sur internet, on a décidé avec quelques copains de se faire une soirée ciné devant ce film.
Grand bien nous en a pris: bien sûr on est à des lieux des débuts du célèbre ogre vert et le côté parodique laisse la place à des situation bien plus conventionnelles, mais l'histoire reste quand même intéressante et bien ficelée.

Voici donc notre ogre désormais casé et père de 3 bambins qui coule de jours heureux entouré de tous ses amis. Apprécié de tous (paysans, seigneurs, touristes et créatures magiques) depuis qu'il a ramené la paix à "Fort fort lointain", il ne tarde pas à s'installer dans un petit train train quotidien peinard, le rêve quoi. Bah justement non, plus les jours défilent, plus l'anti-héros a l'impression d'être devenu une simple attraction de foire, et il en vient à regretter le temps où il semait la terreur parmi les population environnantes, vivant solitaire au milieu de son marais, loin de toute contraintes et libres de faire ce qu'il voulait. Que ne donnerait-il pas pour retrouver cette belle époque ne serait-ce que quelques heures.
C'est la qu'intervient un petit gnome qui lui propose de revivre une journée "comme au bon vieux temps", ne demandant en échange que 24 heures de sa vie passée. L'ogre signe donc un contrat et se retrouve dans un monde parallèle dans lequel il peut recommencer à vivre sa vie d'antan. Seulement voilà, certains détails semblent avoir changés dans la gestion du royaume, et le gnome se révèle ne pas être qu'un simple commerçant d'articles magiques, mais bien un véritable manipulateur mégalomane et dictatorial qui a profité de l'occasion qui lui était donnée pour s'emparer du pouvoir. Seul et sans aucun soutien (ses amis et sa femme ayant oublié jusqu'à son existence), Shrek va devoir repartir en vadrouille pour réparer son erreur.

J'ai adoré le personnage du nabot colérique et mégalomane (c'est presque un pléonasme dit comme ça) qui ne manque pas de piquant, et les différentes transformations opérées chez les personnages (le chat obèse, Fiona devenue une combattante façon Mel Gibson dans Braveheart...) permettent un certain renouveau dans les situations, mais pas suffisamment pour faire de ce film une production aussi réussie que les 2 premiers opus. J'ai quand même préféré n°4 au n°3.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

El Nounourso

Re : Cinéma
« Réponse #1179 le: 11 juillet 2010, 12:56:18 »
Moi j'ai découvert le 3 après le 4 et je le préfère laaargement.

Shrek 4 est sympa mais c'est clairement l'opus de trop. L'idée de base est intéressante mais faut quand même se taper 20 ou 30 minutes d'ennui modéré avant.

Ce qui sauve le film : Fiona en chef rebelle et, surtout, le chat potelé. J'ai hâte de voir ses aventures solo au cinéma.  8)

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #1180 le: 11 juillet 2010, 14:52:03 »
C'est vrai que le début est une horrible accumulation de clichés et d'ennui, mais après ça s'améliore.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

AngelMJ

Re : Cinéma
« Réponse #1181 le: 11 juillet 2010, 16:19:47 »
Moi j'ai découvert le 3 après le 4 et je le préfère laaargement.

Le 3 est une daube, j'avoue que je te comprends pas là Nounours. J'ai pas rigolé une seule fois...

Je pense pas que j'irai voir le 4, je le verrai en DVD. En plus il parait que la 3D est très accessoire et vu qu'on me l'impose à mon seul cinéma de cambrousse, je vais pas sortir 12€ pour aller voir ce truc...

El Nounourso

Re : Cinéma
« Réponse #1182 le: 11 juillet 2010, 16:38:10 »
En province on peut s'en sortir pour 8 euros et quelques mais c'est clair que ça ne vaut pas forcément le coup car la 3D est en effet accessoire. En même temps à part Avatar, j'ai encore vu aucun film l'utilisant avec talent.

J'ai bien aimé Shrek 3 moi !
Je sais qu'il s'est fait un peu plumer par la critique mais j'ai trouvé que c'était une suite honorable (alors que le 2 était une excellente suite). Heureusement qu'il n'y aura pas de Shrek 5 comme c'était prévu au départ, la licence commençait vraiment à tourner en rond.

Serleena

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3042
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • What doesn’t kill you gives you EXP.
Re : Cinéma
« Réponse #1183 le: 11 juillet 2010, 17:11:17 »
En même temps à part Avatar, j'ai encore vu aucun film l'utilisant avec talent.

Je ne cesse de le répéter, mais: Le drôle de noël de Scrooge était mon meilleur visionnage 3D, tout de suite suivi par Coraline! :)


Chevalière de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe

El Nounourso

Re : Cinéma
« Réponse #1184 le: 11 juillet 2010, 17:22:36 »
Je les ai ratés malheureusement, mais j'ai eu de bons retours sur la 3D du premier !
Le second je le verrai sans doute en 2D un de ces quatre, j'adore Neil Gaiman.  :)