Auteur Sujet: Run with the Wind  (Lu 3599 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Run with the Wind
« le: 16 octobre 2018, 00:07:45 »
Run with the Wind


Studio d'animation : Production I.G
Réalisation : Nomura Kazuya
Chara-design : Chiba Takahiro
Création originale : Miura Shion
Musique : Hayashi Yûki
Composition de la série : Kiyasu Kohei

Synopsis :

Lorsque Haiji Kiyose rencontre pour la première fois Kakeru Kurahara, la nuit est tombée, il le poursuit à vélo tandis que lui court, de la nourriture à la main, un vieil homme crie au voleur. Kurahara emménage à l'invitation de Kiyose dans la résidence des bambous bleus, où il rencontre huit autres occupants, tous plus étranges les uns que les autres.
Sa venue, en tant que dixième résident, est le moment pour Kiyose d'annoncer pourquoi une telle réunion : la participation à la légendaire course Hakone Ekiden, longue de plus de deux cents kilomètres.


Commentaire :

Free! avec de la course à pied et une animation qui verse moins dans l'amplification : voici comment on pourrait présenter en quelques mots Run with the Wind.

L'exposition est impeccable ; un exemple. Nomura poursuit sa route vers l'excellence, dans la droite lignée du travail qu'il avait fourni pour Joker Game. La série s'inscrit certes tout à fait dans la mouvance, que dis-je le filon !, du sport masculin à destination d'un public moins masculin, mais le raffinement qui traverse chaque plan aura de quoi convaincre les plus réticents. Mention particulière au character design, remarquable, et à cet amour du corps humain et de l'anatomie, qui parcourt l'image : grandiose.
Une séquence fameuse aurait d'ailleurs, à mon avis, été tout à fait du goût d'un certain Yuasa, tant esthétiquement que dans sa portée conceptuelle. Si la série poursuit dans cette mouvance doucereusement surréaliste de subtil réalisme magique, j'applaudis par avance à tout rompre.

Btw, le chien est judicieusement cute. Et les personnages sont merveilleusement shippable. A bon entendeur !

Dregastar

Re : Run with the Wind
« Réponse #1 le: 16 octobre 2018, 07:48:27 »
Ep 1: passé un bon moment. A peine sorti de Grand blue je me retrouve de nouveau dans un milieu universitaire. Avec même si c'était très court encore quelques mecs à poil et une façon de montrer ça à la con. Free j'ai pas tenu deux épisodes, peu importe le carton que c'était ça ne m'accrochait pas. Point.
Dans Grand blue c'était diffèrent mais globalement ça m'a plu, c'était marrant et même rafraichissant. Sinon autant le bizutage j'ai jamais connu, donc il m'a fallu un peu de recul pour saisir le truc, autant ici le moment de l'arrivée dans la résidence quand on te donne les clés de ta chambre, que t'es nouveau et qu'on te présente tout le monde. Ce tout le monde avec qui tu commences a échanger, voire fréquenter à l'intérieur comme a l'extérieur de la résidence, je connais. Ce moment dans une chambre ou dans ce qui sert de salle à manger entre jeunes gens autour d'un repas ou de plusieurs verres d'alcool, ça me parle bien. Bref.

Sinon visuellement c'est beau et l'animation assure, ça promet de belles courses. Du moins je l'espère. Beaucoup aimé cette scène où le mec au vélo voit l'autre passer comme si c'était une rafale de vent. Puis qu'il se lance à sa poursuite pour le rattraper.

Faudra voir ce que tout ça va donner mais sur ce premier épisode c'est kool. Un des meilleurs que j'ai pu voir (avec celui de Jojo Golden Wind of course) depuis que je me suis remis cette saison à suivre quelques séries. On a eu successivement les deux gars qui font connaissance, l'un et l'autre ayant l'air d'avoir un passif particulier, en plus d'avoir l'air des choses à se prouver ou a régler avec eux-même. A suivre. On a eu la présentation du groupe, un groupe varié et même cosmopolite ai-je presque envie de dire. Et pour finir on a eu la présentation du sport et de ce qui s'annonce être la course phare de la discipline en milieu universitaire. Sur ce dernier point à part faire mon footing je connais pas grand chose à la course à pieds, donc du marathon ok pourquoi pas. Si c'est épique et avec quelques notions/règles en passant, ce sera avec plaisir.

Enfin musicalement sur les morceaux que j'ai pu intercepter la mayonnaise prend direct. Il faudra que je regarde qui est derrière.

Bref pour l'instant j'ai bien accroché moi aussi.
« Modifié: 16 octobre 2018, 07:55:16 par Dregastar »
★★★★★

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Run with the Wind
« Réponse #2 le: 16 octobre 2018, 10:32:06 »
Les moments de complète ou très grande nudité sont en effet très courts. Mais ils parsèment complètement l'épisode. Par exemple dans la course, où les vêtements de Kurahara disparaissent pas abstraction. S'il y a dans certaines scènes une évidente part de fanservice homoérotique, je dirais surtout qu'il y a un intérêt particulier porté au corps et à sa représentation, et que dans un anime de sport, c'est loin d'être un mal. Au contraire, c'est ce qui manque beaucoup, à mon goût, au genre.

Dregastar

Re : Run with the Wind
« Réponse #3 le: 16 octobre 2018, 10:37:44 »
Certainement et j'ai rien contre toute formes de culte, de représentation ou de mises en valeur du corps humain. Par exemple celle dans la scène de la course, top-top !  Mais celle dans la phase tranche de vie, bof-bof ! Ci ça devait être parsemé tout au long de la série, je préférerai que ce soit d'avantage sur des scènes du type de la première.

Tant que ça free! pas trop inutilement ou ridiculement ça me va.
« Modifié: 16 octobre 2018, 10:52:46 par Dregastar »
★★★★★

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Run with the Wind
« Réponse #4 le: 16 octobre 2018, 13:13:09 »
Tu oublies que le propos de Free! était, surtout dans les deux premières saisons, très ironique. La série perd malheureusement cette ironie dans la troisième saison, qui s'est prise trop au sérieux et est tout simplement mauvaise.

Ici il y a quelque chose du running gag. Le coup du plan où quelque chose vient "subtilement" cacher les parties génitales masculines (je pense à la scène avec le jeune homme africain) est un classique ; la double ouverture de la porte est un simple comique de répétition ; il n'y a guère que la scène des bains qui pourrait être gratuite si dans ce qu'elle nous révèle du corps de Kiyose il n'y avait pas là un point scénaristique majeur.

Dregastar

Re : Run with the Wind
« Réponse #5 le: 16 octobre 2018, 17:04:58 »
J'ai dis que j'avais pas regardé Free et précisé avoir décroché dés le début. A partir du moment où les gars discutent normalement et que dans la foulée la camera bloque sur les abdos et le maillot moule burnes, ça me gave et encore plus quand ça se répète. Apres je parlais de Free parce que j'ai vu le titre promené dans ton post mais il y a plein d'autres exemples. Je fais vraiment pas une fixation là-dessus non plus hein. Après ce pilote mon sentiment est plus versé dans la satisfaction qu'autre chose. Sinon je suis d'accord avec toi sur l'aspect comique classique ou le point lscénarisitique majeur qu'il peut y avoir... Mais bon même avec ça je découvre et j''attends de voir la suite... En espérant que j'apprécierai autant les prochains épisodes.
★★★★★

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8221
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Run with the Wind
« Réponse #6 le: 21 octobre 2018, 08:55:20 »
Refaisons une accroche plus accrocheuse : c'est du Haikyuu un peu délavé à la Fune wo Amu.

Et quand je dis délavé, ce n'est pas un défaut. Par exemple, le perso principal est un Daichi (Haikyuu) - Hiruma (Eyeshield 21) : on lui donnerai le bon dieu sans confession mais il sait comment manipuler son monde pour arriver à ses fins. De fait la structure est assez intéressante : on a un groupe qui se connait et s'apprécie bien (à part le nouveau qui fait tout le sel) mais pas du tout sportifs qui s'y retrouve forcés, galèrent mais commencent à se prendre au jeu.

On est clairement dans du slow burn, la température monte tout doucement mais je sens qu'à la fin lors de la course, les personnages seront à fond dedans et nous les spectateurs avec. Surtout que tout ça s'inscrit dans le talent de Miura Shion à passer du temps dans les scènes du quotidien, les paysages, les silences (et bon sang ça fait du bien) qui ancre la série dans le réel.

Kilddra

Re : Run with the Wind
« Réponse #7 le: 21 octobre 2018, 12:31:05 »
Ralala... Fune wo Amu, c'est pas franchement vendeur si tu veux mon avis Afloplouf... ^^'
Nan, je sais pas, ça a un petit côté Ballroom e Youkoso, je trouve moi. Ca a de la gueule quoi ! Peut être pas autant de pêche mais quand même   :P.
Bref, je suis toute d'accord avec toi. C'est ma petite surprise de la saison (avec, je le confesse une certaine Bunny Girl), c'est très plaisant à suivre.

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Run with the Wind
« Réponse #8 le: 21 octobre 2018, 12:45:54 »
C'est trop potentiellement mélo pour être rangé du côté Ballroom e Youkoso. C'pas assez shounen-like tu vois.

(Btw, tu as enfin réussi à placer ton Bunny Girl. Va falloir que tu nous crées un topic, hein.)

Kilddra

Re : Run with the Wind
« Réponse #9 le: 21 octobre 2018, 13:43:44 »
Ouaip, ça inspire un peu plus de mélo que Ballroom, c'est vrai. Je parle surtout du graphisme et de la représentation du/des corps. Je trouve qu'il y a de l'élégance derrière.
N'empêche que c'est pas aussi monotone que Fume wo Amu, y a un petit rythme qui s'installe et c'est ça qui va nous émoustiller  =D.

(J'ai la flemme Minuit... But maybe, si j'ai la foi  :P)

Dregastar

Re : Run with the Wind
« Réponse #10 le: 26 octobre 2018, 15:40:36 »
Ep2: rien n'est venu parasiter mon plaisir au visionnage. Visuellement parlant comme au niveau du déroulement, j'apprécie. Ça donne envie de poursuivre of course. En plus entre temps j'ai appris qu'en fait la série était l'adaptation d’un roman (pas d'un quelconque LN à la manque) de Shion Miura, une auteure ayant bonne réputation chez elle et qui est aussi l'auteure entre autres de The Great Passage (Fune Wo Amu).

Sinon je ne sais pas combien d'épisodes sont prévus. Est-ce qu'il y aura le temps de voir la grande course, ou est-ce que ce sera le suivi d'un groupe qui devra d'abord apprendre à se connaitre, se souder et se préparer en vue du grand événement ? A vrai dire je m'en balance un peu, on verra bien. Pour l'instant le plus important pour moi étant que la série m'intéresse et que cet épisode soit venu confirmer la première impression. Celle d'avoir fait une bonne pioche.

Edit -

Ep3&4: on entre un peu plus dans le vif du sujet.
Deux bons épisodes qui confirment un bon démarrage en somme. Avec ci et là un peu d'humour, quelques révélations, vie de groupe, petits entrainement collectif, l'objectif des qualif affiché, et un casting qui s'étoffe d'une personne. D'ailleurs mention pour Haiji & Prince qui bien que caractéristiques de x personnages vus et revus ressortent très bien (notamment le second qui même si on pourrait le croire ne se vautre pas dans la caricature facile de l'otaku).
« Modifié: 29 octobre 2018, 23:46:16 par Dregastar »
★★★★★

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1051
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Run with the Wind
« Réponse #11 le: 12 novembre 2018, 03:41:39 »
J'aurais pu être choqué de voir un renoi en Japanim' puis je me suis rappelé qu'il y avait Run dans le titre.
Certains s'offusqueraient mais moi je vis en France donc c'est cool.

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1051
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Run with the Wind
« Réponse #12 le: 14 novembre 2018, 19:50:33 »
E4:

Bien aimé la séquence du badtrip.

Recycler certains plans en tant qu'allégorie signifiante pour le développement de l'intrigue à plus large échelle mais aussi pour inscrire l'enjeu clef de l'épisode à plus petite échelle, était bien vu.

Cette façon de traduire le discours en image tout en cultivant l'ambivalence m'a un peu rappelé Après la pluie, notamment dans son rapport fétichiste de la jambe en tant qu'argument de séduction explicite mais aussi comme rappel implicite de la blessure d'Akira qui est également coureuse.


 D'ailleurs en parlant de fétichisme, j'ai souri quand lors de ce 4em épisode de Run With The Wind et à la suite de la séquence susnommée, on a eu droit à une bousculade inopinée débouchant sur une scène de jambe dénudée qui sert à que dalle à part satisfaire une frange obsessionnelle du public - c'est soit ça soit ça la nuque de Geisha.

Globalement cette façon d'aguicher à la limite du gringue ne me déplaît pas du tout.
 du moment que ça fait sens et qu'on avance dans l'intrigue sans avoir l'impression de devoir s'arrêter toutes les  minutes pour laisser le chien pisser.

Reste que le type ressemble presque en tout point à celui de Haikyu, et qui semble être réservé à l'archétype du japonais fier et obstiné dont la coupe de cheveux est la plus conforme et qui doit lutter pour déglutir après le parapluie qu'il a avalé.
 ce mec là c'est un peu comme le tshirt blanc, c'est un basique de la garde robe.


« Modifié: 14 novembre 2018, 19:54:54 par jinrho78 »

Dregastar

Re : Run with the Wind
« Réponse #13 le: 01 décembre 2018, 11:29:04 »
Il faut que je regarde encore celui paru cette semaine, surtout après le coup un peu trop vu/déjà-vu dans les derniers secondes. Mais ceci-dit qui se justifie ou peut se comprendre au regard des efforts déployés par le personnage concerné (après c'est peut-être à cause d'autre chose, faut voir)

En tout cas après 9 épisodes ça reste une tranche de vie plaisante a suivre. Vraiment.
En plus le casting avec de nombreux personnages est assez bien exploité. Et la compétition, l'entrainement et tout ce qui tourne autour de ce sport sont assez bien rendus.

Bref, une bonne série pour l'instant.
« Modifié: 01 décembre 2018, 11:33:11 par Dregastar »
★★★★★

Dregastar

Re : Run with the Wind
« Réponse #14 le: 11 décembre 2018, 12:35:36 »
Ep 10: j'aime bien la narration et tout ce que véhicule la série en dehors de la compétition, le parallèle avec la vie, certaines valeurs, etc.

Avec l'otaku c'était un peu nawak sur les bords mais très plaisant quoi qu'il en soit. Un épisode qui met le sourire je trouve.
★★★★★