Auteur Sujet: Zombieland Saga  (Lu 1274 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Red Slaughterer

Re : Zombieland Saga
« Réponse #15 le: 28 décembre 2018, 16:16:48 »
Mais ça veut dire quoi "sous-exploité" ? Je comprends même pas où tu veux venir. La série va jusqu'à couvrir le moindre mouvement des héroïnes avec de bruit de frottement de viande pourri, je vois pas trop quel genre d'intention peut aller plus loin que ça.

Nakei1024

Re : Zombieland Saga
« Réponse #16 le: 28 décembre 2018, 17:40:41 »
Ben moi quand on me dit zombie, c’est vrai que je pense plus aux séquences de cannibalisme avec les civils paniqués poursuivis et encerclés. Une marée de morts vivants qui avance inexorablement malgré les tirs nourris des survivants. Les corps démembrés et les grandes gerbes de sang qui éclaboussent la caméra.

Bref tout ce qu’on peut aisément retrouver dans les productions littéraires, vidéoludiques et cinématographiques depuis presque un bon demi-siècle. Aussi bien sur un ton « sérieux » (les films de Romero) que parodiques (Bienvenue à zombieland, Warm Bodies, Paranorman...). Si juste mettre un ou deux bruitages lors des mouvements des héroïnes ça te suffit pour mettre le tag « zombies » sur l’anime, franchement c’est qu’on n’a clairement la même idée de ce à quoi ressemble une production de morts vivants...

Honnêtement à part le « gag » du flic qui tire sur une des héroïnes (sur les deux premiers épisodes) et la séquence parodique dans l’auberge traditionnelle, j’ai pas noté masse de passages où je me suis dit: si le personnage n’était pas un zombie ça n’aurait pas marché.
C’est pourquoi je persiste et signe: on aurait juste gardé les Idols en virant l’aspect mort-vivant que cela n’aurait rien changé au contenu et au message global de la série.
Et c’est navrant parce que juste avec son message sur les Idols et les absurdités décrites concernant leurs vies (publique et privée), l’anime reste globalement réussi. C’est simplement pas dans mes goûts, mais je serais probablement moins enclin à vouloir le descendre et lui mettre la même note que Sacrilège.

J’admets néanmoins que si une suite est annoncée il y a de fortes chances pour que je la regarde afin d’avoir le fin mot de l’histoire.
« Modifié: 28 décembre 2018, 17:47:45 par Nakei1024 »
L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Red Slaughterer

Re : Zombieland Saga
« Réponse #17 le: 28 décembre 2018, 18:34:42 »
Si tu peux trouver ça aisément dans toutes le production du genre depuis un demi-siècle, pour ne pas aller le chercher dans toute la production depuis un demi-siècle dans ce cas ? Je vois pas en quoi faire autre chose est un défaut, c'est même plutôt une qualité.

Et bien sûr que si la série aurait été complètement différente si les personnages n'avait pas été des zombis, l'intégralité de l'humour de la série repose là-dessus. Du coup je te revois à la vidéo posté précédemment : zombis, idol, décalage, joyeux drilles, humour.

Et c'est bien fait, la série retombe sur ses pieds à chaque fois : Junko et Aï peuvent se battre sur le fait qu'elle soient de génération différente vu qu'elle sont mortes à des époque différentes, le fait que Lilly ait "10 ans à jamais" coïncide pas seulement avec le fait que ce soit un zombi mais aussi avec le fait que ce sont l'image de ses apparitions télévisées qui lui survit, le statut de zombi et d'être "déjà morte" répond évidement très bien à son sentiment de ne jamais pouvoir rien accomplir dans sa vie, etc. c'est bien écrit, c'est bien pensé, c'est mis en scène de manière amusante et ingénieuse.

C'est plutôt de mauvaise foi comme commentaire.

RadicalEd

Re : Zombieland Saga
« Réponse #18 le: 28 décembre 2018, 20:17:14 »
Je comprends l'avis de Nakei. Mettre Zombie dans le titre fait immanquable penser au genre "film de zombie" qui a ses codes. A partir du moment où les codes du genre ne sont pas exploités, la déception peut être compréhensible.
D'autant plus que le piège était volontaire car il met en avant le côté zombie, sous-exploité, par rapport à l'aspect idol qui est omniprésent. D'ailleurs, il suffit de regarder la PV pour voir que la confusion était volontaire. Il me semble également que le public qui avait eu droit à l'avant-première des 2 ou 3 premiers épisodes avaient du accepter un NDA.

Moi aussi, si j'avais su que c'était une série principalement d'idol, je ne lui aurai probablement pas laissé sa chance par préjugé. Au final, la série était plutôt drôle et réussie mais pour quelqu'un qui viens chercher une série de zombie, la déception est logique.

ShiroiRyu

  • Staff Webzine
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 11647
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Mon roman fantasy écrit de mes propres mains
  • A-theque M-theque
  • Les petits, les gros, faut tous les aimer !
Re : Zombieland Saga
« Réponse #19 le: 29 décembre 2018, 12:48:50 »
En fait, j'ai trouvé l'animé nippon, ni mauvais.
C'est un animé lambda, avec ses bons côtés et ses mauvais.
Le côté tête de mule de l'héroïne sur les derniers épisodes me donnait plus envie de la lui arracher qu'autre chose.
Mais j'ai adoré notre demoiselle incapable de s'exprimer, entre son imitation du poulet, etc ...
Oh, bien entendu, l'OP et l'ED sont très bons aussi.
Mais je pense pas que ça finira comme "référence" façon Symphogear pour un nouveau groupe d'héroïnes avec des chansons à foison. ^^

Red Slaughterer

Re : Zombieland Saga
« Réponse #20 le: 29 décembre 2018, 13:42:10 »
Oui enfin, non seulement PV est clairement parodique mais je pense surtout que personne ne l'avait regardé. Franchement, on peut difficilement prendre au sérieux un clip qui fait apparaître "R15+" à l'écran dans un coup de tonnerre (avant de rajouter un texte qui donne "une impression de R15+" à la place). Jouer avec les attente du spectateur, c'est la base de la comédie. Et dans ce cas précis, aura à peine durée la moitié d'un épisode.

Ce qui me gène là, c'est que personne ne trouverai cette remarque légitime si on était en train de parler de Ga-Rei Zéro ou de Madoka. De manière général, si la série avait prétendu être une série d'idol pour se révéler être une série de zombis, on aurait pas cette discussion. C'est étrange de voir soudainement écrit que tel genre à des codes et qu'il faudrait les respecter alors que l'animation japonaise est ce milieu où tout le monde se plain sans arrêt que tout est trop codifié.

N'importe qui peut-être déçu comme il le veut, mais ce n'est pas un défaut de la série.

RadicalEd

Re : Re : Zombieland Saga
« Réponse #21 le: 29 décembre 2018, 16:58:45 »
Jouer avec les attente du spectateur, c'est la base de la comédie. Et dans ce cas précis, aura à peine durée la moitié d'un épisode.
Bien sûr, il y a justement beaucoup de comédie qui joue sur les codes de film de zombies, c'est pourquoi je m'attendais plutôt à une série qui détourne les codes du genre qu'à la série qu'on a obtenue.

Ce qui me gène là, c'est que personne ne trouverai cette remarque légitime si on était en train de parler de Ga-Rei Zéro ou de Madoka. De manière général, si la série avait prétendu être une série d'idol pour se révéler être une série de zombis, on aurait pas cette discussion. C'est étrange de voir soudainement écrit que tel genre à des codes et qu'il faudrait les respecter alors que l'animation japonaise est ce milieu où tout le monde se plain sans arrêt que tout est trop codifié.
Pour Ga-Rei Zéro je ne sais pas trop comment la série avait été vendue, mais concernant Madoka, les codes du magical Girl sont bien présents, justement, même si l'angle de la série partait en rupture par rapport aux anciennes productions du genre.

Ensuite, je suis d'accord avec toi que les épisodes ne cachent pas le fait que le côté zombie sera secondaire et utilisé uniquement pour quelques gags. Au bout de 2-3 épisodes, c'est assez clair que la seule référence au genre sera le nom du chien.

edit:
En pratique les producteurs ont choisi un marketing déceptif. Non pas pour juste tromper les spectateur (ça serait débile) mais pour renforcer la surprise et l'effet comique. Comme c'est une stratégie de marketing risquée (hit or miss), ils ont à priori pris des précaution avec un public test en avant-première pour voir les réactions. Vu que c'était globalement très positif, ils sont allé jusqu'au bout de leur stratégie et vu le succès de la série au Japon, ils ont eu raison.
Donc pour moi critiquer l'absence de référence au code des films de zombies est légitime, surtout quand on fait partie du public floué mais on peut tout autant saluer la prise de risque au niveau marketing qui a bien fonctionné.
« Modifié: 29 décembre 2018, 18:38:30 par RadicalEd »

dareen

Re : Zombieland Saga
« Réponse #22 le: 25 janvier 2019, 15:11:04 »
watashi ga kita!

Oui l'aspect zombie n'a absolument rien à voir avec les fantasmes que l'on nous sert depuis des années à travers du Resident Evil. C'est juste un + permettant de rendre cet anime d'idoles original. Mais bien loin de délaisser cet aspect pour nous vendre des connasses montrant leurs cuisses, toutes les problématiques des personnages proviennent de cet état là, que ça soit pour justifier une nette différence d'époque entre les filles, thématiques de leurs rêves/aspiration malgré la mort qui les a emporté, et bien sûr une critique de l'industrie (les filles n'étant pas vivantes, on peut les exploiter comme des forcenées).

Mieux, l'humour ne tourne quasiment qu'autour de ça, et comme le rappelle Red, d'une façon très brute. Tae qui fait cocorico ou qui se disloque en sautant c'est débile, et personnellement c'est mon plus gros fou rire de l'année (dans la rue en plus, les passants ont du me prendre pour un fou). Rajoutons qu'avec leur aspect zombie, les personnages ne sont pas vraiment sexualisé, tout en étant un groupe hétérogène. On a quand même une adulte (prostituée ?), une vieille idole, une idole récente, une racaille, une cruche, un zombie débile et une trans (avec tellement de bienveillance dans son traitement). C'est bien leur condition de zombie qui permet de réussir toutes ensembles !

D'ailleurs, tout le génie de l'écriture est de passer d'une série semblant parodier les idoles, à quelque chose de bien + sérieux par la suite. Je pense que c'est l'épisode sur Lily qui change la donne. Avant on se marrait quand on voyait une des filles se faire tuer par un éclair, mais là la p'tite elle est morte de dysphorie de genre... l'épisode se terminant par une jolie chanson sur l'amour, on est nombreux à avoir versé des larmes sans nous y attendre.

Ça me parait quand même étonnant qu'on en vienne à dire du mal de l'essence même de la série, alors que c'est la base de son succès, aussi bien chez nous (ça cartonne sur Crunchyroll) qu'au Japon. Et croyez-le, nombreux sont les gens à avoir été agréablement surpris que ça ne soit pas juste un truc de zombie, ça les as même réconciliés avec les animes d'idoles.

Bref, à mes yeux cette série est d'abord une série de zombies, sur la condition de zombie.
Et c'est une de mes préférées de l'année.

Bon en fait, j'apporte rien au débat.
Désolé.

Dregastar

Re : Zombieland Saga
« Réponse #23 le: 31 janvier 2019, 17:22:19 »
Citer
Bon en fait, j'apporte rien au débat.
Désolé.
Nan du tout, au contraire bien vu. Je suivais ce topic de loin / d'un oeil, depuis le tout debut en fait. Du coup ton message c'est le déclic qui vient de me motiver, merci.

Je vais regarder la serie. ;)
★★★★★

dareen

Re : Zombieland Saga
« Réponse #24 le: 04 février 2019, 16:10:08 »
Ho !

C'est gentil ! <3
J'espère que tu vas prendre beaucoup de plaisir durant le visionnage ! Et surtout, n'oublie pas de partager ton ressenti ici, même sur deux ou trois lignes !
« Modifié: 13 mars 2019, 11:30:31 par dareen »

Dregastar

Re : Zombieland Saga
« Réponse #25 le: 06 février 2019, 17:31:05 »
J'y manquerai pas, ;)

J'envisage de commencer la série prochainement (peut-être dés ce week-end qui arrive, on verra)
★★★★★

GTZ

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 3239
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Enseignant pour la vie
Re : Zombieland Saga
« Réponse #26 le: 06 février 2019, 19:44:53 »
Rien que le gif me donne envie d'y jeter un oeil. Maintenant que tout a été débroussaillé sur le thème tout ça, je peux y aller pénard.

Dregastar

Re : Zombieland Saga
« Réponse #27 le: 19 mars 2019, 10:19:55 »
Épisodes 1 à 3 : j’ai tardé mais ayez je m’y suis mis. Normalement j’aurai dû attendre de finir la série avant de venir ici poster quelque chose. En tout cas quelle intro dans le premier épisode (opening inclu). J’ai tout bonnement adoré ces trois premiers épisodes (le pitch de départ, le concept, la mise en scène, l'humour et les personnages). C’est plein d'une bonne imagination !

Du coup il fallait que je le dise (même si je dois imaginons déchanter par la suite) ~
Évidemment j'ai pris note des différents avis sur ce topic, mais bon,  je vais tâcher de les oublier le temps de la découverte afin de conserver fraicheur et spontanéité dans mon appréciation. Sur ce, à bientôt. J'espère pouvoir avancer un peu plus rapidement.  ;)

Edit - ---------

Épisodes 4 à 9 : je pensais que ça allait devenir redondant ou lourd mais ni l'un ni l'autre. Beau travail des doubleurs. Moins beau la 3D des personnages lors des shows. C'est cliché mais les filles ont une identité suffisamment travaillé qui permet à chacune de se distinguer pour pouvoir apprécier le mix. Sur ce dernier point c'est sans forcer que j'y arrive.

Le décalage dû aux différentes époques et milieux sociaux d'où ils sont issus y contribue sans aucun doute. Sans compter les problèmes de mémoire. Tout cela favorise les interactions / situations rigolotes, comme moins rigolotes. Il y a des moments de lucidité empreints de mélancolie où certaines vont se mettre à réfléchir sur le pourquoi du comment de cette nouvelle existence. Puis hop deux secondes après ça repart ! Elles se prennent au jeu de leur projet collectif. Sous la houlette d'un manager louche toujours a fond de cale mais qui sait aussi parfois faire preuve d'une attitude plus posée.

Ce n'est pas de l'ordre du conventionnel mais la notion de zombie telle quelle ici est une valeur ajoutée au concept. Ce qu'il faut bien saisir dés le début (ensuite libre à chacun d'aimer ou pas). En tout cas sans celle-ci la série n'aurait aucun sel ni aucun intérêt. C'est bien pour ça que je la regarde. Certes le plus souvent les filles sont maquillées au point qu'il y a des moments où on pourrait presque l'oublier... Je précise "presque" parce qu'arrive toujours ce moment on y revient. Perso je suis à l'affût de la moindre situation compromettante (des fois pour pouvoir en rire, et d'autres fois parce que je vais m'inquiéter pour elles). Bref.

J'aurai le temps d'y revenir plus tard. Je me suis forcé un petit peu uniquement pour Dareen qui souhaitait mes impressions. En vérité c'est le genre de série que je préfère regarder tranquillement tout seul dans mon coin, peu m'importe sa popularité et les avis extérieurs. De tout temps j'en ai toujours eu une ou deux comme ça (en ce moment c'est Gegege no Kitarô pour n'en citer qu'un).

Il y a un effet Saiki Kusuo No Psi Nan dedans. Deux séries qui n'ont rien en commun si ce n'est d'apporter du fun. Il y a des moments où je me marre vraiment (par ex l'ép 5 avec les épreuves sportives dans la boue). Au niveau de mon suivi là où j'en suis la série est en train d'injecter tout doucement à petites doses des éléments un peu plus sérieux ou un peu plus dramatiques. Alors que paradoxalement après la période d'adaptation, l'apprentissage et les galères, elles viennent d'atteindre une forme de consécration.

Pour conclure je prends Zombie Land Saga comme une tranche de vie sur l'univers des Idols où la touche zombie sert de ressort et de levier à la comédie (et pas seulement, ça fonctionne à l'inverse aussi). C'est un bon dessert dont il me reste 3 épisodes à déguster. D'ailleurs même si la fin devait être est toute pourrie, pas de soucis... C'est déjà rentabilisé. ;)
« Modifié: 19 mars 2019, 10:24:55 par Dregastar »
★★★★★