C'est normal, et c'est bien.

» Critique de l'anime Horimiya par AkaNoKaze le
17 Janvier 2022

Horimiya, sorti en 2021, est un anime dont le genre n’est clairement pas une innovation, une histoire d’amour entre lycéens avec une couche de comédie c’est du vu, revu, rerevu, mais à défaut de réinventer le genre au moins il le réalise correctement.

Tout d’abord l’animation et la direction artistique. Là aussi c’est du déjà vu, ça reste correctement animé, y’a rien d’affreux, c’est même relativement joli.

Pour l’histoire c’est un peu pareil. Un jeune lycéen, Miyamura, cheveux longs, à l’aura un peu sinistre et sans amis, par un hasard de circonstance, va se lier d’amitié avec Hori, la « cool girl » de la classe, à tel point qu’ils vont tomber amoureux l’un de l’autre. Histoire classique. Avec un léger twist que si en classe Miyamura a l’air d’un nerd, à l’extérieur il a un style tout à fait différend qui le rend plutôt bg et que si Hori a tout de la fille populaire au lycée, chez elle, elle est négligée et passe son temps à des tâches ménagères et à s’occuper de son petit frère.

Mais sinon on reste dans le classique, avec les triangles amoureux et tout le bazar. Pour autant je dois avouer que je trouve Horimiya bien plus agréable que pas mal d’autres animes de romance lycéenne. Cela tient, à mon avis, en deux point.

Le premier est que Miyamura et Hori finissent relativement vite en couple. L’évolution de leurs sentiments n’est pas rushé ni négligé ne vous inquiétez pas, mais on ne passe pas non plus quinze ans à montrer toutes les légères variations de deux cœurs adolescents (à l’inverse d’un anime comme Kimi no Todoke, très bon shojo au demeurant, mais qui a tendance à se faire plutôt long sur la fin), ce qui permet de voir aussi comment se passe leur couple, et comment ils envisagent celui-ci à plus long terme.

Le deuxième point est qu’on évite le cringe. Alors, c’est là ou on va se faire des ennemis. On a pas de pseudo grand moment romantique qui vire au cringe, comme dans Toradora (qui reste très bien, vous inquiétez pas j’ai chialé dessus comme tout le monde) mais c’est juste que la fin, c’est trop, même si le geste reste beau (quoique un peu cringe à mon sens mais ça, les goûts et les couleurs). Dans Horimiya on n’a pas ce genre de chose, on a un couple qui se construit sur des choses simples, comme s’aider à faire les courses, amener et manger des gâteaux, regarder des films d’horreur … des choses assez osef mais qui, à mon sens, ancre bien plus leur relation dans le réel.
De plus et je sais que ça parait con à dire, mais leur relation est saine, pas de crise de jalousie malsaine (comme dans Tuski ga Kirei) pas de quiproquo débile pour étirer la durée de vie de l’anime, bref quelque chose de normal.

Et c’est ce qui marche dans Horimiya, c’est normal, une relation banale entre des personnages qui sont quand même bien développés et qui sont sympathiques, on a plaisir à les suivre et il font pas tout à fait générique. Les personnages secondaires sont clairement moins intéressants (en même temps avec 13 épisodes on ne peut pas tout développer à fond) mais ils sont quand même pas complétement inutile et sans saveurs. Et même si on est là aussi sur du très classique, l’évolution de Miyamura de sans pote total à un mec assez populaire est tout de même agréable à suivre, mais cela est largement dû au personnage de Miyamura qui est sans doute le plus réussi de l’anime.

En conclusion Horimiya s’il ne renouvelle clairement pas le genre, réussi à ne pas non plus être une énième copie sans saveur.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (6)
Amusante (0)
Originale (1)

4 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

AkaNoKaze, inscrit depuis le 24/03/2016.
AK8.1.13 - Page générée en 0.044 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.218553 ★