Capitalisekai : L'isekai de droite.

» Critique de l'anime The Dungeon of Black Company par Kanade Kyoshiro le
10 Janvier 2022
The Dungeon of Black Company - Screenshot #1

C'est pas un secret, je suis fan d'isekai. J'adore ça et je suis toujours très bon publique.

" - screugneugneu lé isékaille cé un truc poure ce qui sy conéce pa en anim.. "
SILENCE QUAND JE PARLE !

Donc je disais. J'adore les isekai. Mais si il y a bien une vérité déplaisante à leur propos. C'est qu'on nous raconte toujours un peu la même histoire. Difficile parfois de trouver de l'originalité dans un tel concept. Mais en même temps, depuis la nuit des temps ne racontons pas toujours en boucle un peu les mêmes histoires ?
Ne cherchez pas, c'était une question rhétorique, la réponse est oui, fin du débat.

Pourquoi cet isekai en particulier alors ?
(c'est toujours une question réthorique hein ? vous avec bien conscience qu'il n'y a pas d'interaction entre nous actuellement ça sert à rien de répondre).
Et bien simplement pour :
1 - son humour. Pas original mais rudement efficace.
2 - Notre héro, Ninomiya, pour le coup assez original dans un isekai. Il est fainéant, radin, égoïste, égocentrique, manipulateur, menteur. Clairement, c'est un connard... une grosse sangsue qui profite des efforts des autres pour son propre profit et avoir la vie de neet dont il à toujours révé dans sa vie passée au japon.

The Dungeon of Black Company - Screenshot #2Pas de héro au coeur tendre qui veut racheter ses erreur passées pour enfin vivre pleinement sa vie. Pas de sacrifice en quête de je n'sais quoi. Rien de tout ça. Que ce soit dans le fond comme dans la forme.
Dans le fond, j'expliquait pourquoi plus haut. Et dans la forme parce que Ninomiya il est invoqué dans un nouveau monde, en tant qu'ouvrier pour bosser dans une mine, exploité par une grosse entreprise capitaliste qui ferait pâlir la Chine et Donald Trump réunis. Et aucun dieu ne lui donne des capacités surhumaines. Au contraire. C'est un gros looser nul en quasiment tout, à part foutre la merde et manipuler les gens.

Alors bien sur tout ça est à prendre au second degré. Ninomiya n'est pas un " méchant ". Il fait parfois preuve de sympathie envers les amis qu'il va se faire. Il n'a pas d'intentions particulièrement malveillantes (quoi que) par contre sur le plan moral il a une version très personnelle de l'éthique.

Et pour ça le maitre mot de cet anime ce n'est pas la magie, les combats, les dragons, la bravour, l'héroisme. Nop nop. C'est l'entreprise. Pardon.

L'ENTREPRISE

Par ce que dans son ancienne vie, Ninomiya était, avant de se faire invoquer pile au moment ou il avait atteint son but ultime. Un vrai génie pour faire du flouz sans rien glander. Donc une fois réincarné dans un monde ou tout est géré par le capitalisme, le travail, l'endoctrinement, l'esclavage moderne, le profit etc. Il a beau se retrouver tout en bas de l'échelle, il est dans son environnement. Et le résultat c'est que c'est franchement cool à regarder.

C'est extrêmement drôle, ya des personnages très attachants, c'est drôle, l'histoire avance vite à un bon rythme, c'est drôle, ça ne tombe pas dans le gros harem ecchis et surtout C'EST DROLE PUTAIN oh ! Vous suivez là ou faut vous le dire comment ?

Vous n'avez pas d'excuse pour lui laisser sa chance donc allez hop. On se dépêche. On y va et avec le sourire.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (9)
Amusante (4)
Originale (3)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Kanade Kyoshiro, inscrit depuis le 17/02/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.210041 ★