Doreiku ou Déception sur 20

» Critique de l'anime Doreiku The Animation par Kanade Kyoshiro le
05 Février 2019

- Personnage cliché 1 : Hey je suis sadique et manipulateur !
- Personnage cliché 2 : Hey non moi je suis encore plus sadique et plus manipulateur !
- Personnage cliché 3 : Hey non moi je suis encore plus sadique et manipulateur ET pervers !
- Scénario : Hey moi je suis ...
- Les 3 personnages : TA GUEULE !

Voilà en gros ce qu'il faut retenir de Doreiku the animation, bonne journée.

Concrètement l'animé se posait avec une base qui avait carrément du potentiel (go voir le synopsis) j'étais carrément hypé avant de lancer l'épisode 1, on nous promettait un "domination game" au lieu du classique death game, c'est un seinen avec de vrais adultes, pas des adolescents pleurnichards. Vraiment, il y avait de quoi faire un truc bien. Sauf qu'il s'est passé ce qui se passe quand on a juste une idée de concept mais qu'on sait pas construire un scénario. On foire tout sur toute la ligne.

Les personnages sont insupportables de clichés : " je t'ai battu, je suis un homme et tu es une femme donc ... deviens mon esclave sexuel ! " Oh mon dieu que suis-je choqué je ne l'aurai jamais vu venir. Mais ça encore j'aurai pu le pardonner, l'animé ayant choisit la voie du récit choral plutôt que de suivre à fond un seul personnage il y a donc l'avantage de voir le fil conducteur changer assez souvent de point de vu pour ne pas avoir envie de rentrer à l’intérieur de l’écran pour mettre des petites claques sur le museau de tout ces personnages qui n'ont que des réactions clichés ou prévisibles ou totalement incohérentes et cette phrase est décidément beaucoup trop longue.

Je sais qu'on est dans un animé, c'est une fiction, les personnages ont des réactions qu'on aurait pas forcément dans la vrai vie. Mais j'aimerai quand même y croire un minimum. Que le fait d'avoir du pouvoir fasse ressortir ce qu'il y a de moins bon dans l'humanité, j'y crois. Qu'il y ai des génies tactiques à tout les coins de rue j'y crois beaucoup moins mais ça fait partie du jeu, je veux bien faire abstraction. Par contre qu'un personnage soit assez con pour volontairement risqué de devenir l'esclave d'un fou furieux à vie juste pour le gout du risque et qu'une fois qu'il à perdu il se morfonde sur lui même là j'ai vraiment du mal. " Nooooon qu'ai je fait ? ce n'est pas possiiiiiible " Ben bien sur que si c'est possible gros en même temps quand on joue avec le feu on se brûle fais pas genre ça te surprend.

Mais je veux bien passer sur les personnages clichés ultra chiants. Je veux bien passer sur les réactions qui n'ont aucun sens. Je veux bien passer sur la musique de l'opening qui est totalement hors sujet puisque de toute façon je zappe les opening. Le vrai gros problème de cet animé c'est principalement une chose : Il ne respecte pas ses propres règles. On passe la moitié de l'animé avec des règles simples et précises et puis d'un coup va sortir de nul part un personnage avec une capacité spéciale qui fait que lui pour lui les règles sont pas les mêmes. Puis un autre qui a une capacité encore plus spéciale. Et c'est insupportable à voir parce que le coup du scénario qui sort un as de sa manche pour faire avancer l'intrigue c'est une preuve de faiblesse. C'est juste un mauvais Deus ex machina.

Tiens, je viens de mettre le mot dessus en l'écrivant. C'est un festival de Deus Ex Machina. Les réactions improbables des personnages, les clichés, les facilités scénaristiques tout ça ne sert qu'à faire avancer le récit.

Alors je sais ce que vous vous dites : Evidemment que ça sert à faire avancer le récit, c'est le but des péripéties de faire avancer le bousin, sauf qu'il y a la bonne et la mauvaise manière de le faire.

Exemple concret : personnage Alpha et personnage Beta.

Alpha fait la cuisine et décide d'empoisonner Beta. Il sait que Beta est très allergique à l'ail. Alpha met donc de l'ail dans le plat. Beta mange le plat et fait une grave réaction allergique. Beta Décède.

Ça c'est la bonne manière de construire un récit, tu as créé une situation inextricable, il se passe ce qu'il est sensé se passer. Maintenant la manière à la Doreiku.

Alpha fait la cuisine et décide d'empoisonner Beta. Il sait que Beta est très allergique à l'ail. Alpha met donc de l'ail dans le plat. Beta mange le plat et fait une grave réaction allergique. SAUF QUE ce qu'on ne savait pas c'est que Beta était avant champion national d'apnée donc même si il ne peut plus respirer parce que l’allergie lui bouche les voies respiratoire, il peut tenir 5 minutes en apnée donc il a 5 minutes pour réagir. Il bondit de l'appartement en neutralisant Alpha, il va frapper chez sa voisine qui voyant Beta tout rouge et gonflé appelle les urgences. Beta survit.

Ça c'est la manière Doreiku, la manière toute naze de résoudre une situation inextricable. On sort un élément de nul part que personne n'avait évoqué avant pour sauver la mise en voulant faire passer ça pour un retournement de situation. Sauf que c'est pas un retournement de situation, c'est une facilité d'écriture moisie. Tu savais pas comment arranger la situation donc BOUM capacité spéciale. Sauf que sans déconner non c'est pas comme ça qu'on construit une histoire. Après j'ai bien conscience que mon exemple est tout pété mais vraiment, dans l'animé, c'est du même niveau.

Bref je vais pas m'attarder, c'était nul. Personnages clichés et sans charisme. De très mauvais choix à tout les niveaux. Un dénouement prévisible et sans saveur. Il n'y à guerre que la technique qui s'avère satisfaisante. Toi qui à lu cette critique jusqu'ici, ne regarde pas Doreiku the animation, pense au fait que ce sont 4 heures de ta vie que tu ne récupéreras jamais.

Verdict :3/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (3)
Originale (1)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Kanade Kyoshiro, inscrit depuis le 17/02/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.05 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★