Critique de l'anime La Fille des Enfers - Jigoku Shôjo Mitsuganae (TV 3)

» par Sirius le
29 Avril 2009
| Voir la fiche de l'anime

Cette troisième saison de Jigoku Shoujo s’inscrit dans la continuité des précédentes en présentant son lot de vengeances suivies par un protagoniste principal autour duquel sera tissée l’histoire de Mitsuganae. Si comme à l’accoutumée, l’intrigue clé se déroule lors les derniers épisodes, ne crachons pas pour autant sur le reste. Laissons de côté l’ambiance sonore et les tableaux propres à la série pour s’intéresser à l’essentiel : le récit.

JSM tente souvent adroitement de varier les vengeances et de nous surprendre. Les psalmodies d’Enma Ai nous sont cette fois généralement épargnées et c’est tant mieux car on commençait à les connaître par cœur et elles tendaient à casser le rythme de chaque épisode. La série ne parvient pas pour autant à présenter des histoires de qualité égale et il faut à nouveau savoir séparer le grain de l’ivraie. JSM a néanmoins le mérite de pousser plus loin encore la réflexion autour du courrier de l’enfer.

Quel est l’intérêt de l’activité d’Enma Ai et ses fidèles ? Pourquoi envoyer des gens en enfer quand ils ne le méritent peut-être pas ? Quel est le mécanisme de cette spirale funeste qu’est la vengeance ? L’homme est-il fatalement sujet à la haine ? Beaucoup de question sont posées mais surtout beaucoup de ressenti propre à chaque vengeance. En effet, tout se passe comme s’il fallait à tout prix laisser au spectateur un arrière goût amer. Quand bien même on a l'impression que tout va bien finir, et que l’on est content ainsi, il faut toujours que la fin dépasse notre entendement et nous offre notre dose de vengeance…

Jigoku Shoujo, c’est montrer la haine, à la fois humaine et inquiétante dans un cercle banal, le centre de la société. Des parents d’élèves qui surprotégent leurs enfants au mépris des enseignants. Un homme qui attache sa victime à des altères jetées du sommet d’un immeuble. Une dame qui essaye d’empoisonner un chihuahua et harcèle sa voisine. Des historiettes sommes toute banales mais qui essayent de surprendre au possible en poussant le spectateur à s’interroger : qui va se venger ? de qui ? pourquoi ?

Difficile de juger globalement une série dont chaque épisode s’apprécie indépendamment. Il y a clairement à boire et à manger. Je retiens une certaine prise de risques et une volonté de nous surprendre toujours plus.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Sirius, inscrit depuis le 16/07/2007.
AK8.1.13 - Page générée en 0.037 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★