Koufuku Graffiti – Le dîner de K-On!

» Critique de l'anime Kôfuku Graffiti par Deluxe Fan le
29 Novembre 2015
Kôfuku Graffiti - Screenshot #1

En ces temps troublés, rien de tel que de savourer une tranche-de-vie au goût délicieusement moe ! Suivez pas à pas la recette du chef Deluxe pour réussir cet anime à la fois doux et acidulé.

Présentation

Koufuku Graffiti est une série télé adaptée de yonkoma qui se situe dans la tradition « iyashi-kei » (qu’on pourrait traduire par « guérissant ») ; c’est-à-dire des animes qui ont pour but de vider l'esprit du spectateur en le plongeant dans un monde où tout n’est que joie et bonheur, et où les tracas du quotidien n’existent pas. Ce type d’anime a connu un pic de popularité avec K-On, et est encore aujourd’hui suivi par un frange de fans hardcore, généralement masculins et plus âgés que le reste du fandom. La consommation de iyashi-kei à haute dose peut conduire à une dérive escapiste, mais à petites doses et selon les recettes, elle n’est pas foncièrement nocive. La recette proposée ici a été spécialement étudiée pour profiter de tous les bienfaits gustatifs de l'iyashi-kei sans les désagréments psychologiques.

Kôfuku Graffiti - Screenshot #2

Ingrédients

Pour une personne on aura besoin de :

3 moeblobs
250g de sucre
100g de farine
100g de beurre
½ litre de lait
3 œufs
1 gousse de vanille
1 cuillère à soupe de Mari Okada
1 four à Shaft

Astuce du chef : le moeblob est un ingrédient typique de l’anime iyashi-kei. Un bon moeblob doit avoir une consistance gélatineuse et une texture proche de la guimauve. Plus le moeblob est jeune, mieux c’est ; n’hésitez donc pas à préférer de la collégienne par rapport à de la lycéenne.

Préparation

Commencer par préchauffer le four à Shaft à 200°C.
Dans un saladier, mélangez le sucre et les œufs avec un fouet. Une fois que le mélange a "blanchi", incorporez la farine et le beurre, puis mélangez.
Dans une casserole, faites porter le lait à ébullition. Remuez régulièrement pour éviter qu’il n’accroche.
Faite une incision dans la longueur de la gousse de vanille puis laissez-là infuser cinq minutes dans le lait.
Retirez la gousse de vanille et versez le contenu de la casserole dans le saladier d’un seul trait, puis mélangez jusqu’à ce que cela commence à refroidir.
C’est à ce moment-là que nous incorporons les moeblobs. Selon votre préférence, vous pouvez les incorporer entiers, ou alors les éplucher, les découper, les concasser, les râper, les effilocher, les écraser…
Terminez en ajoutant une cuillère à soupe de Mari Okada et mélangez.

Kôfuku Graffiti - Screenshot #3Astuce du chef : la narration de Mari Okada est un condiment très apprécié des japonais, qui apportera un ton mielleux et mélodramatique à votre anime. Toutefois, il est important de ne pas en abuser au risque de rendre votre anime écœurant !

Cuisson

Beurrez et farinez votre moule et versez-y la pâte de votre anime.
Placez le tout dans votre four à Shaft et laissez cuire douze épisodes.

Astuce du chef : la particularité des fours à Shaft est qu’ils ne disposent que d’un seul mode de cuisson (le traitement Shinbo) et que les animes en ressortent tous cuits de la même façon ; animation statique, décors vides, gros plans intempestifs, personnages atteints de torticolis chroniques…

Dégustation

Une fois la cuisson terminée, vous pouvez démouler votre anime et déguster !

Astuce du chef : en raison de leur absence de scénario, les animes tranche-de-vie ont tendance à vite se périmer ; mieux vaut donc ne pas les conserver au frais trop longtemps. De plus, il est recommandé de consommer votre anime à intervalles réguliers pour éviter l’indigestion de moeblobs.

Conclusion

Koufuku Graffiti est une recette de tranche-de-vie efficace rehaussée par un gimmick sympathique – les gamines passent leur temps à bouffer, et les séquences de dégustation sont généralement mises en scène de façon à exciter autre chose que l’appétit du spectateur. Pétri de bons sentiments et de discours mièvres sur l’amour et l’amitié, il conviendra parfaitement au spectateur qui souhaite se détendre après une journée de travail ou tout simplement pour oublier la noirceur du monde qui nous entoure. La cuisson de Shaft et l’utilisation de Mari Okada dans l’anime lui offrent un goût moins fade que l’ordinaire, avec notamment un texture en bouche agréable et un arrière-goût mélancolique équilibré.

Ça vous a plu ? N'hésitez pas à suivre les prochaines recettes gourmandes et croquantes du chef Deluxe sur son site www.anime-kuisine.net !

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (11)
Amusante (14)
Originale (16)

4 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.059 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.174886 ★