“La mémoire est un livre qui ne se ferme jamais.” L.M Coupier.

» Critique de l'anime Mahô Tsukai No Yome : Hoshi Matsu Hito par Kilddra le
10 Septembre 2017

Mahou Tsukai No Yome est une oeuvre délicate et tortueuse dans laquelle nous suivons le destin de la jeune Chise Hatori, qui comme Alice au pays des Merveilles, plonge dans un monde invisible aux yeux du commun des mortels. Sur son chemin, elle découvrira entre onirisme celte et nordique, un monde de légendes et de magie qui lui laissera enfin trouver sa place.

Le travail de Kamazaki Koré a la particularité, si je devais en citer qu'une, de proposer des histoires qui ont toutes de près ou de loin un rapport avec le livre. Le livre objet, le livre histoire, le livre voyage. Chacuns de ses récits montrent une rare profondeur et c'est à mon avis, parce qu'elle possède une grande tendresse à l'égard de cet objet et de ce qu'il représente à travers le temps : Une fenêtre, sur un autre monde.

Les 3 OAV de Mahou Tsukai No Yome : Hoshi Matsu Hito, font office de préquel au manga et content une histoire inédite écrite par l'auteure : Un évènement dans l'enfance de Chise.

Ce récit commence avec ce qu'est la vie actuelle de Chise. Un quotidien doux et entouré de magie qui par la réception d'un colis permettra à Chise de se raconter.
L'élément déclencheur ? Et oui, je vous le donne en mille : Un livre.

En fait, cette série d'OAV est pour ainsi dire, une ode aux livres.
Si leur contenu est bien entendu abordé, il s'agit surtout d'axer la narration sur la relation que Chise a avec l'un d'eux, et par extension, que les gens ont avec eux.
La thèse, s'il faut en chercher une, c'est que le livre est une parcelle d'histoire qui possède sa mémoire propre mais aussi celle de ses propriétaires. C'est un objet de partage véhiculant les sentiments et les espoirs d'un coeur à un autre. Il connecte, il lie.
C'est ainsi que Chise va se raconter et raconter l'histoire de ce livre.

Vu que l'écriture du scénario a été confiée directement à l'auteure, on retrouve sa manière de planter le décor. La réalisation est donc simple et efficace de prime abord et se complexifie.
La mise en abîme n'est pas une figure de style révolutionnaire mais elle a pour effet de nous montrer toutes les petites boîtes qui composent l'anime.
C'est une bonne manière, à mon sens, de ne pas perdre les néophytes dans le fil de la narration et de contenter ceux qui connaissent déjà les subtiles ramifications qu'il peut y avoir avec le manga.
De plus, il assez intéressant de voir comment s'oppose la vie actuelle de Chise et ce qu'elle a vécu par le passé. Cela créer forcément une empathie avec le personnage et l'introduit pour le futur anime à sortir, d'une jolie manière.

La première peur que j'ai pu avoir avant même de découvrir ces OAV, c'est que graphiquement cela n'arrive pas à la cheville du manga. Ma peur a disparu dès les premières secondes.
C'est irréprochable : L'animation est jolie et les décors si beaux dans le manga sont rendus à la nuance près aussi justement que j'ai pu l'imaginer. Le charadesign est à l'image encore une fois de son support d'origine, particulier sans trop en faire.
Quant à la musique, elle ne m'a pas marqué mais fait son office d'accentuation dramaturgique quand il le faut et où il le faut.

Bref. Mahou Tsukai No Yome : Hoshi Matsu Hito est à mon avis le teaser le plus exemplaire qu'il puisse exister pour, à la fois, un manga et un anime. Beau, propre et avec une histoire inédite.

Si, à l'instar de ces 3 OAV, l'anime est aussi bien, alors ce sera probablement pour moi la plus belle adaptation de manga de cette année avec Made In Abyss. J'attends donc cela avec impatience.

Je lui/leur donne la note de 10.

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (6)
Amusante (0)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Kilddra, inscrit depuis le 28/09/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.126052 ★