Critique de l'anime Loups-Garous

» par GTZ le
21 Juin 2012
| Voir la fiche de l'anime
Loups-Garous - Screenshot #1

Curieux petit film que Loup Garous.

Film d'anticipation, bien que teinté d'horreur, le titre est là pour semer le trouble. Car de Loup Garous, on va plutôt se concentrer sur la définition primaire : la bête qui nous dévore.
Dans ce monde à la 1984 où tout le monde est surveillé et "protégé" à l'aide justement des outils de communications, reflet d'une société futuriste pas si irréaliste, on suit le quotidien d'un groupe de quatre jeunes filles voulant créer un groupe de rock. Rêve et activité simple, mais dans cette société conformiste, presque impossible. A côté de cela, l'horreur plane, des meurtres et des kidnappings ont lieu pour des raisons qui nous échappent.

Le tout est fait sobrement, la technique est juste, le chara design simple permettant facilement une animation correcte et un ressenti d'émotion tout aussi juste. La bande son est scolaire mais sert bien le film. Les acteurs donnent bien, le film est pas trop mal joué en particulier Ayumi dont la prestation sobre a véritablement un sens. Car de fait, le film est plus qu'une simple histoire, plutôt des discours, un appel ou un crie qui ne veut pas sortir. Il est servi par des personnages qui peuvent irriter, mais tous utiles, dont une surprendra par l'horreur qui l'entoure. Tout cela amène donc les divers propos lancés dans l'anime. Lancés car souvent balancés de manières grossières, l'intention est toujours louable, mais souvent maladroite. Après on peut y voir une simplicité, un problème de format, donc on envoie directement les messages. Messages nombreux (trop ?) mais tous centrés autour du même thème. Car l'horreur ne frappe que ceux qui rêvent, l'oppression ne touche que ceux qui veulent penser. Reste le malaise car au final ce ne sera qu'à la fin que ce dessinera le discours principal de ce film, pour le coup non pas lancé mais directement envoyé dans la tronche. Scène terrible, le titre du film prend vraiment son sens et on en tremble. On en tremble car pas besoin de monstres fantasmagoriques pour habiter un monde qui en cache déjà en son sein. En cache, encore les masques sont là pour les dissimuler mais certains ne se privent pas de se montrer, l'homme est ainsi fait.

Surpris je fus, secoué aussi, car les Loups Garous n'ont pas besoin de la pleine lune pour frapper et démontrer leur bestialité.

"L'homme est un loup pour l'homme".

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (0)
Originale (1)

2 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

GTZ, inscrit depuis le 09/06/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.055 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.198630 ★