Sakugan - Première règle du mineur : ne pas user ses outils scénaristiques

» Critique de l'anime Sakugan par RadicalEd le
05 Janvier 2022
Sakugan - Screenshot #1

Sakugans ou Sacks & Guns est un projet alléchant sur le papier : ça comporte un monde souterrain parsemé de colonies humaines vivant sous des domes qui ont chacun une civilisation, des méchas pour l'exploration pour aller d'une colonie à l'autre, des zones inexplorés dans le réseau de caverne qui sont sources d'aventure, des Kaijus qui se baladent et attaquent tout ce qui bouge, des ruines immémoriales, du mystère, un gouvernement mondial, des terroristes et tout cela en 12 épisodes !

En pratique, le contenu s'avère un peu moins vendeur :
- les kaijus sont une arnaque (on les voit très peu),
- l'exploration des tunnels c'est pas Made In Abyss, la direction artistique est aux fraises
- les mecha sont choupi mais mal animés (la CGI est presque aussi dégueu que celles des kaijus)
- le monde présenté est incohérent de façon basique (des cartes dessinés en 2D alors qu'ils ont internet pour se balader dans les tunnels) => le scénariste a séché sa première excursion de spéléo, dommage...

Donc, pour ceux qui souhaiteraient se rabattre sur l'histoire, ça va tourner autour de la relation père/fille entre Gagamba le père protecteur mais peu doué pour exprimer ses sentiments et Memempu, sa fille géniale qui veut partir à l'aventure dans les tunnels car un rêve l'obsède.
Bon c'est certes cliché mais ça aurait pu être efficace si Memempu n'était pas aussi insupportable...
Elle est censé être géniale !
CV: directeur de recherches a 9 ans, elle fait des modification (débiles) géniales sur le robot en quelques minutes, d'ailleurs il y a marqué "genious" sur le plan alors si c'est pas génial, je sais pas ce qu'il vous faut.
Mais elle fait systématiquement des choix irrationnels, c'est pathétique. Heureusement que comme elle est géniale, son père qui force des choix rationnels admet qu'il est en tord et s'excuse, faut pas déconner.... Quelle idée de soigner les blessés au lieu de sauter dans le premier tunnel non cartographié qui passe, Memempu est pressée, pourquoi ? Personne ne le sait mais il n'y a que 12 épisodes. Et d'ailleurs, ça prouve bien qu'elle a raison, l'histoire ne fait que commencer et vous n'aurez jamais la suite à cause de cet idiot de padre...

Conseil d'ami : Soyez pressé comme Memempu et ne perdez pas votre temps avec cette série.

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (7)
Amusante (6)
Originale (3)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

RadicalEd, inscrit depuis le 26/01/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.047 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.210041 ★