Saraba, Uchuu Senkan Yamato

» Critique de l'anime Uchū Senkan Yamato 2199 (TV) par Afloplouf le
16 Décembre 2013
Uchū Senkan Yamato 2199 (TV) - Screenshot #1

Space Yamato 2199 est le remake de Space Yamato, de Leiji MATSUMOTO, une œuvre fondatrice du space opera dans l'animation japonaise. Le papa de Gundam, Votoms, Terra e, Gineiden et les autres, c'est lui. Paye donc ta légende et on imagine que les mecs n'en menaient pas large au moment d'attaquer ce remake entre d'un côté les vieux de la vieille toujours verts qui n'auraient pas pardonné la moindre entorse à l'origine sacrée, et les nouveaux venus qui pouvaient facilement être largués ou bien reprocher un trop grand classicisme. C'est le syndrome Seigneur des Anneaux. On a l'impression d'avoir vu ça cent fois ailleurs mais c'est quelque part normal car c'est lui qui a fondé le genre.

Je fais gaillardement partie des petits jeunes qui découvre avec leurs yeux ébahis ce ravalement de façade d'un monument et la première qualité de 2199 est de se suffire par elle-même et d'éviter de devenir une créature de Frankenstein rafistolée entre ancienneté et modernité. Pour dire autrement: s'il y a eu des rajouts par rapport à la série d'origine (et je suppose que c'est le cas) je suis incapable de les détecter, à part peut-être le passage à la plage...

Uchū Senkan Yamato 2199 (TV) - Screenshot #2Outre cette faute de goût (qui a le mérite de faire baisser la tension après des passages mouvementés) 2199 vise l'excellence et mérite des louanges. L'histoire en elle-même n'est pas spécialement novatrice (mais là encore est-ce qu'on peut lui reprocher?) mais le travail sur les personnages est remarquable. Je ne peux même pas parler de second rôles car on suit véritablement tout un équipage. On peut compter au moins une douzaine de membres de bord du Yamato qui sont traités en détail et si beaucoup sont des archétypes, ils n'en ont pas moins une vraie personnalité avec un passé et des rêves qui leur sont propres. Les ennemis extra-terrestres ont eux aussi droit à un véritable travail sur ce qui les poussent à se battre. Même les actions du grand méchant sont expliquées et légitimes si on se place de son point de vue un peu tordu. D'ailleurs la série évite facilement l'écueil du manichéisme en décrivant autant la vie des terriens à bord du Yamato et leurs histoires personnelles que la vie alien. Le casting trois étoiles des doubleurs n'est aussi certainement pas étranger dans la force des protagonistes.

La série permet de brasser avec intelligence bon nombre de thématiques : la place l'IA, la rencontre et la cohabitation/confrontation avec une autre civilisation, la responsabilité de ceux qui ont les armes ou encore tout simplement ce qu'on est prêt à faire pour survivre. Mais il y a parfois trop de sujets abordés. Non que cela devienne confus, bien au contraire, mais on aurait aimé voir détaillé plus en longueur des points qui ne sont parfois qu'évoqués. D'un autre côté, on ne peut que saluer comment, avec une telle économie de mots, ils arrivent à en raconter autant.

Cette modération ne se retrouve pas dans les moyens techniques déployés. Certes, le tout est réalisé à grand renforts des CGI 3D mais elles sont incrustées presque naturellement (et ça c'était pas gagné quand on connaît les studios en charge) dans des décors d'une beauté hypnotique. En orbite autour d'une planète, dans des combats épiques impliquant des milliers de vaisseaux, les dogfights aussi nerveux que gracieux seront illuminés des étoiles dans vos yeux. La série a bénéficié d'un budget conséquent à la hauteur de la tâche et chaque yen aura été bien dépensé. J'emporterai certaines scènes de batailles ou de simples paysages dans mes rêves.

Tout comme je me souviendrai de la quête d'identité de Yuki, des hommes déchirés par leur devoir, les regrets de ceux qui doivent apprendre à vivre sans les êtres aimés mais aussi l'espoir dans des lendemains qui vaudront les sacrifices d'aujourd'hui.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (15)
Amusante (0)
Originale (0)

9 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Afloplouf, inscrit depuis le 14/05/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.052 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.198384 ★