Critique de l'anime Shugo Chara! (TV1)

» par Izanami le
23 Avril 2011
| Voir la fiche de l'anime

Shugo Chara… que de bons souvenirs. Ca remonte à si loin pourtant, pourquoi faire soudainement une critique dessus ? Parce que l’ordre aléatoire de mon mp3 m’a récemment rappelé que les génériques pètent le feu ; et que ce site manque de points de vues semble-t-il.

A la manière de Sugar Sugar Rune (Chocola & Vanilla), cet anime a su dans ma folle jeunesse éveillé mes plus profonds instincts de romance et féminité (bon je regardais Dragon Ball en parallèle, mais quand même).

Commençons par le commencement, ce qui fait que Shugo Chara est plus qu’addictif, et semble si court malgré la quelque centaine d’épisodes : l’héroïne, la charmante, l’irrésistible, j’ai nommé, Hinamori Amu !

Qu’a-t-elle de plus que les autres héroïnes de shojos pré-pubères me demandez-vous ??

Eh bien… Elle sait se fringuer! Tout est (presque) là! N’attendez pas le personnage classique qui changera de chemise à l’occasion de la nouvelle saison, Amu s’éclatera à vous surprendre à chaque épisode avec ses nouveaux accessoires punk-chics customisés, dont Vivienne Westwood s’inspirera tant (ben voyons) ; sans parler de ses coiffures improbablement colorées, ou de ses costumes spéciales transformations.

Derrière ses apparences de fille fière, rebelle et extravertie qui font tant vibrer son école, Amu apparaît finalement n’être qu’une gamine timide, sensible, émotive, drôle et dynamique.

Bref, Amu : une icône de la japanimation, tout simplement. Une icône tout court.

Ce personnage, qui aurait pu être mis dans n’importe quel anime de n’importe quel genre pour le rendre merveilleux, a été mis dans un petit magical girl des plus appétissants. (Le rôle de l’héroïne de magical girl n’est-il pas justement d’être un modèle pour les petites otakus en manque de repères ?).

Tous les plus beaux clichés sont alors minutieusement concentrés pour un mélange des plus savoureux. Les romances abondent, toujours plus mignonnes - notre beauté se verra ainsi torturée dans ses choix amoureux, entre le prince blond trop gentil et le brun ténébreux maléfique. Le spectateur prendra vite parti pour l’autre plutôt que pour l’un, du à leur intérêt et charisme respectif.

Originalité majeure, les personnages sont accompagnés de « Guardian Characters » (du moins c’est ainsi que ma chère fansub les nomma) , soit les "shugo chara", des petites fées qui incarnent en fait une partie bien précise de leur personnalité. En survoltée lunatique insaisissable, notre héroïne en a logiquement plus que les autres, c’est ce qui fait qu’elle est héroïne justement. Ces petites bébêtes, une fois sorties de leur œuf (c’est-à-dire une fois le personnage aura assumé cet aspect de sa personnalité, si je me souviens bien) permettent de vous transformer en votre alter ego qui représente ce trait de votre caractère, avec le lot de super pouvoirs ambigus et déguisements loufoques qui va avec.

C’est pas super clair ? Bon, moi-même j’ai des doutes quant à mes souvenirs… Quoiqu’il en soit, un scénario brillant, captivant, basé sur la confiance en soi et l’acceptation de sa propre personnalité, voilà mon message ^^. Un magical girl qui se fait comme attendu tant divertissant que pédagogique.

Des génériques ultra catchy comme je le mentionnai, et bien entendu confectionnés tout spécialement pour l’anime.

Une ambiance rose, enfantine, enivrante dans sa simplicité. ~

Voilà donc une critique peu ordonnée, érigée avec le peu de souvenirs précis qui subsistât en moi, mais je le crie avec tout mon cœur et ma passion pour les animes cette aventure est une perle du genre.

5 ans plus tard, je me tâte à le visionner de nouveau… Au diable la surfaite croissance.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Izanami, inscrit depuis le 27/09/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.043 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189731 ★