Super - touche-pipi - Lovers

» Critique de l'anime Super Lovers (TV 1) par Sacrilège le
19 Juin 2016

J'ai eu beaucoup de mal avec cet anime. C'est mignon, mignon tout du long, voire même complètement kawaii, si tant est qu'on puisse utiliser ce terme pour ce genre d'anime. Et puis dans le même temps c'est complètement dérangeant. Le yaoi ne m'a jamais gênée, mais ici règne cette sensation de dérapage total mais complètement assumé, puisqu'il est question d'inceste et de relations entre un homme et un mineur très jeune.

L'inceste peut «s'excuser» (je préfère même entre guillemets tellement mes propos peuvent être troublants si sortis du contexte), puisque le lien de fraternité entre les deux protagonistes amoureux s'est fait par le biais d'une adoption. Ils n'ont donc qu'un lien de parenté mais pas de sang. Après avoir grappillé des indices semés ici ou là qui amènent à en conclure sur l'âge du plus jeune, il a peu ou prou treize ans. Concernant le grand frère, l'âge est encore moins affiché mais on peut facilement tabler entre 20 et 25 ans. Je pense que vous commencez à percevoir où je veux en venir.

L'anime est chaste pendant six épisodes sur dix je crois. Après ça commence à devenir n'importe quoi, sous couvert de cet aspect «mignon» qui semble être une excuse pour légitimer tout et surtout n'importe quoi. A titre d'exemple, les relations sexuelles entre les deux frères sont expliquées comme étant un passage obligé pour permettre à l'enfant de découvrir son corps et la sexualité. Bah oui! C'est en faisant qu'on comprend!

Le pire dans tout cela est que cette situation est complètement assumée par les protagonistes, qui ne se cachent qu'à moitié face à leur entourage. Ledit entourage trouvant cette situation tout à fait normale! Qu'ils soient frères, avec une différence d'âge d'une dizaine d'années, incluant un mineur de moins de seize ans, ne semble gêner absolument personne. Au contraire, tout le monde trouve cela MIGNON.

Je n'ai pas apprécié cet anime car il ne se passe pour ainsi dire rien, mais à chaque fois qu'une action ou une avancée scénaristique se déroule, elle joue sur les deux tableaux antagonistes que sont celui de la transgression et celui de la belle naïveté, pour mettre en avant quelque chose de provoquant / adorable.

Super Lovers aurait été bien plus intéressant s'il s'était cantonné à une simple relation familiale entre frères, quitte à être un simple anime «tranches de vie». L'histoire des retrouvailles, d'un déménagement dans un pays inconnu, d'un changement de carrière … Tous ces thèmes traités ici perdent de leur substance car ils passent hélas au second plan face à un amour encouragé par tous.

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (8)
Amusante (2)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Sacrilège, inscrit depuis le 27/10/2005.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.174192 ★