Critique de l'anime Je peux entendre l'océan (Umi ga Kikoeru)

» par Starrynight le
01 Novembre 2006
| Voir la fiche de l'anime

Umi ga kikoeru est un peu à part dans la production du studio Ghibli. D'abord, c'est un téléfilm, il n'est donc jamais sorti au cinéma au Japon. Ensuite, il a été réalisé par une jeune équipe sans l'intervention de Miyazaki ni de Takahata.

Autre originalité : ce téléfilm se déroule principalement sur l'île de Shikoku, bien loin de Tôkyô, cadre habituel de beaucoup d'animes. Rikako, qui vient de la capitale, a donc l'impression de tomber chez les ploucs. Tous les gens qu'elle cotoie parlent d'ailleurs avec un fort accent (les rendant quasi incompréhensibles en VO), ce qui ajoute à la vraisemblance.

Umi ga kikoeru consiste quasi exclusivement en un vaste flashback : on suit Taku au fil de ses souvenirs, par association d'idées, si bien qu'on avance et remonte constamment dans le temps. Il faut parfois un peu s'accrocher pour savoir comment telle scène se situe chronologiquement par rapport aux autres. Les dialogues sont particulièrement importants pour pouvoir suivre (d'où l'intérêt de trouver une version sous-titrée, malheureusement très rare).

L'histoire est sans prétention, avec des thèmes simples : amitié, amour, jalousie et disputes entre camarades de classe, et s'articule principalement autour du trio formé par Taku, Yutaka et Rikako. Taku essaie de comprendre la psychologie de Rikako qui lui paraît parfois très infantile et d'autres fois très mature. Dans le même temps, il tente d'analyser ses sentiments envers elle.

Cependant, l'histoire manque à mon sens d'inspiration : je n'arrive pas vraiment à entrer dans le récit qui reste finalement terre-à-terre sans nous offrir de vraie parabole. Par comparaison, un film comme Mimi wo sumaseba est nettement plus captivant et plus intéressant par son développement.

Le dessin fait penser à Omohide Poroporo : un dessin magnifique et très détaillé pour les paysages et les arrière-plan (à la limite de la photo) un chara-design plus simple et moyennement joli, mais un trait qui manque de chaleur.

Concernant la musique, il n'y pas grand chose à en dire, vu qu'on la remarque à peine et qu'aucun morceau ne marque particulièrement.

Une oeuvre décalée, un peu décevante mais qui a le mérite de montrer sous un autre jour le studio Ghibli.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Starrynight, inscrit depuis le 18/06/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.045 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★