Un escroc peut en cacher un autre.

» Critique de l'anime Great Pretender par Kanade Kyoshiro le
08 Septembre 2020
Great Pretender - Screenshot #1

Un découverte tout à fait sympathique que ce Great pretender bien qu'elle n'était pas exempt de défauts.

Pour commencer le point fort de cet anime est vraiment le soin particulier consacré à l’écriture des personnages. On flirt avec des clichés mais sans en oublier une pointe de subtilité qui rend ceux ci vraiment attachants. Mis à part pour Laurent qui est vraiment écrit dans la plus pure tradition de l'arnaqueur français, tel un Belmondo des temps modernes, les autres protagonistes jouissent de backgrounds intéressants et développés.
Bien entendu le passé larmoyant des héros torturés est au rendez vous et ce n'est pas l'originalité du scénario qui nous étouffe. Cependant, c'est vraiment bien fait et plusieurs fois je me suis surpris à réellement apprécier des rebondissements franchement inattendus.

L'histoire se découpe en 3 actes, en 3 arnaques toutes aussi bien montées les unes que les autres par nos professionnels de l'embrouille. Mais à ceci se greffe le défaut qu'une fois passé le 1er acte, à mon sens le meilleur de loin, on sent assez vite que le scénario manque d'enjeux. C'est vraiment dommage car pour rajouter du drama à ce coté pulp très affirmé il aurait sans doute fallu nous faire ressentir plus de pression et de danger pour nos personnages, qui au final, souffrent d'être beaucoup trop bons dans leur domaine pour qu'on ai le moindre doute quant au fait qu'ils réussiront leur entreprise.

Great Pretender - Screenshot #2Graphiquement, l'oeuvre qui nous est présenté est plutôt en dent de scie. Libre à chacun d'apprécier le style ou non, mais au sein même de ce dernier on passe du très beau au médiocre (fort heureusement avec une tendance plus prononcé pour le beau que l'inverse) et il n'est pas rare de voir certaines scènes ou les décors très colorés et lumineux en deviennent confus et bordéliques.

La musique et principalement l'opening font honneur à cet animé en nous offrant du jazz d'excellente facture parfaitement à propos. Néanmoins ce n'est pas pour ses thèmes musicaux que l'on retiendra Great pretender.

C'est un anime tout ce qu'il y a de plus chill avec une histoire agréable à suivre portée par des personnages charismatiques. Loin d'être une oeuvre qui enflammera la chronique, celle ci reste un plaisir qui se laissera apprécier le long de ses 14 épisodes.

(Edit : on a porté à mon attention que les 14 épisodes n'étaient que la 1ere partie de l'anime et que sa suite devrait sortir prochainement, cette critique ne vaut donc que pour la 1ere partie)

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Kanade Kyoshiro, inscrit depuis le 17/02/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.059 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.194426 ★