Vampire of The End -

» Critique de l'anime Seraph Of The End par GTZ le
29 Avril 2017

On se rattrape.

Seraph of The End.

Bah c'est nul aussi. C'est du mauvais Fompire, je ne sais même pas par quel miracle d'inventivité je vais atteindre les cent cinquante caractères sur cette daube.

Ah, je sais.

Dans un premier temps je présente mes excuses aux fans du bidule of the end, parce qu'il y en a, plus qu'on ne le pense. C'est comme les électeurs de Marine.

Je représente mes excuses aux fans (pas ceux de Marine, ceux de l'anime, on critique de l'anime ici, on est des gens sérieux).

Déjà, au moins cent caractères.

Balaise l'animal.

Bon, on va quand même tenter. Un minimum.

Seraph of The End, c'est une sorte de mauvaise parodie de Vampire La Mascarade pour les connaisseurs.

Il y a grosso merdo les nobles vampires, avec les générations et tout, ça se veut respectueux du fompire quoi. Deux trois aux dents pointus plutôt stylés, de la tatanne, plus ou moins correct. Le minimum.

On poursuit, on poursuit.

La terre est frappée d'une épidémie, un truc du genre, et d'un coup, on sait pas trop, les vampires y débarquent. Ils sauvent la terre. Ils capturent les humains, enfin les enfants, et les foutent sous terre. Ils les cultivent. Au dessus c'est l'apocalypse, on sait pas pourquoi. Y a des trucs chelous qui se baladent, mais genre qui font quatre mètres de haut et de long, qu'ont quatre jambes et quatre bras. Eh gros tu sors pas quoi.

Y a un gamin y s'appelle, Yu, il vit dans les cultures d'humains des fompires. C'est pas la joie, il décide de s'enfuir pour devenir hokage.

Non c'est pas ça l'histoire.

Enfin, en gros on suit ses aventures. Et celle de son pote, son frère, un truc un peu tendancieux, qui lui il a pas pu s'enfuir le pauvre. Il a pris cher.

C'est pas joyeux tout ça. Surtout que le gamin, le Yu, il rejoint les fascistes du coin. Parce que les humains, voilà quoi, dans le Mad Max avec les trucs chelous, ils ont pas mal dérivé.

Bon, heureusement ça se fout sur la gueule. C'est un peu l’intérêt. Les humains ils ont des Zanpakuto, enfin bon quelque chose du genre, des épées quoi, qu'il leur donne des mégas pouvoir et grâce à ça et deux trois pirouettes ils peuvent gérer contre les Fompires.

Après il y a de la school life (wtf ?!), des copains, des copines, Kakashi, mais en mode un peu fou, des gens qui se bagarrent, un peu de tension, pas trop quand même, enfin on n'y croit pas, du pop-corn, de la bière. C'est un peu comme à la maison.

En somme, Seraph of The End, est une mauvaise plaisanterie de vampire.

C'est la crise quoi.

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (8)
Amusante (25)
Originale (11)

13 membres partagent cet avis
3 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

GTZ, inscrit depuis le 09/06/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.05 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.118841 ★