World Destruction - Vers la fin du monde

» Critique de l'anime World Destruction: Sekai Bokumetsu no Rokunin par Anon le
27 Octobre 2016

World Destruction est typiquement le genre d'anime qui donne envie en lisant le synopsis, et dont on ne dépasse finalement pas le premier épisode. Typique d'une adaptation promotionnelle de jeu vidéo, il se contente du strict minimum et n'offre au mieux qu'un divertissement sympathique.

Pourtant, ça partait bien. Dans un monde gouverné par les Bêtes et recouvert de sable, un jeune humain croise la route du "Comité de Destruction du Monde" composé d'un seul membre, la caractérielle Morte, qui préfère encore détruire la planète que de vivre sous le joug des hommes-bêtes. Pour se faire, elle transporte avec elle le mystérieux Destruct Code, qui accomplira son souhait...pourvu qu'elle parvienne à l'activer.
Un synospis tentant, donc, mais on déchante très vite en voyant l'atmosphère enfantine retranscrite dans la série. Les animaux humanoides font figure de personnages de contes pour enfants, leur tyrannie semble plutôt gentillette, le monde couvert de sable n'offre pas franchement de background apocalyptique intéressant, et il semble difficile de prendre au sérieux une seule seconde le but de Morte. C'est bien trop bon enfant pour penser qu'on aura vraiment la fin du monde au bout du chemin.

Les personnages n'aident pas vraiment; si on peut trouver à la longue le trio principal attachant, reste que Kirie est le héros gentil mais trouillard par excellence, que Morte ne réinvente pas le concept de la combattante grande gueule au passé tragique, et que Toppi ne rend son rôle de mascotte supportable qu'à travers son sérieux d'ours héroique. Les antagonistes qui leur courent après tout le long de la série font eux davantage office de comic relief et les personnages secondaires n'ont pas d'intérêt.
Scénaristiquement parlant, la série évolue globalement sous le format d'une aventure d'un épisode, qui oscille entre le regardable et l'ennuyeux au possible, le tout avec des graphismes classiques qui commencent à vieillir mais font toutefois honorablement le travail, de même pour l'animation. Au niveau musical, rien ne m'est resté, si ce n'est un opening pour le coup plutôt très bon et entraînant.

Envers et contre tout, j'aime bien World Destruction, et c'est en grande partie grâce à la fin. Si le plot twist est tout de même moyennement prévisible avec les indices réccurents pendant la série, il n'en reste pas moins une agréable surprise; tout simplement parce qu'avec ce rebondissement s'instaure une ambiance beaucoup plus sérieuse qui réussit bien mieux à l'intrigue, et permet aux ultimes épisodes de se montrer réellement intéressants. Le pari n'est pas tenu jusqu'au bout, cela à cause de la résolution finale bien trop facile, mais c'est déjà bien plus que ce à quoi on s'attendait au fil de l'histoire.

Alors finalement, World Destruction, c'est un anime vite vu vite oublié, qui reste bien trop sage et bien trop fade comparé au synopsis de base, et qui fait figure de dessin anime pour enfants les trois quarts de la série. J'ai toutefois apprécié mon visionnage, et c'est pour cette bonne impression que ma note sera un cran au dessus de l'objectivité.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Anon, inscrit depuis le 28/07/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.031 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.120551 ★