Your Name - « L'amour, c'est attendre quelqu'un depuis toujours... »

» Critique de l'anime Your Name par Deluxe Fan le
29 Décembre 2016
Your Name - Screenshot #1

Tel un train lancé à pleine vitesse dont plus personne ne trouve les freins, Your Name de Makoto Shinkai file à travers le box-office au Japon, en Asie et peut-être bientôt dans le reste du monde, sans que l’on sache où s’arrêtera le phénomène. Interrogé hier au 20 heures de TF1, le réalisateur semble lui-même dépassé par sa propre création, interloqué de son succès, lui qui jusqu’à présent plus connu pour des œuvres semi-amateurs animées presque tout seul dans son garage.

Your Name raconte l’histoire de Mitsuho et Taki, deux lycéens japonais vivant des environnements opposés. Elle est fille de notable dans un bled perdu au milieu de nulle part dans les montagnes du centre du Japon. Lui habite le centre-ville de Tokyo et mène une existence bien remplie entre l’école et un boulot de serveur dans la restauration.

Ces deux parcours vont se croiser lorsque du jour au lendemain, Mitsuho et Taki vont échanger leur corps au réveil. Son esprit à lui intègre son corps à elle, et vice-versa. Évidemment les deux adolescents ne connaissent rien de l’autre et la situation, inexplicable et incontrôlable, donne lieu à de multiples péripéties. Jusqu’à ce que l’on se rende compte que ce body-swap a le potentiel d’éviter un désastre…

Your Name - Screenshot #2Je ne connaissais rien de Shinkai avant d’aller voir ce film, mais le type assis à côté de moi dans la salle était bien plus au courant et m’a expliqué que Your Name reprend l’essentiel des thèmes de Shinkai : l’amour contrarié, des décors de cartes postales, des gens qui pleurent, etc. La surprise de Your Name tient au fait que le body-swap et le mélodrame qu’il induit n’est qu’une introduction à la véritable intrigue du film, qui se dévoile plus tard. Ladite intrigue est écrite de manière très académique, avec notamment une utilisation remarquable du Fusil de Tchekov. Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, il s’agit d’une figure de style qui consiste à introduire très tôt dans le récit un détail qui ne servira que beaucoup plus tard. Ainsi les premières minutes de Your Name insistent sur tout un tas de choses en apparence anodines mais qui prendront une importance énorme au moment de la résolution finale. Pareillement, le film fait usage de la narration environnementale, les décors nous renseignant sur la personnalité des protagonistes sans qu’il soit besoin de passer des mots.

En parlant de décors, c’est sans doute l’argument de vente du film, Shinkai étant connu pour son talent de décorateur – même si redessiner des photos en y appliquant divers filtres ne constitue pas nécessairement le summum de la créativité. En revanche, l’animation proprement dite est à saluer, le film ayant profité d'avoir à son bord le fameux Masashi Andô. Ce directeur de l’animation, qui a travaillé sur des films de Ghibli, de Satoshi Kon et de Hiroyuki Okiura, a rendu un travail particulièrement plaisant et significatif. Ainsi, l’animation rend compte du fait que les corps de Taki et Mitsuho ne se comportent pas comme ils le devraient, puisque Taki par exemple est un garçon qui bouge et se comporte avec les manières d’une adolescente. Le spectateur voit à l’écran la même chose que les personnages et ressent la même gêne qu'eux, ce qui sert le propos et augmente d’autant l’effet comique.

Your Name - Screenshot #3Tout n’est pas parfait cependant, avec une intrigue qui se noue de manière relativement artificielle autour d’un phénomène de body-swap qui fonctionne de manière totalement aléatoire, sauf quand le scénario en a besoin. Mais là n’est pas vraiment le sujet, tout ceci n’est qu’une allégorie. Le message du film, c’est que l’on est tous à la recherche de quelqu’un pour nous compléter. Mitsuho et Taki ne perçoivent jamais vraiment leur échange de corps comme un problème ou une erreur, ils prennent la chose plutôt bien, avec curiosité et appétit, comme une chance d’élargir leurs horizons. Ils sont à la recherche de quelque chose, il ressentent un manque dans leur vie et cette expérience va leur permettre de combler ce manque, de trouver ce qu'il cherchent depuis le départ sans le savoir. De manière générale, le film est très optimiste et léger, ce qui est intéressant venant d’un réalisateur qui a déclaré avoir eu l’idée du film après s’être fait larguer par sa copine. Et puis surtout, le succès populaire de la romance de Your Name est à replacer le contexte d’une société japonaise où les jeunes s’aiment de moins en moins.

Je ne suis pas tellement certain de savoir si Your Name mérite son succès phénoménal, mais il est sûr que je l’ai bien plus apprécié que le dernier Mamoru Hosoda, le dernier Keiichi Hara et même les derniers Ghibli. A la séance de mercredi 14h à Paris, celle qui sert aux distributeurs à jauger le lancement d’un film, ma salle était pleine à craquer, ce qui est encourageant et certainement pas déplaisant quand on a affaire à un travail de cette qualité. 7,5/10

Merci à R. S. pour m’avoir accompagné et gratifié de ses commentaires quasiment toujours pertinents.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (25)
Amusante (2)
Originale (2)

20 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.054 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.127727 ★