L'ile de Giovanni

L'ile de Giovanni

1945, c'est la fin de la guerre pour le Japon. L'ile de Shikotan, proche d'Hokkaido, est rapidement capturée par les russes. Récit de l'occupation puis de l'évacuation de l'ile.

Synopsis soumis par Calbar

Yokoyama Kouta (Senou Junpei), Taniai Junya (Senou Kanta), Yuusuke Santamaria (Hideo), Yanagihara Kanako (Micchan), Nakama Yukie (Sawako), Kitajima Saburou (Senou Genzou), Ichimura Masachika (Senou Tatsuo), Inuzuka Hiroshi (Sonchou), Polina Ilyushenko (Tanya)

  • Licencié : oui
  • Titre français : L'ile de Giovanni
  • Editeur: ADN (VOD), Eurozoom (Cinéma), Kazé

Critiques des membres

#Par Down le 29-05-2014

7

L’ile de Giovanni est un film de Nishibuko Mizuho, réalisateur vétéran et collaborateur de longue date de Mamoru Oshii, s’étant récemment illustré sur Musashi : The Dream of the Last Samurai. Ce passionné d’histoire signe ici un long-métrage portant sur un épisode peu connu de l’Histoire nippone après la seconde guerre mondiale: celle des îles Kouriles, conquises par les Russes autour de la période de la reddition du Japon. Les Russes déportent d’abord les militaires (vers des camps de travail en Russie et dans d’autres pays) puis l’ensemble de la population japonaise qui sera ensuite rapatriée en majorité vers le Japon. Ces îles restent encore sources de conflits diplomatiques [...] Lire la critique

#Par Calbar le 17-05-2014

9

Décidément entre le dernier Miyazaki et l’île de Giovanni, on pourrait croire que l'histoire de la 2e guerre mondiale est un peu moins taboue au Japon. Tout comme pour Le vent se lève, je craignais le pire en voyant les synopsis des cinémas... Et dans les deux cas je n'ai pas été déçu ! Je regrette juste que Miyazaki ait refusé de traiter le sujet de face, mais c'est une autre histoire. Bref. Avant de rentrer plus avant dans le vif du sujet, voyons la forme : l'animation est tout à fait correcte, et les dessins bien qu'assez quelconques sont réussis et expressifs. A part la mer qui est réalisée en CG, et l'intro du film qui ne fait pas honneur au reste, j'ai bien aimé ce style "un poil [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.061 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.183104 ★