Goldorak (UFO Robo Grendizer)

Goldorak (UFO Robo Grendizer)

Goldorak est le dernier volet d'une trilogie imaginée par Go Nagai mettant en scène des robots géants. Dans la première série : Mazinger Z, Alcor (Koji en japonais) est pilote du robot géant Mazinger. Dans la deuxième série, Super Mazinger, Alcor est parti aux États-Unis. Il revient au Japon au début de Goldorak.

Actarus, le prince d'Euphor trouve refuge sur Terre suite à la destruction de sa planète par les forces de Véga. Arrivé avec Goldorak, une impressionante machine de guerre, il est recueilli par le professeur Procyon. Actarus recommence alors à vivre normalement. Malheureusement, Véga se met à envoyer ses armées pour conquérir la Terre. A partir de ce moment, avec le soutien du professeur Procyon et d'Alcor, Actarus, aux commandes de Goldorak va tout faire pour les arrêter afin que la planète Terre ne subisse pas le même sort que sa planète d'origine.

La série de Goldorak a été diffusée pour la première fois au Japon du 5 octobre 1975 au 27 février 1977, sans interruption. Il faut noter le rythme des saisons durant la série car il est adapté à celui qui se déroulait réellement au Japon à ce moment là ! De plus, la région où sont situés le Centre et le ranch existe bel et bien, et Perlepolis n'est autre que Tokyo. Une façon intéressante de permettre aux jeunes nippons de vivre les aventures de leur héros presque "en temps réel".

Synopsis soumis par Jacky Choun

Hiroya Ishimaru (Kouji Kabuto), Kei Tomiyama (Daisuke Umon/Duke Fleed), Jouji Yanami (Dr. Umon/Emperor Vega), Banjou Ginga (Zuril), Chiyoko Kawashima (Makiba Hikaru), Kenichi Ogata (Brackky/Banta)

Critiques des membres

#Par Jacen le 17-10-2005

7

Bon il me faut l'avouer dès le début de cette critique, je suis fan de Goldorak. Maintenant remettons les choses à leur place: cette série n'était pas destinée aux enfants comme écrit plus bas mais bien à un public averti (certes plutôt jeune) et se déroule dans un monde où se développe encore une fois la vieille psychose nipponne de l'apocalypse imminente sur la planète (ce qui peut se concevoir dans les années 70 dans un pays où deux bombes atomiques sont tombées 30 ans plus tôt, ce dont Go Nagaï a été témoin dans le sens où il est né le jour où la première bombe est tombée...). Donc c'est bien sur une série réfléchie et interrogatrice au sujet du genre humain dont nous allons [...] Lire la critique

#Par animan le 31-07-2005

8

Série qui n'aura pas marqué les esprits japonais mais les esprits européens (en particulier italiens et français). Malgré un début qui peut paraître certes manichéen, une animation "pourrie", ceux qui continuent à croire que toute la série est ainsi n'en ont pas vu l'intégrale. Pour une série de l'époque, les personnages sont assez développés et la dernière partie de la série devient sublime tellement on sort de l'esprit des combats stupides finissant par une accollade entre Duke Fleed et le partenaire qui vient de le sauver. En effet, on finit dorénavant par des fins remplies de pleurs et de tristesse tellement les pertes sont absurdes, certaines ne demandant que vengeance... jusqu'à [...] Lire la critique

#Par Jacky Choun le 26-10-2004

5

Goldorak est une série qui a sans doute pas mal vieilli mais tout en conservant une grande force. Les dessins ont un style typiquement fin des années 70 donc souvent simplistes mais détaillés pour l'époque(Il suffit d'avoir vu des épisodes d'AstroBoy pour s'en convaincre. L'animation a un style particulier. Côté scénario, cette série a trop tendance à mettre en scène des personnages manichéens et elle ne souffre aucune comparaison avec des séries de mechas plus récentes et profondes comme Evangélion. Il faut bien voir de ce côté que Goldorak est destiné à un public de moins de 10 ans. C'est pourquoi ceux qui n'ont pas connu Goldorak dans leur enfance n'y verront qu'une [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.068 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.129369 ★