Kageki Shôjo!!

Kageki Shôjo!!

Ai Narada est une ancienne idole un peu blasée qui a mis subitement fin à sa carrière après qu'elle ait blessé l'ego d'un fan en affirmant qu'il la dégoûtait. Pour rebondir, elle décide d'intégrer l'école Kôka, une institution d'art dramatique centenaire, porte d'entrée vers la célèbre revue éponyme composée uniquement de jeunes filles. En vérité, Ai espère avant tout y trouver un refuge et un havre de paix loin des hommes et y vivre dans la tranquillité, un idéal bien loin de celui de ses camarades passionnées par la scène. C'est alors qu'entre en scène Sarasa Watanabe, une grande et dynamique jeune fille qui va bousculer la sérénité apparente d'Ai par sa joie de vivre et sa passion.

Synopsis soumis par Matchoss

Hanamori Yumiri (Narata Ai), Senbongi Sayaka (Watanabe Sarasa), Taichi You (Hoshino Kaoru), Nanami Hiroki (Satomi Sei), Matsuda Satsumi (Sawada Chiaki), Matsuda Risae (Sawada Chika), Uesaka Sumire (Sugimoto Sawa), Sasaki Riko (Yamada Ayako)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Kageki Shôjo!!
  • Editeur: Wakanim

Critiques des membres

#Par Skidda le 15-06-2022

7

Kageki Shoujo est une de ces petites séries qui ne paie pas de mine mais que j’ai suffisamment aimé pour avoir envie d’en parler. Une première chose à clarifier est le sujet de cette adaptation de manga. Bien que son titre signifie ‘filles d’opéra’, c’est surtout plus simplement un anime sur la Revue Takarazuka, même si le nom officiel n’est jamais mentionné. Je pensais surtout parler de cette institution culturelle japonaise dans mon texte sur Starlight Revue mais simplement dit, Takarazuka Revue est une troupe théâtrale, et musicale, exclusivement féminine avec un fonctionnement très strict et codé. Un peu comme une troupe d’idoles mais pas vraiment. Vous avez déjà peut être vu [...] Lire la critique

#Par AkaNoKaze le 22-04-2022

7
Une troupe féminine, Roméo et Juliette (encore) et Lady Oscar.

Ai Narata ancienne idol, qui a dû partir car elle a insulté un fan, entre à l’école Kôka, qui forme au théâtre, au chant et à la danse une troupe entièrement féminine. Elle y va un peu par défaut car son oncle y enseigne et parce qu’elle veut éviter les hommes (compréhensible). A peine arrivée, elle va rencontrer Sarasa Watanabe, très grande, qui parle tout le temps et fort, qui sort un peu de sa campagne et qui n’a pas trop idée des convenances de l’école ni de qui est Ai (qui est présentée comme étant vraiment connue), qui n’hésite pas à interrompre les profs pour balancer ses réflexions et qui dans le plus grand des calmes clame partout qu’elle deviendra une top star. Bref on a le [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.046 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.218553 ★