Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV)

Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV)

L´ère Meiji s'achève, et avec elle l'époque des samouraïs. C'est dans cette nouvelle époque de paix fragile que Kenshin, dont la renommée n'est plus à faire, continue de mettre ses talents au service de la justice, cherchant encore et toujours à expier son passé d'assassin. Kaoru attend inlassablement le retour de son bien-aimé, éloigné d'elle par la politique et le ressentiment de celui-ci. Battosaï trouvera-t'il un jour la paix auprès de sa femme et de son fils?

Synopsis soumis par marwen

Mayo Suzukaze (Kenshin Himura), Miki Fujitani (Kaoru Kamiya)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Kenshin le Vagabond - Seisou Hen
  • Editeur: Dybex
  • Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV) - Screenshot #1
  • Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV) - Screenshot #2
  • Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV) - Screenshot #3
  • Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV) - Screenshot #4
  • Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV) - Screenshot #5
  • Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV) - Screenshot #6
  • Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV) - Screenshot #7
  • Kenshin le Vagabond - Seisô Hen (OAV) - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Tiz le 11-07-2008

8

Kenshin Seisou Hen, première impression après visionnage : c’est pas des OAVs c’est une pub pour des mouchoirs !! Mais avant de se transformer en fontaine, il convient de restituer un peu les choses. Je commencerais donc en disant que ces deux OAVs sont pour moi une réinterprétation complète de la série. Les caractères des deux protagonistes sont ici complètement différents : on y découvre un Kenshin triste, esclave du destin qu’il a choisi de mener et une Kaoru mélancolique, qui se morfond dans une vie d’attente que seuls viennent éclairer les souvenirs des temps passés. L’histoire qu’elle se remémore semble elle aussi avoir été réécrite, non pas dans la succession des faits [...] Lire la critique

#Par beber le 15-03-2007

8

Le manga « Kenshin le vagabond » laissait la porte ouverte à de nombreuses possibilités. Fin par ailleurs que bon nombre trouvait décevante, laissant un goût amer, certains diront naïfs, d’inachevé. L’occasion était donc trop belle ! Trop belle pour ne pas saisir au vol la possibilité de conclure cette œuvre de 28 Tomes et 95 épisodes animés. Trop belle pour laisser tant d’amateur de cette série sur le carreau, et enfin, trop belle pour ne pas profiter de l’occasion d’exploiter à bien une licence et d’en retirer un joli petit bénéfice. Les OAV de Rurôni Kenshin Tsuioku Hen avaient été une réussite tant sur le point artistique, émotionnel, graphique, sonore et j’en passe. La barre était [...] Lire la critique

#Par marwen le 22-11-2005

8

Voici les OAV apportant une conclusion à la grande épopée qu'est Kenshin le Vagabond.  L'on retrouve le même style graphique utilisé dans Tsuioku Hen, mais le thème est ici traité de manière totalement différente.  En effet, si les premières OAV consacrées à notre samouraï préféré (le mien en tout cas) mettait l'accent sur le dramatique et le sanglant, celles-ci prennent un ton plus symbolique. Le fardeau que porte Kenshin le touche tant psychologiquement que physiquement, et c'est un Battosaï bien affaibli que nous retrouvons ici, délaissant sa famille et ses amis, attendant la mort comme une délivrance.  La mélancolie est toujours aussi présente et on ne peut que s'émerveiller [...] Lire la critique

#Par ishigami le 31-12-2004

6

Je suis un grand fan de Kenshin, en particulier des premières OAV, mais là je n'ai pas accroché.   Le dessin est toujours aussi beau, toujours la même ambiance lourde, pesante, un peu dérangeante, pourtant ça ne prend pas. Peut-être suis-je plutôt fan des combats un peu gore, des premières OAV, mais celles-ci sont dans un style totalement différent et je trouve que pour une fin d'un si grand animé, c'est bâclé.    C'est fait dans la facilité... Bref, regardez les premières OAV, la série dans un autre genre mais ne regardez pas ces OAV, vous serez déçu... (ou du moins il s'agit d'une impression personnelle.)   Lire la critique

#Par Diyo le 01-08-2004

7

On retrouve avec plaisir le chara-design des OAV de 1999. Ici, il est question de la conclusion de la saga Kenshin et encore une fois le style n'a rien à voir avec celui de la série. La narration n'autorise aucun élément d'humour contrairement à la série et l'ambiance est assez lourde. Une belle histoire d'amour pour conclure admirablement une superbe saga. Si comme moi vous avez eu la chance de voir l'intégralité des autres productions Rurouni Kenshin, vous ne pourrez rester insensible au dénouement que proposent ces 2 OAV. Dans le cas contraire, l'immersion risque d'être difficile. A mon sens, il faut au moins avoir lu le manga pour apprécier ce spectacle à sa juste valeur. Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.032 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.175484 ★