Kite Liberator

Kite Liberator

Noguchi Monaka est une lycéenne d'apparence fragile et un peu maladroite qui mène une vie tranquille. A l'occasion, elle se métamorphose en tueuse redoutable que l'on appelle l'ange de la mort en raison de son empreinte symbolisée par des plumes.
Suite à l'incident survenu sur la station spatiale ISS, une organisation fait appel à ses services afin d'abattre une créature inhumaine.

Synopsis soumis par allbrice

Marina Inoue (Monaka Noguchi), Akemi Okamura (Manatsu Mukai), Masakazu Morita (Rin Gaga), Rikiya Koyama (Orudo Noguchi), Setsuji Satoh (Kōichi Doi)

  • Kite Liberator - Screenshot #1
  • Kite Liberator - Screenshot #2
  • Kite Liberator - Screenshot #3
  • Kite Liberator - Screenshot #4
  • Kite Liberator - Screenshot #5
  • Kite Liberator - Screenshot #6
  • Kite Liberator - Screenshot #7
  • Kite Liberator - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Kanapeach le 20-11-2011

5

Kite Liberator, avant d'être un OAV mélangeant sci-fi et action, c'est avant tout un anime mal dans sa peau et mal dans son format d'une heure qui aura une très grave répercussion sur l'intérêt général que l'on pourrait porter à cette production qui partait bien. Après une assez longue intro présentant ce qui servira de point central à l'intrigue, ma foi plutôt sympathique bien que non transcendante, c'est à dire des événements anormaux sur une station spatiale et une jeune fille en apparence très gaffeuse mais qui se révèle être une tueuse hors-pair, tous les événements vont s'enchaîner à une vitesse hallucinante. On a jamais véritablement le temps de se pencher sur une scène que c'est [...] Lire la critique

#Par Krokko le 12-12-2009

6

Trop gourmand. Ou trop paresseux a été le réalisateur, je ne sais pas lequel des deux en tout cas ce petit film d'une heure se serait déjà senti à l'étroit dans une heure et demie voir deux heures. L'ombre et le doute planent sur de nombreux coins qu'on aimerait bien explorer. Malheureusement, le tout manque pas mal de fils directeurs et on ne possède réellement ni début, ni fin. Ce n'est pourtant pas un mauvais film, loin de là. Les graphismes sont plaisants, tout autant que les doublages, surtout dans le cas de Monaka qui passe de la débile profonde à la froide tueuse. L'animation est plutôt fluide et les décors ne sont pas en reste. Les yeux notamment, sont très bien représentés [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.06 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★