Princess Lover!

Princess Lover!

Teppei Arima vient de perdre ses parents, victimes d'une série d'attentats prenant depuis peu pour cible d'importants personnages de la ville où il réside. Son grand-père Isshin Arima qui est désormais sa seule famille décide de le prendre sous sa protection et lui annonce : primo qu'il est officiellement nommé héritier du groupe Arima (une puissante multinationale), secundo qu'il est fiancé à Sylvia van Hossen, elle-même héritière de la famille Van Hossen.

Notre jeune homme se retrouve donc du jour au lendemain dans un monde totalement inconnu où les complots semblent courants. Mais il s'avère qu'il est également un bon combattant au sabre et, tout en cherchant à retrouver l'assassin de ses parents, il va devoir faire ses preuves pour se montrer digne des attentes de son aïeul. Heureusement pour lui, il n'est pas tout seul et pourra compter sur l'aide de sa fiancée et de Charlotte Hazelrink, une princesse à qui il a sauvé la vie peu de temps avant son arrivée dans le domaine familial, et quelques autres demoiselles ayant la particularité de toutes posséder une poitrine de dimensions plus qu'honorables...

Synopsis soumis par Nakei1024

Takuma Terashima (Teppei Arima), Emiri Katou (Seika Houjouin), Kaoru Mizuhara (Erika Takesono), Kaya Miyake (Maria), Megumi Toyoguchi (Sylvia), Minoru Shiraishi (Haruhiko Nezu), Norio Wakamoto (Isshin Arima), Nozomi Sasaki (Ayano Kaneko), Ryoka Yuzuki (Charlotte), Takehito Koyasu (Vincent), Yousuke Akimoto (Alfred), Yuki Matsuoka (Yuu Fujikura)

  • Princess Lover! - Screenshot #1
  • Princess Lover! - Screenshot #2
  • Princess Lover! - Screenshot #3
  • Princess Lover! - Screenshot #4
  • Princess Lover! - Screenshot #5
  • Princess Lover! - Screenshot #6
  • Princess Lover! - Screenshot #7
  • Princess Lover! - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Nox le 09-01-2015

5
Princess Lover - Riche en rebondissements (boing)

Princess Lover, série qui doit son adaptation au jeu d'origine du même nom, et dont l'univers est tiré d'un eroge, nous lance dans une aventure (très) classique ou nous retrouverons moult prétendantes essayant de s'arracher les faveurs d'un héros qui malgré ses choix très plantureux n'arrive pas à se décider. Ainsi l'histoire débute avec une fusillade dans laquelle notre protagoniste bravera tous les dangers afin de sauver une pauvre princesse en détresse qui fut prise dans la course. Noyé dans un monde ou le sens des convenances est de notoriété première, il apprendra les rudiments de ce qu'est un vrai gentleman. Et là la question s'impose d'elle même ; existe t-il une d'intrigue ? [...] Lire la critique

#Par |Onizuka| le 08-03-2010

5

Si j'avais à faire le "trailer" de la série, la musique qui me viens en tête est la chanson "Né sous la même étoile" du groupe rap français, IAM. c'est vrai quoi, ok c'est pas mauvais et c'est pas bon comme anime. Tout est ordinaire, les personnages, les textes et compagnie. Je n'es quand même pas détester, le héros n'est pas aussi imbécile et soporifique que plusieurs série que j'ai eu le plaisir de regarder (même si parfois ce fut du pur masochisme). Princess Lover est carrément un anime "conte de fée" un soap opéra en anime, ni plus ni moins. Ok on est loin des série captivante et des anime à action ou suspense du début à la fin, on est loin de la comédie du siècle mais c'est [...] Lire la critique

#Par Nakei1024 le 24-09-2009

3

Enorme déception avec cet anime… Je sais, ça paraît bizarre de dire ça pour une comédie romantique dont on n’attend habituellement pas grand chose, mais dans le cas présent, les premiers épisodes m’avaient laissés entrevoir un potentiel bien plus important que ce qui est finalement servi au spectateur. Ainsi, le début en fanfare annonçait un scénario basé sur une espèce de complot politico-financier, avec en personnage principal un jeune Japonais découvrant le monde des élites de la finance nippone et internationale (une sorte de Host Club bas de gamme, mais quand même). Les personnages sans être forcément originaux semblaient bien traités et dotés d’un caractère affirmé annonçant au [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.03 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.183457 ★