Ranma 1/2

Ranma 1/2

Ranma 1/2 se déroule au Japon même si, pour une fois, les personnages principaux viennent de Chine. Le cœur de l'histoire semble lui aussi tiré de légendes chinoises.

L'histoire retrace l'entrainement martial d'un garçon qui, après être tombé dans une source d'eau magique, se change en jeune fille au contact de l'eau froide et reprend son corps d'homme au contact de l'eau chaude. Cette source magique n'a pas maudit seulement Ranma, mais aussi son père qui, lui, se change en Panda.

Ranma réussira-t-il a lever cette malédiction ? Quelle relation Ranma va-t-il nouer avec Akane (Adeline), la fille du meilleur ami de son père qui ont prévu un mariage entre eux depuis leur naissance ?

Synopsis soumis par zhangfey

Kappei Yamaguchi (Ranma Saotome (Homme)), Megumi Hayashibara (Ranma Saotome (Femme), Noriko Hidaka (Akane Tendou), Hiromi Tsuru (Ukyou Kuonji), Hirotaka Suzuoki (Tatewaki Kunoh), Ichirô Nagai (Happousai), Kenichi Ogata (Genma Saotome), Kikuko Inoue (Kasumi Tendou), Kouichi Yamadera (Ryouga Hibiki), Minami Takayama (Nabiki Tendou)

Liste non exhaustive de produits dérivés de l'anime :

Critiques des membres

#Par Nakei1024 le 13-11-2010

8

Après Lamu, je poursuis ma découverte des anciens animes du Club Dorothée avec les aventures farfelues de Ranma et ses ami(e)s. Si la précédente expérience m’avait légèrement déçu parce qu’au bout de près de 200 épisodes, on tournait un peu trop en rond sans réelle nouveauté (toujours les mêmes idées qui revenaient en boucle), je dois dire qu’ici, même en prenant en compte les 160 épisodes, je n’ai pas vraiment eu le temps de m’ennuyer. Cette différence vient probablement du fait qu’ici les différents protagonistes, plutôt que d’être présentés d’un bloc sur les trente premiers épisodes, puis recyclés jusqu’à provoquer une certaine lassitude chez les spectateur, sortent au compte goutte [...] Lire la critique

#Par zhangfey le 22-07-2010

8

Comment cet anime cultissime peut'il n'avoir ni synopsis, ni critiques ? N'ayant pu dormir l'esprit tranquille depuis cette découverte, je me risque à proposer les 2 afin de combler ce vide impardonnable. Tout d'abord ce qu'il faut bien retenir, c'est que cet anime date de 1989 et qu'avec plus de 20ans derrière lui, le poids des années se fait un peu sentir surtout au niveau de la couleur des graphismes plutôt délavée. Mais en dehors de ce genre de détail, je trouve ce manga original et encore très frais à plus d'un titre. En effet, le dessin lui même et les personnages évitent les mentons pointus et les nés de narvals et proposent des traits sans défauts. Tout en rondeur , ils [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.169 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.174886 ★