Sirius the Jaeger

Sirius the Jaeger

Dans un Japon utopique du XIXe siècle, des chasseurs de vampires, les Jaegers, sont mandatés par le gouvernement. Alors que l'armée voit d'un très mauvais œil ce recours à des étrangers, ils sont obligés de reconnaître qu'ils sont dépassés par les meurtres successifs qui frappent le pays, commis par une association de vampires. Il apparaît rapidement que ces crimes cachent un complot d'une plus grande ampleur.

Synopsis soumis par Minuit

Yūto Uemura (Yuliy), Hinata Tadokoro (Akimoto), Junji Majima (Hideomi Iba), Kenjiro Tsuda (Yevgraf), Kenyuu Horiuchi (Willard), Nanako Mori (Dorothea), Nobuo Tobita (Klarwein), Rie Takahashi (Ryoko Naoe), Sayaka Ohara (Agatha), Shunsuke Takeuchi (Fallon), Takahiro Sakurai (Mikhail), Takehito Koyasu (Kershner), Yūsuke Kobayashi (Philip)

  • Sirius the Jaeger - Screenshot #1
  • Sirius the Jaeger - Screenshot #2
  • Sirius the Jaeger - Screenshot #3
  • Sirius the Jaeger - Screenshot #4
  • Sirius the Jaeger - Screenshot #5
  • Sirius the Jaeger - Screenshot #6
  • Sirius the Jaeger - Screenshot #7
  • Sirius the Jaeger - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par GTZ le 13-02-2021

6
Siruis The Jaegerouche - Vous avez dit Fompire ?!

Fan(e) de dent point, nous ne nous faisons point difficile. De peu nous consommons. Et souvent honteux, nous regardons notre besogne caché des yeux du monde, exprimant peu notre plaisir coupable. Ici, là, le droit vous avez. Sans honte aucune vous pouvez consommer ! Récit classique ! Une bande de chasseur de Fompire dont le héros suivi est "spécial". Un frère perdu, des croques cous corrompus, la Mascarade pointant. Un cadre japonais, il est vrai, mais un cadre fompiresque on ne peut plus sûr. De belles tatannes sont offertes, une direction musicale acceptable et une animation on ne peut plus potable. Potentiellement même, si cela n'existe point déjà, du doujin coquin [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.058 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.200176 ★