The Big O

The Big O

Paradigm City, dernier espoir humain suite à la catastrophe planétaire qui a eu lieu quarante ans plus tôt, une catastrophe également à l’origine de la perte de tous souvenirs antérieurs. Dans cette ville de tous les délits, vous y suivrez les pérégrinations de Roger Smith, négociateur dans de nombreuses affaires, et accessoirement détenteur d’un megadeus, the Big O. Ce dernier à l’origine mystérieuse lui permettra de repousser l’attaque de nombreux malfrats utilisant eux aussi des méchas.

Commence alors une recherche de la vérité quant à la catastrophe et la provenance de ces machines si sophistiquées.

Synopsis soumis par Kanapeach

Shinohara Emi (Angel), Genda Tesshou (Dan Dastun), Kiyokawa Motomu (Norman Burg), Yajima Akiko (R. Dorothy Wayneright), Miyamoto Mitsuru (Roger Smith), Futamata Issei (Alan Gabriel), Ishizuka Unshou (Alex Rosewater), Tsuji Shinpachi (Big Ears), Furuya Tooru (Bonnie Fraser), Aono Takeshi (Dundee Wise)

  • Licencié : oui
  • Titre français : The Big O
  • Editeur: Dybex
  • The Big O - Screenshot #1
  • The Big O - Screenshot #2
  • The Big O - Screenshot #3
  • The Big O - Screenshot #4
  • The Big O - Screenshot #5
  • The Big O - Screenshot #6
  • The Big O - Screenshot #7
  • The Big O - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Nakei1024 le 17-08-2013

8

Note : A l’heure où je rédige cette critique, il me reste encore une petite poignée d’épisodes à regarder. Il se peut donc que certains des éléments que je note en cours d’écriture ne soient finalement pas confirmés. Cependant, pour un anime dans lequel tout le monde a perdu la mémoire, et ne peut donc jurer de rien, je pense pouvoir me permettre cette lubie. The Big O, une version nippone et mecha de Batman? Difficile à dire… La première chose qui frappe quand on attaque la série, c’est son design particulier. En effet, on est plus proche d’une production de la Warner que d’un japanime classique. Aussi bien les personnages que le décor (Paradigm City, métropole américaine [...] Lire la critique

#Par Kanapeach le 05-11-2011

8

Nous sommes au début de l’année 2000, je zappe les différentes chaînes d’animation pour gamin, j’arrive sur Cartoon Network, candide et encore sous l’euphorie générale d’avoir reçu ma seringue de Roger (vous savez ce gant de ménage utilisé comme marionnette, dit comme ça, ça fait un peu pitié et vous n’auriez pas tort), c’est alors que débute le premier épisode d’une toute nouvelle série. Le générique, capable de faire criser un épileptique et dont l’unique phrase est « Big O » répétée environ 51 fois, me donne une envie irrésistible de voir la suite (c’est dire l’état mental dans lequel j’étais, stone). Mais ma candeur habituelle va rapidement laisser place à un certain étonnement, [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.058 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.145120 ★