Toriko

Toriko

Un univers imaginaire et fantastique, un monde où seuls la texture et le goût des aliments comptent vraiment. C'est vital et un homme y voue sa vie, c'est Toriko un redoutable chasseur et fin gourmet. Il est accompagné de Komatsu son apprenti cuisinier. Les meilleurs et les plus rares aliments de ce monde sont ceux pour lesquels Toriko se bat, les seuls qui trouvent grâce à ses yeux. Il déploie une force prodigieuse pour y arriver et battre les bêtes les plus terribles. Seule l'excellence du menu parfait composé à base des meilleurs aliments et ingrédients semble motiver Toriko. C'est là sa quête et sa motivation principale.

Synopsis soumis par dregastar

Romi Park (Komatsu), Ryotaro Okiayu (Toriko), Nana Mizuki (Tina)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Toriko
  • Editeur: D17, Kazé
Toriko - L'influence de la bouffe qui fait mal ! » Publié le 05-11-2012

Une nouvelle génération de shônen débarque ces dernières années. C’est le cas de Toriko, un manga qui n’hésite pas à parler des choses importantes pour nous les Hommes : la bouffe ! Lire l'article

Deux épisodes spéciaux ont été diffusés entre 2009 et 2010 pour servir de vitrine à la série TV.

  • Toriko - Screenshot #1
  • Toriko - Screenshot #2
  • Toriko - Screenshot #3
  • Toriko - Screenshot #4
  • Toriko - Screenshot #5
  • Toriko - Screenshot #6
  • Toriko - Screenshot #7
  • Toriko - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par TonyTrip le 15-04-2014

6
Qu'arrive-t-il lorsqu'une oeuvre jouit d'une adaptation trop censurée ?

En cherchant à attirer le plus de monde possible (se voulant "tout public"), cette version animée de Toriko demeure finalement réservée principalement à un public assez jeune. Par conséquent, le résultat est plus que mitigé et honteusement en deçà (qualitativement) de son modèle d'origine ! En effet, un(e) des plus gros(ses) tares/défauts de l'anime, vis à vis du manga, s'avère ses censures HORRIBLEMENT explicites : -inexistence d'hémoglobine/de sang (jusqu'à l'épisode 120), -usage trop voyant de fumées ou de fonds lumineux blancs servant à cacher, -beaucoup moins de blessures et quelques cicatrices modifiées (en plus des démembrements...), -présence très réduite des "drogues [...] Lire la critique

#Par Virevolte le 09-01-2012

5

Un opening somptueux qui a parfaitement capturé l’esprit du manga, un ending rafraîchissant qui tombe à pic après s’être fait doucher à la testostérone, mais entre les deux : c’est la soupe à la grimace. A la base, Toriko est une œuvre qui repose sur trois piliers. L’humour, la brutalité, l’exagération. Adapté pour être tout public, l’une de ces colonnes est retirée, et voilà que l’ensemble commence à se casser la gueule. Grand fan de la version papier, à mes yeux, l’anime oscille entre vaguement sympathique et carrément décevant. Pour être pris au sérieux, le manga lui-même demande un temps d’adaptation. Le concept de l’œuvre après tout, est difficile à appréhender. Le monde de Toriko [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.037 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.171041 ★