Vampire Hunter D

Vampire Hunter D

Dans un futur lointain et post-apocalyptique, les hommes vivent modestement avec les quelques vestiges d'une technologie depuis longtemps oubliée. Sur cette Terre dévastée rôdent des monstres sanguinaires de tous types : loups-garous, golems, vampires...

La jeune Doris est justement la fille d'un chasseur de loups-garous aujourd'hui défunt. Un jour elle se fait mordre par un seigneur vampire, le comte Magnus Lee. Pour ne pas se changer en créature démoniaque et ainsi abandonner son petit frère, elle demande l'aide d'un mystérieux chasseur de vampires de passage dans la région, un dénommé D.

Synopsis soumis par El Nounourso

Ichirô Nagai (Left Hand), Kaneto Shiozawa (D), Kazuyuki Sogabe (Rei Ginsei), Michie Tomizawa (Doris), Satoko Kitô (Lamika), Seizo Katou (Count Magnus Lee)

  • Licencié : oui
  • Titre français : D, Chasseur de Vampires
  • Editeur: Kazé

Liste non exhaustive de produits dérivés de l'anime :

Critiques des membres

#Par Dregastar le 29-07-2011

5

Un chasseur de vampires, une jeune femme, un enfant et un château. D. and Co. Quand il y a D la curiosité s'invite ! Forcément surtout si on connait déjà le personnage via Bloodlust (l'autre film qui lui tue tout). Là par contre pour celui dont il est question ça a vieilli. Peut être un peu trop et pour le coup c'est limite.. Animation bof mais ça passe encore, graphisme et couleurs maussades, mais allons y disons que ça contribue a l'atmosphère sombre et glauque de l'anime. Puis il reste le chara design qui a défaut d'être transcendant est du moins recherché et fait preuve de personnalité. D"abord même si ce n'est pas gégé au moins ce n'est pas du n'importe quoi. Il y a au [...] Lire la critique

#Par El Nounourso le 25-07-2008

6

Sorti au milieu des années 80, Vampire Hunter D nous présente un univers hybride qui pioche dans pas mal de registres : la SF (ça se passe quand même en 12 090 après J.-C. avec des fusils lasers et des champs de force), le western (la héros solitaire à cheval, le grand chapeau, les décors désertiques) et le fantastique old school à base de vampires et de démons. Tout cela s'imbrique assez bien pour former une œuvre sombre et pas vraiment avare en effets gore. Membres tranchés, giclures baveuses et autres bouts de viscères m'ont tout de suite évoqué Hokuto no Ken, avec qui il partage son [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.073 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.154722 ★