Auteur Sujet: Sun-Ken Rock  (Lu 16197 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

SoulJapanExpress

Sun-Ken Rock
« le: 07 octobre 2011, 00:33:22 »


Info AK

    Auteur: Boichi
    Origine: Japon
    Année de création: 2006
    Titre original: Sen Ken Rokku
    Nombre de volumes: 11+

Synopsis

Ken est un Japonais un peu désabusé par la vie et sans ambition. Il trouve une force de vie au travers des combats de rue. Un jour, il décide de faire sa déclaration à Yumi, une fille de sa classe. Mais Yumin est une Coréenne qui doit retourner dans son pays natal pour y être agent de police.

Après cette mésaventure, Ken décide de prendre ses valises et de partir en Corée pour y devenir agent de police ! Malheureusement pour lui, il est refusé et, pire, il se voir propulsé à la tête d'un gang de mafieux coréen suite à un malentendu...

... Soumis par spinster

Images

Cliquez pour afficher/cacher
Cliquez pour afficher/cacher
Cliquez pour afficher/cacher
Cliquez pour afficher/cacher

Cliquez pour afficher/cacher
Cliquez pour afficher/cacher
Cliquez pour afficher/cacher
Cliquez pour afficher/cacher


Coup de coeur Manga/Manwha

Je partais avec beaucoup d'appréhension sur ce manwha, le design, la qualité de la narration... Un peu de tout et c'est parce qu'à ma grande surprise il constitue un formidable coup de coeur que j'en fais une fiche. Sun ken Rock ne sort pas de l'ordinaire par son histoire mais par le réalisme impressionnant dont l'auteur fait preuve pour narrer quelque chose de très simple. C'est beau, c'est détaillé, c'est très expressif, ça se tatane sec ...

Boichi travaille avec des éléments basiques, un personnage fort et musclé avec un passé douloureux, un sens commun idéaliste, des convictions, la volonté de protéger son prochain et de communiquer certaines valeurs... On se demande où tout cela pourrait bien mener mais c'est parce qu'il y a un contraste intéressant entre ces notions et l'univers que l'auteur décrit que l'oeuvre sort du lot. Le plaisir que l'on a vient du fait de voir Ken Kitano (le personnage principal) en baver et se relever pour gravir les échelons du pouvoir.

Boichi s'attaque également à quelque chose d'assez gros, le gang et l'état, le monde de la mafia coréenne. Pour la première fois je n'ai pas eu l'impression de lire quelque d'aseptisé et d'édulcoré non pas par les effusions de sang et de chair en lambeau mais par une certaine vérité contenue dans des arguments et un humour parfois corrosif sans tomber dans le cliché de la critique sociale extrême. Les premiers tomes sont plutôt introductifs avec un rythme indécis, au fur à mesure la cadence s'affirme et le lecteur rentre dans une procession à 100 à l'heure.

L'humour est ce à quoi on ne s'attend pas dans Sun-Ken Rock, omniprésent, il s'agit d'une des forces de l'oeuvre qui permet à l'auteur de varier son style et de proposer quelque de plus léger par rapport au ton général. Les rires ne sont pas garantis mais les fous rires oui.

Sun-Ken Rock ne fait pas dans la dentelle, âmes sensibles s'abstenir (non vraiment) plus on avance dans les tomes, plus l'humour et l'action font place à de l’érotisme voir totalement du soft hentai (soft?), le manwha est donc réservé à un public très averti. Même si il s'adresse à un public plutôt masculin cela n'empêche pas une bonne communauté féminine d'apprécier. Pour le reste Sun-Ken Rock est bien parti pour devenir une référence en terme de seinen.

Le plus ++: l'auteur fait découvrir une Séoul particulière à travers une excellente maitrise du style architectural entre descriptions des us et coutumes, des modes de pensées et de la gastronomie coréenne.

« Modifié: 07 octobre 2011, 04:09:57 par SoulJapanExpress »

--
"Gooooooooooon"

Zankaze

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #1 le: 07 octobre 2011, 00:41:48 »
Ça fait la 3e fois que j'essaye et laisse à nouveau tomber. Pour être franc, je ne raffole pas vraiment des histoires qui puent la sueur, l'amitié virile et la testostérone, mais si tu me dit que c'est si bien, je pense que je peux essayer demain une 4e fois à la fnac.

EDIT: En fait, j'ai surtout horreur des bastons à mains nues. je trouve ça vulgaire, mais il y a des exceptions.
« Modifié: 07 octobre 2011, 00:43:47 par Zankaze »

Kanapeach

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #2 le: 07 octobre 2011, 00:43:34 »
Ta description m'a bien donné envie ne serait-ce que de le feuilleter. Apparement une ambiance très noire comme je les apprécie, et un graphisme particulièrement travaillé. Après je dois avouer que le manwha n'est pas trop trop mon genre de prédilection, mais si c'est "Approved by SJE", alors pourquoi pas, ça peut le faire.
I'm burning through the skyyyy yeah

Dregastar

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #3 le: 07 octobre 2011, 01:35:09 »
C'est sympa qu'il y'ai enfin un topic consacré a Sun-Ken Rock qui le merite vraiment comme tout un chacun mais vraiment car il est a part ce manga! De la baston érigée en de l'art et un dessin particulier mais bon et parfait pour cet univers là...Mais il n'ya pas que ça et heureusement.
Perso jai accroché d'entrée et actuellement il est le manga que je lis quant je fais une pause de Berserk et voila j'ai là un pur duo de choc testostéroné c'est vrai mais humain au pas possible. Mais parlons de ce manga de celui là oui. Je te rejoins SJE sur le travail de l'auteur qui s'est vraiment appliqué et cassé la tête pour donné quelque chose qui ai un rapport avec le réel dans la psychologie des personnages et qui soit different de ses semblables car les histoire de guns, de gang et de jolies filles se ressemblent souvent assez facilement. Et là  le pari est réussi selon moi car je trouve cette série innovante sur le visuel et sur le fond dèja d'une et bien qu'il soit vrai quelle comporte des scènes assez hard dans l'érotisme et la violence et bien je trouve qu'elle n'en fait pas son fond de commerce. Même si les filles sont joliments dessinées qu'ont nous en fout plein les yeux de ce coté là, que le sang coule beaucoup et que les scènes crues ainsi que les jurons ne nous sont pas épargnés et bien l'histoire de Ken Rock ce n'est pas que ça bien heureusement.
C'est une histoire avant tout et une bonne histoire et le tout est bien emballé et bien servie.

Je met une balise pour ne pas imposer mon pavé mais le laisser a dispo de ceux qui le souhaitent et où je parle un peu plus de la série. Ceci sans révéler la trame ni l'intrigue dans leur contenu outre ce que le synopsis propose
Cliquez pour afficher/cacher


Sympa les photos choisies pour illustrer le topic. :)

édit
« Modifié: 07 octobre 2011, 02:40:32 par dregastar »
★★★★★

SoulJapanExpress

Re : Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #4 le: 07 octobre 2011, 02:51:53 »
@Zankaze: en espérant que cette 4ème soit la bonne mon cher. Mais, te connaissant (tes goûts aussi par la même occasion), si au bout de la 2e tu n'a pas accroché, lève le pied. En ce qui concerne les combats, Boichi a su tirer profit du contexte d'interdiction des armes à feu en corée du nord pour légitimiser son approche des armes blanches et du corps à corps.

@Kana: J'ai peut-être sous entendu que l'ambiance était noire? Je ne sais pas... Donc non, SKR est plutôt optimiste dans sa démarche, c'est un univers assez violent et parfois sombre mais l'omniprésence de l'humour empêche littéralement d'en sortir défaitiste. C'est en grande partie ce contraste intéressant qui m'a permis d'accrocher.

Et là  le pari est réussi selon moi car je trouve cette série innovante sur le visuel et sur le fond dèja d'une et bien qu'il soit vrai quelle comporte des scènes assez hard dans l'érotisme et la violence et bien je trouve qu'elle n'en fait pas son fond de commerce. Même si les filles sont joliments dessinées qu'ont nous en fout plein les yeux de ce coté là, que le sang coule beaucoup et que les scènes crues ainsi que les jurons ne nous sont pas épargnés et bien l'histoire de Ken Rock ce n'est pas que ça bien heureusement.

Boichi a plus effectué un travail sur un concept pré-mâché, en cela on ne peux pas dire que SKR brille par sa tentative d'innovation. Pour la vulgarité, c'est parfois tout de même assez limite. . Au fur et à mesure des tomes on avance plutôt dans les mêmes histoires, le héros qui sauve les plus démunis et rallie des troupes à sa cause, qui fait caguer les boss, donc oui, si quand même, les nanas à 3/4 à oilp, les grosses tatanes... c'est un peu son fond de commerce, il n'y a pas de quoi fouetter les fesses d'un babouin, c'est plutôt super bien foutu parce qu'au final on sent bien qu'il y'a un gros truc derrière tout ça.

Les filles ne sont pas joliment dessinées, ce sont des prototypes canons à tuer d'extase toute libido.  D'ailleurs pour ces dessins plus que réalistes Boichi s'inspire directement de clichés pris in live. Pour certaines scènes je me demande quand même jusqu'où il va ... :D

... sur le travail de l'auteur qui s'est vraiment appliqué et cassé la tête pour donné quelque chose qui ai un rapport avec le réel dans la psychologie des personnages et qui soit different de ses semblables car les histoire de guns, de gang et de jolies filles se ressemblent souvent assez facilement.

Pour l'instant l'aspect psychologique du manga est quelque chose sur lequel j'émets beaucoup de réserves. C'est surtout du véritable divertissement, pour le reste l'auteur passe par certains raccourcis improbables pour affirmer cette psychologie justement. Ken Kitano pense peu, il se rend compte des choses mais ne les explore pas assez pour que le lecteur puisse s'en forger une opinion beaucoup plus cohérente.

Cliquez pour afficher/cacher
J'aurais aimé que cette quête de soi soit beaucoup plus accentuée. Au bout de 11 tomes, il serait temps de mettre les bouchées doubles.

Attention ne croyez pas que l'on est dans SexyLand ou PornoParty ou un truc dans le genre car je vous arrêtes, non du tout ! On suit les aventures de Ken Rock partit en Corée rejoindre a l'aveuglette son premier amour qui a quitté le Japon et sur place il va devoir apprendre a vivre a se débrouiller dans un pays étranger et s'y faire pour retrouvé la fille de ses rêve. Puis advienne que pourra il vivra des aventures imprévues et sa situation sera bien différente de celle qu'il espérait en arrivant en Corée et de celle qui n'aurait jamais imaginé bien sûr. A vous de voir..  [/spoiler]

"SexyLand" ou "PornoParty" pour reprendre tes termes, c'est quand même la soupe de fanservice la dedans, même si Boichi n'illustre pas tout, on sent bien les intentions du mec là. Les scènes sont aussi explicites et le but aussi limpide que de l'eau de roche. Certes cette débauche érotique sert à illustrer le fait qu'il s'agisse du monde de la mafia, on en doute pas :wacko: On peut déjà classer le manga rien qu'en voyant les illustrations de couv'. Pour le reste, ni pour ni contre, l'histoire d'amour est un simple prétexte, elle fait vraiment poids minime comparé à la portée du manga, même si on n'y revient parfois, c'est pus quelque chose de très dispensable et qu'on pourrait considérer comme un liant. De la maïzena quoi.
« Modifié: 07 octobre 2011, 02:56:46 par SoulJapanExpress »

--
"Gooooooooooon"

Dregastar

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #5 le: 08 octobre 2011, 12:24:10 »
Tome 1 à 4. :  En  4 tomes je trouve que les présentations ont étés faites que l'on a pu assister 3 phases toutes bien développées avec le temps qu'il fallait :  1/L'arrivée en Corée et l’intégration peu évidente, 2/ les rencontres importantes et l'adaptation réussie plus ou moins et 3/ le debut de l'aventure dans tout les sens du termes.

Je me suis fendu la pomme et j'ai beaucoup apprécie ces arcs là :
Cliquez pour afficher/cacher

J'ai hate de lire le 5 il faut que je prenne le time pour!  :rolleyes:
★★★★★

SoulJapanExpress

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #6 le: 08 octobre 2011, 12:35:12 »
Bah tu pourras mettre les bouchées doubles parce que mes craintes ont disparu à la lecture du tome 13, les choses sérieuses commencent (il était temps) et le Kitano il va vite rendre comprendre la réalité de ses non-ambitions et les conséquences de ses choix ou ordres. Oui oui, pour une fois il est vraiment dans la merde. Et sur ça Boichi est en train de faire de l'excellent boulot, là il fait une croix sur les éléments habituels et revient vers quelque chose de plus structuré, de moins entraînant mais qui porte réellement à réflexion. La fin de ce tome laisse à cran, je supporte mal les coupures moi aussi

--
"Gooooooooooon"

Dregastar

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #7 le: 08 octobre 2011, 13:28:21 »
Rrrrhhhooo la la! =D ces nouvelles ne pouvait mieux tomber car apres le Tome 4 et l'arc fantastique consacré a Yumin et Ken je m’inquiétait de la suite des évènements et du souhait que tu avais émis pour Boichi mettent les bouchées double.
Cliquez pour afficher/cacher

Ça promet j'en suis ravi et le dessin reste de qualité c'est cool il s'applique Boichi et dis moi s'il te plait si jusqu'au tome 12 il maintient cette qualité artistique en dessin?
★★★★★

SoulJapanExpress

Re : Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #8 le: 08 octobre 2011, 13:33:27 »
Ça promet j'en suis ravi et le dessin reste de qualité c'est cool il s'applique Boichi et dis moi s'il te plait si jusqu'au tome 12 il maintient cette qualité artistique en dessin?

Hohoho si il maintient quelque chose on peut bien dire que c'est ça, c'est bien on sent qu'il prend de plaisir à dessiner (lol) mais surtout les petites explications en début d'ouvrage sont pas mal, sur ses inspirations, l'environnement coréen et l'impact du monde mafieux sur lui-même.

Sinon pour répondre au spoil, la Yumin elle crèverait, les tripes à l'air dans un caniveau que ça me ferait franchement ni chaud ni froid.  :wacko:

--
"Gooooooooooon"

Dregastar

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #9 le: 08 octobre 2011, 13:41:45 »
Citer
Sinon pour répondre au spoil, la Yumin elle crèverait, les tripes à l'air dans un caniveau que ça me ferait franchement ni chaud ni froid.  
je te reconnais bien là avec ton coté sombre et sarcastique :wacko:

**je protegerais Yumin de la calomnie** :P( Genre le mec a fond pour l’héroïne)

Bon c'est cool et c'est clair qu'il prend du plaisir a dessiner c'est flagrant mais je suis ravi que ca soit resté le cas tout le long de l'oeuvre en cours..
Je trouvre pour les ptites notes qu'il laisse a notre attention que c'est vraiment un plus indèniable et il est le premier mangaka que je connaisse qui en fasse autant de ce coté là. :)
(y'a la mangaka de Pandora Hearts qui est pas mal aussi de ce coté là mais c'est plus pour le ton quelle emploie que la quantité de ses notes que je l'apprécie aussi)
★★★★★

SoulJapanExpress

Re : Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #10 le: 08 octobre 2011, 13:52:16 »
je te reconnais bien là avec ton coté sombre et sarcastique :wacko:
Mais non mais bon on peut pas dire que le Boichi évite le stéréotype avec ce personnage d'une inutilité navrante. On verra bien, apparemment il compte donner à son histoire un tournant vers les tomes 17 et 18. Sources obscures.

Citer
( Genre le mec a fond pour l’héroïne)
Wouai on sait pourquoi  :wacko:

Citer
Je trouvre pour les ptites notes qu'il laisse a notre attention que c'est vraiment un plus indèniable et il est le premier mangaka que je connaisse qui en fasse autant de ce coté là. :)
Bah il le font presque tous, sur les derniers mangas que j'ai lu, les auteurs s'impliquent d'avantage avec le lecteur, dernier en date Hiroshi Hirata (Satsuma) et bon quand même Kiroaki Samura (MNJ) ou même à ma grande surprise Natsumi Aida (switch girl)... Mais je dois avouer un auteur qui connait son pays par coeur et sait en tirer profit pour amener son lecteur là ou il veut, c'est tout simplement formidable. Bref bonne surprise de ce côté là quoi.
« Modifié: 08 octobre 2011, 13:54:23 par SoulJapanExpress »

--
"Gooooooooooon"

Dregastar

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #11 le: 09 octobre 2011, 00:48:41 »
Citer
Wouai on sait pourquoi  
hmm nan nan pas mon style je la trouves trop pas naturelle et son boulot me générait de trop :P Super mytho et mega mauvaise foie. Tu m'as grillée  
Citer
Mais non mais bon on peut pas dire que le Boichi évite le stéréotype avec ce personnage d'une inutilité navrante.
Faut que j'avance car là c'est étonnant ce que tu dis car de la manière où les choses sont présentées dans le tome 4 et bien j'imaginais tout l'inverse. :huh: Je pensais qu'il y'avait là de la matière en quantité pour le coup...

Enfin...on verra de toute façon sur le long terme comme tu dis.

★★★★★

Dregastar

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #12 le: 25 octobre 2011, 17:48:22 »
Tome 5 à 7 : Le level monte encore,
Beaucoup d'invraisemblable dans certaines situations ou dans les traits de personnalité des personnages j'aurais envie de dire, mais vraiment quel chance que le stéréotype ou le caricatural ne tuent pas, ne gachent rien dans cette série. Bien au contraire ils en remettent une couche pour que je lise la suite....le plus vite sera le mieux mais nô stress et pas créer de conflits entre les divers manga qui m'occupent.
Ken et sa bande ne font toujours pas dans la dentelle, le boss Ken est le petit homme qui monte et qui monte encore, et mieux que la chaine M6 pour le coup.
Le reste de la bande est a l'honneur, je pense à Tae-Soo entre autre tout comme un peu a Marin(important de le souligner même si c'est peu, vu que c'est lui le plus discret de la bande et de la série) et je pense à la pioche qui ramène un zeste d'humour et de connerie par ci par là.
Les dessins sont toujours au top et on a droit a de superbes combats et avec de bon méchants et une trame qui suit son bonhomme de chemin en incluant un zeste de mafieu toujours plus mafia, du business entreprises et de la politique en plus dans le scénario.( façon de parler pour pas spoiler)
En tout cas effet garanti anti-ennui et 100% tatane pour pas changer et aussi parce que c'est pour ça entre autre qu'on est là, même si il n'ya pas que ça..
Alors balise a éviter si on n'est pas a ces tomes 5,6 et 7.
Cliquez pour afficher/cacher
« Modifié: 25 octobre 2011, 20:17:40 par dregastar »
★★★★★

Lhadrung

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #13 le: 02 novembre 2011, 01:04:48 »
J'adore...

C'est un énorme coup de coeur ce manga... Merci dregastar  ;)

Dès le premier tome je suis tombé dedans... Les dessins sont beaux, les persos sont classe, ça se tatane, y'a d'la sueur, du sang des nichons (et bien plus), c'est juste magique :wacko:

Plus sérieusement, on y découvre un très beau Séoul, avec pas mal de ses spécialités culinaires (Boichi tient vraiment à faire partager cet aspect de sa culture). L'humour est présent et très agréable, la dualité Etat/gang me plait et me semble intéressante, je pense qu'il y a moyen de l'approfondir encore plus, on verra dans l'avenir.
Chaque Tome nous fait découvrir un aspect de Séoul (prostitution, économie, show-biz) et ne se cantonne pas à la même chose. Il est vrai que certain personnage sont plus intéressants que d'autres , Yumin et Park Tae-Soo nous réservent bien des surprises à mon avis, tandis qu'à côté, Marin et Kim Kae-Lyn restent encore bien effacés. mention spéciale à La Pioche qui me fait bien rire même si, lui aussi est un peu effacé

Enfin bon, je n'ai lu que les 9premiers tome, et mon avis changera surement une fois les autres lus (rien que pour les persos encore effacés j'imagine).

Bref, qu'une envie, en lire plus!

Lhadrung

Re : Sun-Ken Rock
« Réponse #14 le: 03 novembre 2011, 19:53:21 »
Tome 10 : le rythme se ralentit un peu. Pas grand chose de nouveau selon moi, dans la continuité du 9. 
Je ne suis pas déçu, loin de la, mais disons que ça change du rythme endiablé du début. J'espère juste qu'au prochain on passera à une nouvelle situation.

Les différents milieux abordés au fil du manga est un énorme plus, je ne voudrai pas qu'on reste trop longtemps sur le même.
Cliquez pour afficher/cacher