Auteur Sujet: Dans l'intimité de Marie (Shuzo Oshimi.)  (Lu 1037 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Miyabi

Dans l'intimité de Marie (Shuzo Oshimi.)
« le: 23 décembre 2015, 01:30:28 »
Dans l'intimité de Marie tome 1 & 2 de Shuzo Oshimi.



Fiche AK

Citer
Auteur: Ôshimi Shûzô
Année: 2012
Titre original: Boku wa Mari no Naka
Nombre de volumes: 5+
Origine: Japon
Tags: seinen - drame - psychologique - tranches de vie - surnaturel - mystère - androgyne
---

C'est mon véritable coup de coeur de l'année. Très attiré par une magnifique lycéenne qu'il voit tous les jours à la supérette de son quartier, Isao Komori décide un soir de la suivre. C'est alors qu'un événement inattendu se produit, et Isao se réveille comme par enchantement dans la peau de cette jeune fille. Il devra alors se faire passer pour Mari, la fille la plus populaire du lycée. Synopsis de Amazon.

L'artiste part d'un postulat original et qui en plus d'être bizarre, faire sourire car on imagine toutes les possibilités qu'un tel transfert peut permettre. Le manga n'est pas forcément comique même s'il propose plusieurs moments amusants. C'est assez amusant de voir un homme dans le corps d'une femme, surtout que le mangaka nous épargne le côté sexiste, glauque de la chose en faisant de son récit une oeuvre respectueuse de la gente féminine et qui au contraire montre ce qui ne va pas chez les hommes, du moins certains hommes. Tout au long du récit il y a un aura mystérieux. On ne sait pas ce qui se passe, qui est derrière cela? Le mangaka se concentre sur cet aspect du récit, mais pas seulement. Il se concentre aussi sur ses personnages. On en découvre un peu plus sur notre héros qui a tout du ikkikomori et qui me fait penser à une personnage de ma famille. On a pitié de lui et en même temps on est très attaché à lui, on a envie de savoir ce qui lui arrive précisément et qu'il ne s'enfonce pas plus. Il nous apparait très sympathique et le voir dans le corps de Marie est assez troublant. On s'attend au pire et pourtant non, il respecte le corps de Marie, n'en profite pas pour jouer les voyeurs, ce qui propose d'ailleurs des moments bien amusant (se laver les yeux fermés doit être très compliqué ^^.) Sa relation avec Yori est étrange. Pour moi elle est amoureuse de Marie, la scène du lit m'y fait penser en tout cas. On ne sait pas vraiment, j'apprécie le personnage en tout cas et en même temps je la trouve très méchante avec Isao, c'est assez dommage.
On peut comprendre sa manière d'être, mais en même temps on se demande pourquoi elle ne veut pas lui faire un peu plus confiance. Les scènes dans les douches sont amusantes et très particulières, car c'est là que l'on comprend que notre héros n'est pas un mauvais garçon. Pour ce qui est de Marie, elle nous apparait normale et plus on en découvre/suppose à son sujet et plus on se pose des questions.

Elle s'intéresse au porno par exemple. Ce n'est pas choquant, mais la manière dont elle est idéalisée ne correspond pas avec cette image justement on se demande donc pourquoi. Il y a un réel mystère autour des personnages, des ressemblances entre les uns et les autres et à plusieurs reprises le côté surnaturel du récit est effrayant. Pour autant la partie comique du récit est bien amusante également, je pense par exemple à la soirée en karaoké ou bien celle avec le petit frère. Le mangaka propose une oeuvre touchante, très intime par moment, avec des personnages vivants et ayant des émotions, un aura. On a le sourire en lisant les deux tomes et on s'interroge sur l'avenir du récit.

C'est très bien écrit en tout cas, les personnages sont réels, les situations le sont tout autant et par moment on peut se retrouver à la place du héros, en effet il a une attitude d'adolescente qui découvre son corps, sa façon de réagir envers les autres filles et c'est amusant. J'aime bien le choix des situations et les relations entre les personnages. Les dessins sont très bons également, le mangaka propose des planches magnifiques avec des idées graphiques très intéressantes, notamment celle de la première douche par exemple.
C'est une oeuvre touchante, très belle, amusante, mystérieuse et on veut en savoir plus et heureusement j'ai déjà les tomes 3 et 4 à la maison.
Vivement la suite.
« Modifié: 23 décembre 2015, 22:33:30 par allbrice »
" "Imagine there's no Heaven, it's easy if you try, no Hell bellow us, above us only sky. Imagine all the people, living for today.""

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10515
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Dans l'intimité de Marie (Shuzo Oshimi.)
« Réponse #1 le: 23 décembre 2015, 22:33:02 »
Très beau topic - relié à sa fiche AK

Je garde ce manga dans un coin de ma tête parce que l'auteur n'est autre que Shuzo Oshimi, celui à qui nous devons Aku no Hana (Les fleurs du mal) dont j'ai trouvé l'adaptation en anime audacieuse et fabuleuse.
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Miyabi

Re : Dans l'intimité de Marie (Shuzo Oshimi.)
« Réponse #2 le: 23 décembre 2015, 23:26:37 »
Oh bes merci c'est gentil. :)

N'hésite pas, c'est vraiment un excellent manga et pourtant ce n'est que le début.
" "Imagine there's no Heaven, it's easy if you try, no Hell bellow us, above us only sky. Imagine all the people, living for today.""

Heloisa

Re : Dans l'intimité de Marie (Shuzo Oshimi.)
« Réponse #3 le: 24 décembre 2015, 13:19:00 »
Bon j'avoue, ta présentation m'a donné envie de le prendre parce que c'est typiquement le genre d'histoire que j'affectionne. Bon j'avoue bis, j'ai pris les 5 tomes. À savoir que pour me décider j'ai lu le premier chapitre trouvable en ligne sur le site de l'éditeur et que j'ai bien aimé. Autre précision, le manga n'est pas terminé et il est publié toute les 2 semaines dans un magasine.

Merci de la découverte !
« Modifié: 25 décembre 2015, 12:59:11 par allbrice »

Hykikitha

Re : Dans l'intimité de Marie (Shuzo Oshimi.)
« Réponse #4 le: 28 décembre 2015, 08:49:06 »
Ta présentation donne vraiment envie de découvrir l’œuvre. J'y jetterais également un coup d’œil.