Auteur Sujet: B the Beginning  (Lu 1849 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Deluxe Fan

B the Beginning
« le: 04 mars 2018, 19:56:16 »


Support : Netflix
Format : 12 épisodes
Parenté : série orginale
Date de première diffusion : 03 mars 2018

Studio d'animation : Production IG (Psycho Pass, Joker Game, Welcome to the Ballroom)
Réalisateur : Kazuto Nakazawa et Yoshiki Yamakawa
Scénariste : Katsuya Ishida
Character design : Kazuto Nakazawa (Samurai Champloo, Terror in Resonance)
Musique : Yoshihiro Ike (Rage of Bahamut, Last Hero Inuyashiki, Genocidal Organ)
Auteur original : Kazuto Nakazawa

Lien vers la fiche AK
Lien vers la fiche ANN

Commentaire : la série est dispo en entier sur Netflix depuis quelques jours mais je ne suis pas trop du genre à bingewatcher juste pour donner mon opinion sur des forums internet.

Collaboration entre Netflix et le studio Production IG, il s'agit de la série écrite, designée et réalisée par Kazuto Nakazawa, connu entre autres pour ses collaborations avec Watanabe. Un peu comme avec Devilman il y a quelques semaines, il profite des fonds illimités et des plannings larges de Netflix pour donner libre cours à ses envies. Et pour le moment le résultat est... particulier.

Le récit se déroule dans le royaume fictif de Cremona dans lequel sévit un tueur en série qui signe ses méfaits du symbole "B". Il est poursuivi par la police locale qui vient de recevoir l'aide de Keith, un détective génie (sic) qui résout les crimes en gribouillant sur un tableau et en sortant la solution de son chapeau. Pourquoi pas. Le problème c'est que l'on se rend vite compte que le B en question est en fait un gamin doué de superpouvoirs qui est lui-même traqué par un groupe de méchants bariolés tout droit sortis de Gundam et qui se battent au katana.

La production value est excellente et le design de Nakazawa est toujours aussi agréable mais je ne comprends pas bien le projet. On a l'impression que deux séries différentes ont été mélangées ; un crime drama violent pour plaire au public américain de Netflix, et un truc urban fantasy avec des superpouvoirs pour plaire aux japonais. C'est comme si on ramenait Benedict Cumberbatch pour enquêter dans l'univers de Bleach, ça n'a aucun sens.

Je vais continuer parce que je suis fan du travail de Production IG mais je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus low-key et réaliste.
« Modifié: 04 mars 2018, 21:04:20 par Deluxe Fan »

Zankaze

Re : B the Beginning
« Réponse #1 le: 04 mars 2018, 20:22:43 »
Tu vends très moyennement la série. =D

J'imagine à dessein vu que ça fait pas vraiment rêver.


I shall fullfill my duties. I won't let anybody here die!

Kilddra

Re : B the Beginning
« Réponse #2 le: 04 mars 2018, 20:51:53 »
Bah... J'en suis au 7ème épisode et je rejoins assez Deluxe.
C'est étrange quoi... C'est regarder le chaînon manquant entre deux genres totalement différents.
C'est une sorte de cocktail entre Death Note, Terror in Resonance, Psycho Pass et un petit côté de Tokyo Ghoul.

Reste que c'est pas mauvais, y a des idées sympas et l'animation est effectivement très chouette à mon goût.
Mais de là, à dire que c'est bien, je sais pas... Je suis déstabilisée honnêtement.  :huh:

RadicalEd

Re : B the Beginning
« Réponse #3 le: 04 mars 2018, 23:03:49 »
De mon côté, je vois pas trop où le mélange des genres est un point faible, en fait...  Le mélange enquête/fantastique ne me parait aberrant en soi et n'est pas nouveau non plus. De plus, la partie enquête étant assez faiblarde du fait des résolutions sorties du chapeau comme tu dis (plus le parti pris d'avoir la police systématiquement avec un coup de retard), elle ne pouvait se suffire à elle-même. Donc je pense que l'avoir développée sert à ancrer le côté fantastique de l'histoire ainsi que les personnages dans un univers un peu plus réaliste. Je trouvais que ça marchait pas mal mais ça ne semble pas être le cas pour tout le monde.

Personnellement, l'élément qui m'a un peu surpris est l'héroïne que j'aurais cru échappée d'un film de Hosoda au milieu de ces enquêtes assez gores.

De toute façon, à partir du moment où ça skate sur une façade d'immeuble, je suis client :)


Kilddra

Re : B the Beginning
« Réponse #4 le: 05 mars 2018, 00:03:35 »
Héhé, ouais, le coup du skate était aussi drôle que classe faut l'avouer  =D.

Bon bah voilà, je l'ai bingewatch.
Eh bien, en fait, oui, c'est pas vraiment cela le point faible. Ce que je trouvais déstabilisant au départ, est en fin de compte une balance à peu près équilibré où les deux histoires (qui sont clairement scindée à la fin) se compensent.
Cela dit, ce que je trouve être le point faible, c'est bien justement que cet équilibrage, assez étonnant, sert avant tout à nous faire prendre des vessies pour des lanternes... Au final, j'ai trouvé le scénario assez facile.
C'était sympa, c'était un tantinet innovant à mon goût mais voilà ce n'est rien de plus qu'un divertissement sans grande envergure.

gutssssssss

Re : B the Beginning
« Réponse #5 le: 10 mars 2018, 10:51:33 »
la série est superbe .. ca attire la curiosité    :)
DZOTAKU

RadicalEd

Re : B the Beginning
« Réponse #6 le: 10 mars 2018, 18:24:32 »
Le nouveau visuel qu'a ajouté Deluxe sur la fiche représente bien le fait qu'il y a deux castings séparés avec quelques personnages charnières entre les deux. Ça ne m'a pas particulièrement déstabilisé vu que dès les premiers épisodes on voit qu'un contact direct entre les deux serait juste un bain de sang.

Mais effectivement, on peut reprocher au scénario d'utiliser de grosses ficelles.
Cliquez pour afficher/cacher
De plus, l'intrigue est débouclé de façon assez simpliste (petit dialogue en voiture et hop). Je ne parlerai pas non plus de la psychologie de certains personnages qui était un peu "spéciale". La série réussit quand même à fournir une histoire originale et divertissante dans un genre qui n'est pas trop pratiqué dans les animes japonais donc c'est plutôt appréciable.
 
A l'arrivé, le point le plus sympathique était l'héroïne avec son dynamisme contagieux mais elle n'a que trop peu d'impact sur l'histoire et c'est dommage.
Cliquez pour afficher/cacher

Virevolte

Re : B the Beginning
« Réponse #7 le: 11 mars 2018, 07:28:45 »
J'ai commencé mais je ne continuerai pas. Il y a de très belles scènes de combat, comme par exemple, sur le lac entouré par les petites bougies, ou dans le temple, visuellement, c'est très agréable, mais le fait que le scénario soit incompréhensible/stupide/introduit-avec-les-pieds me refroidit complètement.

La série se porterait beaucoup mieux sans son "Héros", qui a effectivement tout du tueur de série B japonais, adolescent emo dans l'âme avec des super pouvoirs trop kikoos. Toutes ses interventions, et sa quête personnelle, me sont complètement sans intérêt.

En vérité, j'aurais beaucoup plus apprécié l'anime s'il avait réellement correspondu à ce que nous vend le trailer de Netflix, soit une enquête sur un affreux tueur-en-série. L'équipe de la police ne me déplaît pas, et cette histoire où une organisation louche profite de petits criminels pour réaliser de grandes manœuvres aurait pu donner quelque chose de sympathique (tiens, le fait qu'il y ait un détective génial socialement instable ne m'a pas dérangé, pourtant, c'est également convenu... mais je suppose que contrairement au protagoniste emo-trop-dark, j'en bouffe pas depuis que j'ai 14 ans, donc je ne suis pas encore en overdose ~).

Je m'attriste de voir que vous confirmez que l'héroïne, la policière, n'a effectivement qu'un second rôle très mineur.

Citer
Cela dit, ce que je trouve être le point faible, c'est bien justement que cet équilibrage, assez étonnant, sert avant tout à nous faire prendre des vessies pour des lanternes... Au final, j'ai trouvé le scénario assez facile.
Ton opinion me confirme que je ferai mieux de ne pas tout regarder.  ^^"

Feyrie

Re : B the Beginning
« Réponse #8 le: 14 mars 2018, 20:15:11 »
Bof. L'anime se donne de grand airs pour pas grand chose d'intéressant au final  :rolleyes:.
Ca restera pas longtemps dans les mémoires.