B : The Beginning

B : The Beginning

Le royaume de Cremona est une île riche et paisible. Une tranquillité troublée par l'apparition d'un tueur en série qui signe ses crimes d'un signe en forme de "B". Pour arrêter le meurtrier, la police fait appel à un détective de génie, Keith Flick, qui dévoile une toile de mystère et de complots d'ordre mystique...

Synopsis soumis par Deluxe Fan

Asami Seto (Lily Hoshina), Hiroaki Hirata (Keith Kazama Flick), Yuuki Kaji (Kurohane), Ami Koshimizu (Kaela Yoshinaga), Atsushi Goto (Jean Henry Richard), Hiroki Touchi (Eric Toga), Kaito Ishikawa (Minazuki), Minoru Inaba (Boris Meier), Shintarō Tanaka (Mario), Toshiyuki Morikawa (Gilbert Ross), Toshiyuki Toyonaga (Brian Brandon)

  • B : The Beginning - Screenshot #1
  • B : The Beginning - Screenshot #2
  • B : The Beginning - Screenshot #3
  • B : The Beginning - Screenshot #4
  • B : The Beginning - Screenshot #5
  • B : The Beginning - Screenshot #6
  • B : The Beginning - Screenshot #7
  • B : The Beginning - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Helnolya le 18-03-2019

5
B plutôt Middle que Beginning

B the Beginning c'est un peu un demi-anime. Je vais m'expliquer et comme j'aime pas les critiques trop longues alors je vais aller à l'essentiel. Personnellement (et ça n'engage que moi) j'ai aimé la moitié "policière" de la série que j'ai trouvé bien plus travaillée que ce soit au niveau des personnages de l'intrigue ou du plot twist. C'est bien ficelé, j'ai accroché directement. Par contre la partie demi-dieux de la mort qui tue, j'ai perso pas du tout kiffé. Je trouve ça mal raconté, mal introduit, mal développé, les persos sont mystérieux-gothiques pour le lolz et sont inintéressants. L'histoire j'ai capté l'essentiel mais c'est brouillon tu piges plus rien à la fin, le prota il crie [...] Lire la critique

#Par Deluxe Fan le 24-06-2018

5
B the Beginning — A Netflix Original Blunder

B the Beginning s’est principalement fait connaître comme étant un des fers de lance de l’offensive menée par Netflix sur l’animation japonaise au début de l’année 2018. Avec sa large base d’utilisateurs et ses fonds illimités (la valeur boursière de Netflix a dépassé celle de Disney), la société de streaming a tous les moyens pour se tailler une part de choix dans ce marché petit mais vivace. Et elle a comme alliés les studios d’animation eux-mêmes, lesquels ont compris qu’il était peut-être plus avantageux de travailler pour Netflix plutôt que de rester à la botte des comités de production. Planning étendus, liberté créative, audience internationale ; les avantages procurés par Netlfix [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.032 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★