Auteur Sujet: Boogiepop wa Warawanai (2019)  (Lu 10352 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Down

Boogiepop wa Warawanai (2019)
« le: 06 janvier 2019, 20:41:14 »

Format: Série TV, 2019, 18 épisodes
Studio: Madhouse
Réalisateur: Shingo Natsume

Fiche AK

Episodes 1 & 2:

Je n'ai pas vu l'anime de 2000 ni lu le LN, même si je sais à quel point ce dernier a eu de l'influence sur la culture otaku, donc je découvre ici.

J'adore cette ambiance denpa très fin 90 début 2000. Tout est là: prophéties de fin du monde, angoisses existentielles adolescentes, drogues étranges, jeunes filles qui disparaissent, toits d'école, poteaux électriques... et la musique est très bonne, elle excelle à souligner cette ambiance. J'ai été immédiatement conquis.

Bon l'épisode 1 fais de l'esbrouffe en étant un peu cryptique mais ça devient déjà plutôt plus clair dans l'épisode 2. Pas grand chose à dire sur le scénario pour l'instant, on verra où ça va. D'habitude j'aurais du mal à prendre un minimum au sérieux ce genre d'histoire, mais dans le contexte de l'atmosphère créée par la série ça fonctionne - au moins à un certain point, si ça devient aussi ridicule que Chaos;Head par exemple ça aura plus de mal à passer.

Sinon pour ceux qui auraient vu le nom de Shingo Natsume (et ses potes) et qui se seraient dit qu'il va encore nous attirer tous les meilleurs animateurs du coin, il semblerait que ce ne soit pas ce genre de série malheureusement. Mis à part l'opening et l'ending qui sont très stylisés, y'a pas grand chose à remarquer pour l'instant. La série a déjà été retardée, à cause notamment de complaintes de l'illustrateur du LN qui trouvait le chara-design mauvais lorsque les premiers designs ont été montrés, mais difficile de savoir si ça aura un impact, positif ou négatif, sur la production de la série. On espère que non.
« Modifié: 11 janvier 2019, 10:09:06 par Down »

Deluxe Fan

Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #1 le: 06 janvier 2019, 20:45:24 »
Épisodes 1 & 2 : Comme Down pas vu la première série, connais rien à la licence.

C'est pas mal en tant qu'exercice de style. On voit la filiation avec Serial Experiments Lain et toutes ces séries des années 2000 qui projetaient des grands discours apocalyptiques sur des histoires de malaise adolescent. Je ne sais pas en revanche si cela va me suffire pour accrocher vraiment. Contrairement à Parasyte j'en ai un peu rien à battre des personnages ici et la manière avec laquelle l'anime se prend ultra au sérieux avec ses histoires de clones extraterrestres me fait plus hausser les sourcils qu'autre chose.

La bande-son de Kensuke Ushio (Ping Pong, Devilman) est remarquable, ce type est vraiment doué, mais par contre qu'est-ce que Natsume Shingo vient faire là-dedans ? Il y avait plus de mouvement dans un demi-épisode de Sangatsu no Lion que dans ces deux premiers segments.

NB : il paraît que le fameux trailer qui nous a tous fait saliver aurait été produit à part et ne serait pas représentatif de ce que l'on va trouver dans la série. Ça sent un petit peu l'arnaque cette affaire.

shadow8

  • Legend Member
  • ******
  • Messages: 13802
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • profil MAL
  • A-theque M-theque
  • Berserk et moi c'est pour la vie! Je suis Idea
Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #2 le: 06 janvier 2019, 21:38:52 »
Comment dire, on assiste à un autre genre d'atmosphère comparer à l'autre Boogiepop. C'est carrément différent. C'est vraiment pour un public élargi celle de 2019.

Citer
Je n'ai pas vu l'anime de 2000 ni lu le LN, même si je sais à quel point ce dernier a eu de l'influence sur la culture otaku, donc je découvre ici.

J'adore cette ambiance denpa très fin 90 début 2000. Tout est là: prophéties de fin du monde, angoisses existentielles adolescentes, drogues étranges, jeunes filles qui disparaissent, toits d'école, poteaux électriques... et la musique est très bonne, elle excelle à souligner cette ambiance. J'ai été immédiatement conquis.

Et si tu savais comment l'oeuvre de 2000 est dépressive avec une atmosphère étouffante, c'est triste pour nous et même pour les personnages qui ont  tous des airs suicidaire. Là, c'est vraiment, c'est vraiment du déjà vu dans cette adaptation.

Minuit

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #3 le: 06 janvier 2019, 23:19:02 »
Deux premiers épisodes :

Ces deux premiers épisodes étaient certes bons, mais uniquement parce que l'oeuvre originale est excellente. Pour l'instant, le résultat est infiniment moins intelligent et exigeant que la série de 2000, mais ce n'est pas très étonnant. On voyait à des kilomètres que cette adaptation se pensait comme une série grand public. C'est quand même fou de constater qu'alors que cette nouvelle série est dix fois plus animée que la précédente, le manque d'animation se fait dix fois plus ressentir. Heureusement que la musique est là.

Quelque part, ça me fait un peu rire de lire que le début était cryptique. Ces deux épisodes sont plus clairs et simplistes que tous les romans de la série qui m'ont été donnés de lire. C'est bien le problème d'ailleurs. La série de 2000 avait trouvé un dispositif narratif extrêmement contraignant mais absolument génial, là où cette série adopte un rythme et un niveau de lecture qui convient assez mal à mon sens à la teneur de l'oeuvre.

Charivari

Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #4 le: 07 janvier 2019, 12:39:03 »
Une adaptation très sage, fidèle aux romans, mais justement un peu anesthésiante dans son approche trop directe du matériel d'origine. On comprend qu'ils aient décidé de lâcher deux épisodes d'un coup : on trouvera facilement amorce plus passionnante que ce curieux premier épisode à l'intrigue périphérique. La méthode sied mieux au roman, qui commence de la même manière, mais dont on pardonnera plus facilement l'introduction par rapport à un format hebdomadaire.
C'est encore au-dessus de la moyenne, bien qu'un peu transparent.

Les romans sont assez sympathiques dans le genre, avec une qualité constante pour les 4-5 premiers volumes.
La marque de la série réside dans sa chronologie éclatée et son histoire à bascules. Chaque roman adopte le point de vue d'un personnage différent, dans un rapport plus ou moins lointain avec les autres sous-intrigues.
C'est un peu compliqué pour pas grand chose, mais c'est déjà largement moins cryptique que la première "adaptation".
Ça plaira aux amateurs de mystère et de légendes urbaines. Les autres resteront sans doute sur leur faim.

Les vieux cons préfèreront jeter leur dévolu sur l'étrange et poisseux Boogiepop Phantom, que je recommande chaudement. Attention, peut provoquer des migraines.

GTZ

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 4870
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Enseignant pour la vie
Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #5 le: 07 janvier 2019, 14:14:15 »
Mmm donc c'est une reprise de la première série ?

Une réadaptation ? J'ai jamais terminé la première, trop angoissant pour bibi. J'ai fait des cauchemars et tout après 6 épisodes.

De ce que je lis ça va être le cas pour cette mouture.

Down

Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #6 le: 07 janvier 2019, 14:41:52 »
C'est une adaptation supposée être assez fidèle au LN, là où la première série racontait son propre truc, de ce
que j'ai lu. Mais les connaisseurs te confirmeront. Ce serait étonnant que tu fasse des cauchemars avec cette série là en tout cas.

Personnellement les avis que je lis ici et là me donnent surtout envie d'aller voir la série de 2000 et lire les LN, même si ça ne coûte pas grand chose de regarder cette série qui se défend quand même.

Minuit

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #7 le: 07 janvier 2019, 16:50:13 »
C'est en fait un peu plus compliqué que cela.

Les romans, comme le dit très justement Charivari, adoptent chacun le point de vue d'un personnage, ce qui fait que l'on découvre peu à peu la vérité sur une histoire commune. La première série reprend ce fonctionnement en multipliant les points de vue pour raconter son histoire.
Cette série semble au contraire mélanger les apports des différents romans pour ne tisser qu'une seule trame scénaristique autour des protagonistes principaux du premier roman. Par exemple, dans la série de 2000, on n'a d'indice sur l'identité de Boogiepop que dans les deux derniers épisodes, alors que cette information est ici présente dès l'épisode d'exposition.

Bref, deux choix très éloignés qui font que ce n'est ni une reprise, ni une suite, ni un rafraîchissement mais plutôt un moyen de faire la publicité d'une licence historique, toujours active, qui se cherche un nouveau public. Ici, le lecteur de light novel moyen, comme le montre la mise en avant étonnante du personnage de Boogiepop, qui n'était présent qu'en filigrane dans la première adaptation.

En bref :
- Si on a envie d'une très bonne histoire de mystère et de légende urbaine, direction les romans.
- Si on a envie d'un aperçu de cet univers ou d'une résurgence moderne et assez inoffensive des animes de la fin des années 1990, la série de 2019 semble toute indiquée.
- Si on a envie d'un truc brillant, d'une rare intelligence, mais totalement déprimant, traumatisant et casse-tête, il faut se jeter sur la première série. Et à sa suite, revoir Lain et Key the Metal Idol.

Je précise qu'il vaut mieux regarder la série de 2000 avant de lire les romans. Cela permet de sauvegarder l'expérience de l'anime, qui est ensuite très bien éclaircie et complétée par l'oeuvre originale.

Charivari

Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #8 le: 07 janvier 2019, 19:03:22 »
Minuit s'emmêle un peu les pinceaux.

La première série animée est une histoire originale tissée autour des évènements des volumes 1 et 5 du roman. Elle n'est pas nécessaire à la compréhension de la nouvelle série. J'inviterais plutôt les néophytes à l'attaquer après les romans/la nouvelle adaptation, sous peine d'être carrément largués. Mais vous n'en mourrez pas non plus, ça risque juste d'être un peu violent.
Citer
Cette série semble au contraire mélanger les apports des différents romans pour ne tisser qu'une seule trame scénaristique autour des protagonistes principaux du premier roman.
Ce n'est pas le cas. Le roman commence de la même façon, avec la rencontre entre Keiji et Boogiepop, et le deuxième chapitre est adapté de la même façon. C'est tout ce qu'il y a de plus fidèle.
« Modifié: 07 janvier 2019, 19:06:29 par Charivari »

Minuit

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #9 le: 07 janvier 2019, 19:59:05 »
Je n'ai jamais dit que la première série adaptait les romans, mais qu'elle reprenait le système narratif. Pour le reste, je pense surtout ne pas avoir été très clair ; et possiblement avoir lu les romans il y a un peu trop longtemps.

Il me semblait que la rencontre entre Keiji et Boogiepop était tout de même plus mystérieuse et moins franche dans le roman. Qu'il y avait davantage de duplicité. Peut-être que je me trompe.

Je maintiens cependant le conseil de la série de 2000 comme ouverture. C'est violent, mais il me semble que c'est une expérience à laquelle la connaissance des romans nuit.

Dregastar

Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #10 le: 10 janvier 2019, 09:00:58 »
Vos retours sont très intéressants tant sur l'ancienne série, la nouvelle série, le LN, etc. Du coup je crois que le LN c'est pas pour moi (pas le temps en plus pour), je vais dabord commencer la série de 2000 avant d'attaquer cette dernière (surtout que ça fait des années que j'ai celle de 2000 en wishlist). Bref, je reviendrai plus tard si je peux.

Sankyū ! :]
★★★★★

Down

Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #11 le: 11 janvier 2019, 10:08:49 »
18 épisodes annoncés sur les blurays de la série, d'après le site officiel. Un nombre pas habituel, et je ne vois que 13 épisodes programmés pour la diffusion TV, donc je me demande si il y'aura des épisodes exclusifs au bluray ou quelque chose de ce genre.

Minuit

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #12 le: 11 janvier 2019, 10:47:15 »
C'est en effet assez étrange. Si l'on en croit des exemples précédents de cas analogues, notamment Satsuriku no Tenshi, seuls les 13 premiers épisodes avaient bénéficié d'une diffusion télévisée. Le reste avait été réservé au streaming et aux sorties physiques.

Down

Re : Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #13 le: 21 janvier 2019, 11:38:48 »
18 épisodes annoncés sur les blurays de la série, d'après le site officiel. Un nombre pas habituel, et je ne vois que 13 épisodes programmés pour la diffusion TV, donc je me demande si il y'aura des épisodes exclusifs au bluray ou quelque chose de ce genre.

Visiblement on aura tout a la télé: il a été annoncé que l'arc Boogiepop at Dawn (qui fera suite à VS Imaginator 1 & 2), donc les épisodes 10 à 13, seront diffusés d'un seul bloc aux alentours du 23 février. On peut imaginer une combine similaire pour les quelques épisodes en trop qu'il reste.

En tout cas du coup ça veut dire qu'au moins 5 des romans originaux vont être adaptés dans ces 18 épisodes, je suppose que ça doit quand même pas mal tailler.

Deluxe Fan

Re : Boogiepop wa Warawanai (2019)
« Réponse #14 le: 22 janvier 2019, 13:19:39 »
Épisode 4 : du Yoshiaki Kawajiri en 2019, il faut le voir pour le croire.

Néanmoins je pense que cela va me suffire en ce qui concerne cette série. Non pas ce que cela mauvais ou mal fait, au contraire, c'est juste que fondamentalement ce que raconte cet anime ne m'intéresse pas. J'ai l'impression de regarder une série basée sur le journal intime d'un adolescent boutonneux qui s'invente des histoires de tueurs extraterrestres pour compenser le fait que les filles de sa classe du collège se moquent de lui parce qu'il passe la récré à lire du Stephen King assis dans un coin.