Auteur Sujet: Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)  (Lu 40993 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Soren

Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #15 le: 08 avril 2014, 01:39:07 »
Début un peu convenu mais plutôt une bonne surprise. En même temps, mes attentes étaient au plancher.
La petite soeur gaga de son frangin m'énerve déjà, mais son frère est beaucoup moins tarte que le héros de LN moyen. Il est même plutôt cool.
La scène d'action était vraiment bonne, j'espère qu'on aura d'autres fulgurances de ce genre par la suite.

Avendil

Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #16 le: 08 avril 2014, 08:05:35 »
Citer
La réalisation est franchement hyper soignée, la musique est assez remarquable. C'est moi ou l’atmosphère rappelle un peu celle de Code geass ?

Non c'est pas toi ça m'y a aussi fait penser particulièrmeent sur la dernière scène de l'ending qui fait très Lelouch/Suzaku.

Après, franchement j'ai trouvé ça sympa. Un truc avec des magiciens je pouvais pas rater ça et j'ai essayé par défaut, et je continuerai sûrement à mois que ça devienne terriblement mauvais, mais y'a de l'espoir quand même. Mis à part la soeur que j'ai aussi trouvé difficilement supportable parfois, elle a au moins le mérite de ne pas avoir le charisme d'une Huitre, à la différence de ses collègues d'autres séries.

Affaire à suivre.

Stories are written and read to rebel against the fact that we only live once.

Hei

Non c'est pas toi ça m'y a aussi fait penser particulièrmeent sur la dernière scène de l'ending qui fait très Lelouch/Suzaku.
J'avais oublié de faire la remarque : Le type que l'on voit, c'est exactement le même chara design que Suzaku, quasiment au gramme près !

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10598
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
J'adore le compositeur et le chara-design a l'air chouette mais ce setting a du mal à m'emballer. Prévenez-moi si le cadre scolaire n'est pas trop présent.
La même chose de mon côté à cause du caractère de l'imouto et la galerie de personnages féminins sans aucune fraicheur dans le cliché qui ont vite fait de me rebuter. J'ai renforcé mon pare-bouse :P
« Modifié: 08 avril 2014, 21:53:30 par allbrice »
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

sugawara

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 129
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Merciful love that tantalizes not (Keats)
Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #19 le: 08 avril 2014, 21:50:28 »
Désolé de relancer le HS, mais du nationalisme dans l'animation d'après-guerre ? Dans le Real Robot  (qu'on confond avec le Giant Robot ici semble-t-il) ?

Dans le monde des arts, la génération d'après-guerre est la génération pacifiste. Surtout dans un média aussi marginal - à l'époque - que l'animation. Tout le propos d'un anime comme Gundam, qui est sans doute le plus emblématique de la Japanimation, est de critiquer la guerre froide et les idéologie suprémacistes.

Pour trouver des artistes nationalistes de 1950 à 1970 au Japon, il faut bien chercher. Ils existent et jouissent parfois d'une célébrité auréolée de scandale (par ex. Mishima pour les Lettres), mais ils ne sont pas représentatif de la tendance majoritaire. En cela, le monde artistique et intellectuel de l'époque ressemble à celui de la France: très majoritairement de sensibilité de gauche et pacifiste.

Miyazaki, ce n'est pas de l'animation au sens classique du terme, c'est-à-dire dans le cadre des studios etc. Par ailleurs, difficile de voir un message nationaliste dans son oeuvre, apolitique (on peut toujours traquer un sens caché au moindre plan, cela dit).

La seule tendance "nationaliste" de la Japanimation des années 1970, c'est l'antiaméricanisme. D'où le fait que, dans Gundam par exemple, des régions ressemblant à l'afghanistan où les Etats-Unis étaient en guerre contre l'URSS, fassent leur apparition et soient décrites d'une manière plutôt favorable à l'URSS. Mais c'est lié à un climat bien spécifique de l'époque.

Down

Désolé de relancer le HS, mais du nationalisme dans l'animation d'après-guerre ? Dans le Real Robot  (qu'on confond avec le Giant Robot ici semble-t-il) ?

On ne confond pas grand chose vu que Deluxe a un peu tout mis dans le même sac. Ou envoyé le non-real robot dans les divertissements édulcorés, je sais pas.

Citer
Dans le monde des arts, la génération d'après-guerre est la génération pacifiste. Surtout dans un média aussi marginal - à l'époque - que l'animation. Tout le propos d'un anime comme Gundam, qui est sans doute le plus emblématique de la Japanimation, est de critiquer la guerre froide et les idéologie suprémacistes.

Pour trouver des artistes nationalistes de 1950 à 1970 au Japon, il faut bien chercher. Ils existent et jouissent parfois d'une célébrité auréolée de scandale (par ex. Mishima pour les Lettres), mais ils ne sont pas représentatif de la tendance majoritaire. En cela, le monde artistique et intellectuel de l'époque ressemble à celui de la France: très majoritairement de sensibilité de gauche et pacifiste.

Miyazaki, ce n'est pas de l'animation au sens classique du terme, c'est-à-dire dans le cadre des studios etc. Par ailleurs, difficile de voir un message nationaliste dans son oeuvre, apolitique (on peut toujours traquer un sens caché au moindre plan, cela dit).

La seule tendance "nationaliste" de la Japanimation des années 1970, c'est l'antiaméricanisme. D'où le fait que, dans Gundam par exemple, des régions ressemblant à l'afghanistan où les Etats-Unis étaient en guerre contre l'URSS, fassent leur apparition et soient décrites d'une manière plutôt favorable à l'URSS. Mais c'est lié à un climat bien spécifique de l'époque.

Yamato.

La génération d'après-guerre a des tendances pacifiques, soit, c'est le "plus jamais ça", mais c'est aussi la génération qui garde le goût amer de la défaite et du non-sens des sacrifices ayant été fait, et ça transpire absolument de partout dans pas mal de productions de l'époque.
De toute façon, cf réponse de Deluxe plus haut, le "débat" ne porte pas sur l'orientation du discours (anti ou pro) mais sur son existence.

Selty

Non c'est pas toi ça m'y a aussi fait penser particulièrmeent sur la dernière scène de l'ending qui fait très Lelouch/Suzaku.

J'avais oublié de faire la remarque : Le type que l'on voit, c'est exactement le même chara design que Suzaku, quasiment au gramme près !

Bon ça va je ne suis pas encore devenue complètement parano. Mais même les uniformes masculins sont hyper proches en fait, et la manière d'une subtilité toute a fait relative entendons nous biens dont ils font réagir le personnage masculin qui se la joue innocent alors qu'il est en réalité entrain d’échafauder un plan machiavélique ne rappelle que trop le personnage précédemment cité. Ne parlons pas de la relation hyper protectrice envers sa soeur qui lui doit la vie, bien entendu. haha.

Kermit70

Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #22 le: 09 avril 2014, 07:18:40 »
Certain ne laisse pas beaucoup de chance à la série,  à tel point que les gens qui pourraient apprécier n'osent même plus poster.

Me concernant, je trouve effectivement, la sœur nounouille avec une relation un peu trop prononcée (on saura surement pourquoi) ; ceci dit, le combat au dojo est très bien foutu, l'utilisation de la magie aussi.

L'aspect "lutte des classes" m’intéresse aussi, et le héros est assez charismatique.

Je vais continuer, en espérant une bonne suite comme pour Tokyo Ravens, dont beaucoup de monde avait dit que c'était nul, et qui au final en a ravi plus d'un :P
« Modifié: 09 avril 2014, 08:28:35 par Kermit70 »

Cokea

Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #23 le: 09 avril 2014, 20:34:53 »
C'est franchement pas mal, j'avais pas vraiment confiance en cet animé, mais le premier épisode m'a conquis.
Un héros bien classe, pas mal de questions en suspens dès le premier épisode, les combats sont plutôt fluides et bien fait, et l'utilisation de la magie m'a l'air originale.

Niveau point faible, ils sont bien cachés pour l'instant, nul doutes qu'ils seront révélés avec le temps.

Selty

Certain ne laisse pas beaucoup de chance à la série,  à tel point que les gens qui pourraient apprécier n'osent même plus poster.

Me concernant, je trouve effectivement, la sœur nounouille avec une relation un peu trop prononcée (on saura surement pourquoi) ; ceci dit, le combat au dojo est très bien foutu, l'utilisation de la magie aussi.

Mais non, mais non. On est juste tous des rabat-joies.
Mais grosso modo c'est ce que tous le monde a dit à peu près : beaux combats, histoire ça passe mais les persos féminins surtout cette relation frère-soeurs un peu ringards.
Honnêtement quand j'ai vu le combat dans le dojo, j'ai direct su que j'allais matter l'anime. Et puis les histoires de pouvoirs cachés et de double identité j'adore ça.
Ca va se regarder smooth mais le soucis c'est qu'on a tous vus de gros défauts dès le 1er ep (et en plus quand ça part direct en analyse géopolitique c'est foutu y'a direct deux teams qui vont se fighter jusqu'a dans 24 semaines, haha).

Un héros bien classe, pas mal de questions en suspens dès le premier épisode, les combats sont plutôt fluides et bien fait, et l'utilisation de la magie m'a l'air originale.
Oui c'est vrai mais il est classe par ce que c'est une copie de LELOUCH et puis c'est tout.
Par contre les combats mes ailleux je les sens bien ici. On va avoir de très belles surprises,
Idem pour l'utilisation de la magie je sens qu'on va avoir le droit a un environnement particuliers.

Niveau point faible, ils sont bien cachés pour l'instant, nul doutes qu'ils seront révélés avec le temps.
Cachés ? A bon ?
Cliquez pour afficher/cacher

Kermit70

Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #25 le: 10 avril 2014, 08:31:58 »

Vous êtes plusieurs à parler "d'une copie de Lelouch"......  Hormis le coté "cachoterie", je ne suis pas d'accord avec vous.

Lelouch est un personnage très intéressant et charismatique..... certes.

Maintenant, Lelouch c'est quelque part "une crevure", il abuse des gens et de leurs sentiments grâce à son pouvoir pour atteindre ses objectifs. Il tue sans vergogne, il est puissant et il le sait. Il est d'ailleurs torturé par ses états d'âmes.

Notre héros de "Mahōka Kōkō no Rettōsei", bien qu'il n'y ait qu'un épisode et donc une évolution possible, semble être un gars super puissant, mais qui n'en profite pas, et qui au contraire n'hésite pas à se "rabaisser" pour qu'il puisse y avoir la "paix sociale". Ça me parait être "un vrai gentil", droit dans ses baskets, (je dis pas que c'est bien hein) sans le coté malsain de Lelouch. Et si on n'enlève ce coté à Lelouch et son pouvoir, à part la verve, il reste pas grand chose....

(ce n'est que mon avis :P )

Yuki Usagi

Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #26 le: 10 avril 2014, 11:26:39 »
J'avais vaguement lu ce topic en diagonale avant de commencer l'épisode, et du coup je n'en attendais pas grand chose... mais c'est plutôt cool finalement.
Techniquement c'est beau, y a rien à redire, les persos sont un peu stéréotypés mais le héros a la classe... la soeur est assez horripilante par contre, mais bon, elle a au moins le mérite de ne pas être une loli.
J'aime bien la tension qui règne dans l'école. Je ne parle pas seulement de la discrimination des Weed par les Bloom (j'aime bien les légères différences dans leurs uniformes, au passage), je trouve qu'il y a vraiment une espèce de tension qui règne entre ces murs, et ça me plait. Espérons que ça reste comme ça.
Et ouais, il y a effectivement des relents de Code Geass dans cette histoire, et je constate que je ne suis pas la seule à avoir remarqué le sosie de Suzaku.

Un peu déçue par ce que j'ai pu entendre de la musique, par contre. Taku Iwasaki sait d'habitude se diversifier d'un anime à un autre, mais ici ça ressemble trop à Noragami à mon goût :/

Hei

Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #27 le: 12 avril 2014, 11:11:39 »
Merci Kermit !

Pis de base même si les deux ambiances sont facilement comparables, les deux personnages sont bien différents dans leur manière de penser. Et excusez moi, mais Lelouch c'est avant tout un stratège et penseur !

Ici, Tatsuya n'a pas l'air d'être faible physiquement parlant, loin de là. Au contraire, il y a une histoire de hiérarchisation par classes sociales bien distinctes mais il n'a pas l'air d'être là pour mener une rébellion comme dans CG. On est davantage dans quelque chose de plus discret, moins gros et avec un stratège plus dans l'infiltration et la dissimulation qu'un Lelouch qui force la main adverse par des coups de poker.

Pour les points faibles et blabla, je reviendrai pour l'épisode 2 !

ShiroiRyu

  • Staff Webzine
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 12538
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Mon roman fantasy écrit de mes propres mains
  • A-theque M-theque
  • Les petits, les gros, faut tous les aimer !
Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #28 le: 12 avril 2014, 13:23:45 »
Mahouka Koukou no Rettousei Episode 1 : Mouais ... Bof, le côté "Onii-chan" dès le départ ...
C'est vraiment ça la série que tout le monde attendait ?
Alors récapitulons : 1ere fille : la soeur folle amoureuse de son onii-chan.
Seconde fille : La présidente des élèves, toute calme et tranquille.
Troisième fille : Légèrement exaltée et criarde (avec la voix qui colle avec)
Quatrième fille : La meganekko à gros seins.
La scène de combat par contre, j'ai bien aimé !
Premier épisode au final assez lent, voire ennuyeux sur sa première partie.

Kermit70

Re : Mahōka Kōkō no Rettōsei (The Irregular At Magic High School)
« Réponse #29 le: 12 avril 2014, 22:26:50 »

Épisode 2 :

Cliquez pour afficher/cacher