Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

"De l'amour ? De la haine ? Comme les deux faces d'une même pièce."

» Critique du manga Ebisu and Hotei par Angry Waifu le
20 Janvier 2016

Ebisu & Hotei est un manga one-shot classifié dans le style yuri. Il est la création du couple d'auteurs Nanki Satô (au scénario) et Akira Kiduki (au dessin), dont c'est le seul manga publié en France à ce jour.

L'histoire se base autour d'une relation amour-haine entre deux employées de bureau. Chacune est très différente et démarre sur une très mauvaise impression vis-à-vis de l'autre. Leur relation évolue au fil du temps d'une manière réaliste, avec juste quelques scènes de rapprochement qui sortent légèrement de l'ordinaire. Les personnages passent d'une situation banale de relation de travail conflictuelle à une histoire plus complexe et touchante lorsque Hotei en apprend davantage sur la situation familiale d'Ebisu. Le développement de leur relation est bien calculé pour tenir le format court d'un seul volume, avec notamment la quasi absence de repère temporel pour laisser au lecteur une marge d'imagination sur la durée réelle de leur histoire. Le côté sexuel est très léger dans ce manga, la scène la plus osée étant un simple attouchement (le mot des auteurs précise d'ailleurs que l'éditeur ne voulait pas de scènes érotiques). Cela met l'accent sur le côté romantique et fait davantage penser à du shôjo-aï qu'à du yuri, malgré sa classification officielle. La fin est d'ailleurs conclue d'une manière très mignonne et innocente.

Les deux personnages principaux sont de parfaits opposés. Hotei est une femme travailleuse, sensible et dotée d'un physique avantageux. Elle jalouse Ebisu pour sa réussite professionnelle, mais son ressenti est au final très proche de l'admiration. Lorsqu'elle vient à connaitre mieux sa collègue, elle se montre gentille d'une manière détournée mais explicite, en frôlant le caractère tsundere. De son côté, Ebisu travaille peu mais de manière efficace, elle est froide avec ses collègues et garde un style vestimentaire classe mais sobre. Elle refuse catégoriquement de faire des heures supplémentaires, ce qui est très mal vu dans le monde du travail japonais. Elle envie le physique de Hotei et se rend compte de son comportement négatif avec ses autres collègues. Son visage fermé est une carapace qui ne vient à se fissurer que lorsque Hotei s'immisce, par hasard, dans sa vie familiale.

Le trait d'Akira Kiduki met fortement en avant les formes féminines des personnages et les expressions du visage pour transmettre un maximum d'émotions. On y retrouve des influences du style très porté sur l'esthétique des shôjo, avec un côté plus mature. Assez particulier la première fois qu'on l'aperçoit, on finit par sa rendre compte que ce style correspond bien à ce genre d'histoire, et cela nous parait alors tout naturel.

Ebisu & Hotei répond très bien aux attentes d'un amateur de shôjo-aï et yuri léger, même si le format one-shot empêche un développement plus profond des personnages. Cela est également une bonne introduction au style de Nanki Satô et Akira Kiduki, spécialisés dans les œuvres portant sur la sexualité et ses différents tabous, toujours traités d'une manière intelligente et touchante. Malheureusement, la publication française semble assez timide à ce niveau, Ebisu & Hotei ayant déjà mis 3 ans à paraître en France.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (0)
Originale (0)

4 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Angry Waifu, inscrit depuis le 10/01/2016.
AK8.1.13 - Page générée en 0.045 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.112701 ★