Dorohedoro

Dorohedoro

"The Hole" est un monde noir, sale et violent... Un bidon-ville géant où il ne fait pas bon vivre.
Des mages testent leurs pouvoirs sur les personnes vivant dans ce monde parallèle au leur, c'est comme ça que divers crimes ont lieu et qu'il est difficile d'aller à l'encontre de ces mages qui prennent tout simplement "The Hole" pour une poubelle, une zone de test pour toutes leurs pitreries.
C'est alors qu'entre en scène Caïman, un homme qui s'est retrouvé affublé d'une tête de lézard et ayant perdu la mémoire. Ce denier est doté de capacités de combats assez exceptionnelles, tout en étant aussi insensible à la magie... Il se battra contre tous les mages il croisera, grâce à l'aide de son amie Nikaido, croyant que c'est de leurs fautes s'il en est aujourd'hui réduit à être un reptile sur deux pattes.
Mais ce n'est pas tout, il cherchera par tous les moyens de contrer cette malédiction dont il semble avoir été frappé, en commençant à chercher qui est cet homme qui se cache à l'intérieur de sa propre gorge.


Synopsis soumis par le-crepusculaire

  • Dorohedoro - Screenshot #1
  • Dorohedoro - Screenshot #2
  • Dorohedoro - Screenshot #3
  • Dorohedoro - Screenshot #4
  • Dorohedoro - Screenshot #5
  • Dorohedoro - Screenshot #6
  • Dorohedoro - Screenshot #7
  • Dorohedoro - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par reggmain le 07-05-2014

9
Viens dans ma gueule, je te dirai qui tu es

Dorohedoro, un manga passé inaperçu, et pourtant... Dès les premières pages, j'ai su qu'il allait me transporter dans un univers que j'adorerai. Un univers à l'allure steampunk, partagé entre deux mondes : le premier appelé Hole, sorte de poubelle à êtres humain - et le second, celui des mages, paradis de l'élite. Qui dit mages, dit magie! J'ai vraiment aimé la manière dont l'auteur l'a traitée. Nous en verrons de toutes sortes, des plus communes (utilisation du feu, retour dans le temps), aux plus farfelues (utilisation de champignons, wtf!). Hormis un ou deux boulets, les personnages sont tous plus classes les uns que les autres. L'auteur a bien pris le temps d'exploiter le passé [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.147031 ★