Lady Snowblood

Lady Snowblood

Fin XIXème siècle, le Japon est en pleine crise, et l'Etat lève des impôts de plus en plus imposants, Dans ce contexte, quatre villageois attisés par le désir et la cupidité s'associent pour causer la perte de la famille de Sayo, jeune femme menant une vie heureuse auprès de son époux et de son enfant. Honteusement assassinés, le père et le fils sont incapables de venir en aide à Sayo, qui sera des jours durant violée et martyrisée par ses ravisseurs. Emprisonnée à vie après avoir tué l'un de ceux qui l'avait torturée, Sayo décide d'accomplir sa vengeance de façon indirecte, en séduisant le personnel de la prison afin d'accoucher un jour d'un enfant qui sera marqué par le sceau du malheur, et qui sera tout entier voué à accomplir cette terrible vengeance. Sayo donnera enfin vie à la petite Yuki, et mourra en couche,

Lady Snowblood vient de naître.

Éduquée dans la haine des assassins de sa mère, celle-ci deviendra tueuse à gage tout en poursuivant le fil fatal de sa destinée : traquer et achever ceux qui ont abusé de sa mère il y a déjà si longtemps.

Série prépubliée à l'origine dans la version japonaise de Playboy.

Synopsis soumis par watanuki

  • Licencié : oui
  • Titre français : Lady Snowblood
  • Editeur: Kana
  • Lady Snowblood - Screenshot #1
  • Lady Snowblood - Screenshot #2
  • Lady Snowblood - Screenshot #3

Critiques des membres

#Par Krokko le 17-11-2009

10

Ma première critique de manga et ce n'est pas pour rien que j'ai choisi de la faire sur celui-ci. Il a quelque chose de spécial, qu'on ne saurait définir à première vue, mais qui s'impose au fur et à mesure du récit : la prédominance de l'héroïne. Fille du carnage, enfant de la vengeance, les titres et surnoms de Lady Snowblood sont nombreux mais ils établissent tous le fait que sa vie même n'a que le meurtre en tant que but. Graphiquement, je retiendrai trois particularités qui pourront peut-être en rebuter certains. Premièrement, alors que pas mal de monde ne jure que par le réalisme, la foison de détails, les graphismes de ces trois tomes relèvent d'une certaine simplicité, que ce [...] Lire la critique

#Par Sacrilège le 24-01-2009

10

Tarantino se serait inspiré de Lady Snowblood pour faire Kill Bill et sa très belle mariée vengeresse ? Quand je lis ce manga, je comprends pourquoi. En seulement trois tomes, trois bons gros tomes je le concède, les auteurs parviennent à créer et à nous faire ressentir une histoire. Plus qu’une histoire, un drame, une vie, le drame d’une vie, d’une manière poignante, prenante, car réaliste. La vengeance, voilà le maître mot de cette œuvre (oui, n’ayons pas peur des mots). Durant cette série, c’est cette vengeance qui va se faire violence à travers le bras de Lady Snowblood. Le bras, mais aussi la parole, car quiconque sait que les mots peuvent être aussi tranchants que des sabres. La [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.061 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.183457 ★